Browse Month by septembre 2016
Humeurs, Non classé

Etre en harmonie avec soi-même.

DSC_0650.jpg

Cela fait un moment que cet article connait des ébauches, des petites idées ci et là et des mots qui n’ont encore jamais vu le jour. C’était un peu vague. Je voulais parler d’amour, de nature, de citations qui font du bien, mais même le sujet me semblait un peu lointain . Il a fallu que je me pose vraiment en ce joli mois de septembre et que j’énumère une à une les choses qui font que je m’en sens bien. Evidemment, cela n’a pas été chose facile, mais en observant un peu les autres et en me concentrant sur moi même , j’ai trouvé les petites astuces qui m’aident à me sentir bien, en harmonie. Voilà qu’aujourd’hui je me sens capable de les partager ici et bien que n’étant pas universelles, je pense que ça vaut la peine d’essayer.

DSC_0651.jpg

  1. Faire ce qu’il me plait / assumer mes goûts: Je crois que de tout ce que je vais pouvoir énumérer ici, cette astuce là est ma grande victoire. J’ai très très longtemps eu honte de mes goûts et bien souvent soit je cachais certaines choses de ma personnalité soit j’essayais à tout prix de faire comme les autres. J’ai récemment pris conscience que même si j’avais les goûts les plus particuliers du monde , ils seront toujours ce qui me définit le mieux et ce qui fait que je suis moi. Alors tant pis si ma tenue est « spéciale », si la musique que j’écoute est totalement hétéroclite ou si un film qui me plait est critiqué de toute part. J’apprends peu à peu à passer au dessus d’éventuelles remarques et d’assumer pleinement la personne que je suis.
  2. Prendre du recul : être en harmonie avec soi même passe aussi souvent par le fait de savoir prendre du recul. Ne pas tout prendre au pied de la lettre et accepter que tout le monde n’est pas le même avis. Si les autres doivent accepter la personne que je suis, alors j’apprends également à accepter les autres tels qu’ils sont. Aujourd’hui je sais aussi prendre du recul sur mon travail, accepter le fait que je fais des erreurs et j’ai enfin compris que j’ai le droit de me tromper. Depuis, j’arrête de culpabiliser, je gagne en maturité et je mets ma fierté de côté pour aller m’excuser.
  3. Vivre dans un lieu où je me sens bien: Voilà quelque chose à mon sens de très important. Aimer le lieu dans lequel je vis. J’ai vécu en ville pendant cinq ans pour suivre les copains, faire des études, m’amuser mais j’ai toujours été une fille de la campagne. Et lorsque nous avons déménagé à 30 kilomètres de Caen, j’ai arrêté d’étouffer, je respire de nouveau mieux et toutes les tensions inutiles que j’avais créé en vivant dans un environnement qui ne me correspondait pas se sont envolées.
  4. Être positive: Ce n’est pas chose aisée mais quand j’ai gagné en positivité, j’ai également gagné en sérénité. Le meilleur moyen étant de penser dès le réveil à tout ce qui peut potentiellement me faire plaisir dans la journée. Et lorsqu’il s’agit d’une journée chargée en négativité, alors je prends cinq minutes après un repas ou en rentrant chez moi après le travail pour me recentrer sur moi et sur ma vie telle qu’elle est et y voir tous les petits bonheurs que je n’ai pas su apprécier dans la journée mais que j’apprécie à retardement. C’est aussi ça être positive: savoir s’émerveiller de petites choses à retardement ou être heureux pour les autres, par procuration.
  5. Rire : Pour vivre une vie heureuse, il faut rire. Et surtout savoir rire de tout, même de soi. Avant, j’étais très susceptible et j’avais honte pour un rien. Aujourd’hui , tout peut me faire rire, même si je trébuche du haut de mes talons. J’ai besoin de ma dose de joie et de petites blagues tous les jours. C’est un véritable moyen d’égayer toute une journée , surtout si la blague est bonne et qu’en y repensant cela me fait encore sourire.
  6. S’aérer : ça dépend des personnes mais à mon niveau c’est vital. J’ai besoin au moins une fois par mois , plus si possible, de voir autre chose que mon quotidien. S’aérer ça ne veut tout de même pas dire partir en week end à l’étranger régulièrement mais juste voir autre chose. Il peut s’agir d’une journée sur la côte, d’un week end dans un département voisin, tout ce qui fait oublier les habitudes de la maison.
  7. Prendre du temps pour moi: Pour me sentir bien, j’ai besoin de me consacrer une heure par jour où je ne pense à rien d’autre qu’à moi. Avec mon fils, c’est difficile d’avoir une heure complète alors je fais deux fois une demie heure. Souvent, je me lève une demie heure avant lui le matin pour prendre le temps de me préparer et je demande à son papa de s’en occuper une demie heure le soir pour que je puisse faire ce dont j’ai envie (appliquer du vernis, des soins, faire des photos, me préparer pour sortir…) . Prendre du temps pour moi, c’est aussi m’accorder une soirée de temps à autre pour un ciné, une soirée avec des copines ou un après midi pour une session shopping.
  8. Bien s’entourer: Il a fallu absolument que j’écarte les personnes toxiques à mon équilibre, entre celles qui ne savent rien faire d’autre que critiquer et celles qui imposent leur façon de vivre , j’avais de quoi faire. Une fois cette lourde tache effectuée, c’est clair que je me suis sentie un peu plus seule mais c’est ce que j’appelle bien m’entourer. Avoir peu d’amis ne signifie pas ne pas être aimé, mais plutôt être aimé à sa juste valeur, pour ce que l’on est vraiment. J’ai toujours pensé que les amis sont une sorte de famille que l’on choisit. Et comme pour toutes les familles, j’attends de mes amis un soutien à toute épreuve et un amour indéfectible (que moi même je tiens à leur offrir) . On me reproche souvent mon idéalisation, mais sincèrement, je pense que c’est possible.
  9. Lever les yeux et regarder le ciel : ça peut paraitre étrange et pourtant c’est vrai. Quand je prend le temps de regarder les étoiles, je me sens tellement petite et insignifiante que je me rends compte à quel point les problèmes qui m’accompagnent sont également petits et insignifiants. Je ne suis rien comparée à l’univers, rien d’autre qu’une petite poussière. Mes problèmes n’auront aucune incidence sur le reste et ça n’empêchera pas la Terre de tourner. Alors, je reprends une grande inspiration et je relativise.
  10. Aimer: C’est le point le plus important pour être en harmonie avec soi même . Parce qu’avant d’être aimé, de positiver, de relativiser et de vivre réellement, il faut d’abord aimer ( les autres et soi même). D’une certaine manière, c’est la clé. A mes yeux, rien n’est plus important dans la vie que l’amour. C’est une nécessité, c’est essentiel au bien être. C’est l’ouverture aux autres, les bases de la vie sociale et surtout c’est le sentiment positif le plus fort que l’être humain puisse ressentir. Tout passe par l’amour: de l’estime de soi aux passions les plus folles. D’ailleurs je conclus avec cette citation du Petit Prince  qui représente tout ce que je pense à propos de l’amour :  « Adieu , dit le renard. Voici mon secret. Il est très simple: on ne voit bien qu’avec le coeur, l’essentiel est invisible pour les yeux.« 

DSC_0641.jpg

Beauté/mode, Non classé

Mes favoris de Septembre.

DSC_0514.jpg

Septembre aura été pour moi, le mois de la transition. Certaines années , elle arrive plus tard, souvent début octobre mais cette année l’été m’a paru bien court et pourtant ses derniers rayons de soleil étaient encore très chauds. J’ai donc commencé le mois avec mes petites robes d’été et mes sandales ouvertes et je le finis en revêtant des couleurs plus sombres et en habillant mes jambes encore bronzées de collants bien opaques. D’ailleurs, je trouve que cette transition se ressent plus que jamais dans mes favoris du mois.

DSC_0540 (1).jpg

Avant de commencer les produits soin et make up, je voulais absolument mentionner ce pinceau pour le teint BareMinerals. Je l’ai reçu l’année dernière pour mon anniversaire et ce n’est que maintenant que je me rends compte à quel point il est génial. Je l’utilise parfois pour les fonds de teint fluides parfois avec ma poudre. Et dans les deux cas, il est très agréable à utiliser. Il est très doux et il fond bien la matière sur la peau. Je l’utilise essentiellement les jours où j’ai un peu plus d’imperfections à camoufler. Il remplace ainsi la beauty blender quand je veux un make up un peu plus prononcé.

Ce mois ci , je n’ai utilisé qu’un blush. Il s’agit de celui de la marque Avril en couleur « cuisse de nymphe » . J’ai aimé le fait qu’il ne soit pas trop pigmenté, ni compliqué à travailler. J’ai souvent eu besoin de me maquiller vite et ce blush était le bon compromis. Pas de « ratage » possible. En plus de cela, sa couleur mettait à la perfection en valeur mon teint halé d’été. C’est un pèche rosé avec des micro paillettes doré. Il est vraiment beau.

Coté mascara, j’ai de nouveau testé le super volume mascara de The Body Shop. Je l’avais testé déjà une fois grâce à un swap réalisé avec Nastasia (du blog Toute de rose poudrée) et il m’avait moyennement convaincu. Je cherchais à ce moment là, un mascara au fini assez naturel. Aujourd’hui, j’aime bien finir mon maquillage avec un mascara très épais qui donne du volume (je n’ai pas besoin d’accentuer la longueur de mes cils, ils sont déjà très longs) et avec celui ci , je suis servie.

Et puis, il fallait absolument que j’inclus dans ses favoris, le rouge à lèvres reçu dans la dernière Birchbox en collaboration avec Wear Lemonade. J’ai eu la teinte Maria qui est un rouge orangé très pigmenté et très crémeux (pour voir une photo rendez vous ici) . Sa texture est tellement agréable que je l’oublie très vite et sa tenue est plus que correcte.

DSC_0552.jpg

Enfin, trois produits sont vraiment sortis du lot ce mois ci. Tout d’abord, il y a cet hydratant sebo-régulateur de La Roche-Posay. J’ai été bluffée par son action matifiante. Ma peau ne brille pas du tout durant la journée mais elle reste hydratée. Ce que j’ai souvent reproché aux autres soins dans ce genre c’est de devoir choisir entre l’action matifiante et l’hydratation. Là, pas de compromis à faire, elle remplit le job pleinement. Et en plus de cela, elle est une très bonne base à maquillage. Un autre point important pour moi: sa texture! Elle ressemble plus à un fluide hydratant qu’à une crème. Pour le coup, c’est hyper agréable à appliquer.

Deuxième produit qui m’a bluffé ce mois ci : le crayon noir longue tenue de Sephora. Utilisé en tant que crayon noir dans la muqueuse ou comme eye-liner, il a une super tenue  et une pigmentation de dingue. Je l’ai utilisé pour remplacer mon khôl chouchou de chez Lancôme qui s’est retrouvé en fin de vie et j’avoue me demander si je vais avoir besoin de le racheter tellement celui ci est top et peu cher (7€50).

Enfin , pour conclure ces favoris, je ne pouvais pas passer à côté du rouge à lèvres mat liquide que j’ai porté la plupart du temps ce mois ci. J’en ai déjà fait une revue ici et j’en ai pas mal parlé sur les réseaux sociaux mais encore une fois, ce Li-lac-love de chez Djulicious Cosmetics en collaboration avec Natacha Birds est tellement beau!  Il m’a fallu un peu de temps pour m’habituer à cette couleur, mais plus je palis plus je trouve qu’elle me va au teint et finalement je l’adore tellement elle est originale. 

1474996197.0474animation3vite.gif

Création / Photographie, Humeurs, Non classé

Portrait chinois des temps modernes.

J’ai trouvé ce portrait chinois des temps modernes sur le blog de Framboiizy . J’ai trouvé ses réponses très intéressantes et son article vraiment très beau. Je pense qu’il n’y a rien de mieux que ce genre de portrait pour commencer à connaitre un peu mieux une blogueuse. C’est une façon de se dévoiler sans être trop dans la vie privée. Aujourd’hui, je donne à mon tour les réponses aux « Si j’étais… » et puis, pour illustrer un petit peu tout ça, j’ai eu le droit d’avoir un petit modèle hyper sage et plein de curiosité.

DSC_0503.jpg

Si j’étais une couleur, je serais une couleur de saison. Je n’ai jamais eu de véritable préférence en matière de couleur. Mes goûts et mes envies changent selon la saison. En ce moment , je serais certainement un beau prune. En hiver, j’ai tendance à me focaliser sur les bleus profonds et les dorés en période de noël. Au printemps, j’aime les pastels que ce soit jaune , rose ou vert et l’été, je me tourne vers tout ce qui tranche avec un beau bronzage.

Si j’étais un objet multimédia, je serais mon Macbook Air pour la simple raison que j’y passe énormément de temps et qu’il me permet d’écrire ici et de retoucher mes photos. 

Si j’étais un fruit, je serais  une banane. Le seul fruit que je peux manger à n’importe quel moment de la journée.

Si j’étais un bonbon, je serais un Schtroumpf ! Ce sont mes bonbons préférés depuis toujours. D’ailleurs mes amis le savent, et m’en ramène à chaque fois qu’ils passent la soirée chez moi.

Si j’étais un objet, je serais un appareil photo. C’est l’objet qui me suit le plus dans ma vie quotidienne et que j’adore utiliser pour immortaliser mes petits moments de bonheur.

DSC_0491.jpg

Si j’étais un film ou une saga , je serais Gatsby le Magnifique. Je suis fan de Leonardo Di Caprio, admiratrice de Tobey Macguire et Carey Mulligan. Ce film est très bien réalisé, les images sont splendides et l’ambiance des années 20 à New York me transporte à chaque fois. Visuellement, il fait partie, selon moi, des plus beaux films jamais filmés.

Si j’étais un dessert , je serais un macaron . La gourmandise la plus girly qui soit, et au goût incomparable. J’en mange souvent, j’adore ça!

Si j’étais un Pokémon , je serais Pikachu. Je ne suis pas très branchée Pokémon , même si j’ai vu énormément d’épisodes quand j’étais petite. Pikachu est tout de même le personnage emblématique du manga. Et puis, je le trouve adorable.

Si j’étais un filtre Snapchat, sans hésiter, je serais celui avec les oreilles de chat! D’ailleurs, j’en parle juste ici.

Si j’étais un déguisement, je serais une Cendrillon. Les longues robes de princesses m’ont toujours fascinés. Et , à mes yeux, celle de Cendrillon est la plus belle.

Si j’étais un personnage Disney, je serais Pocahontas. C’est mon dessin animé préféré.

DSC_0449.jpg

Si j’étais une musique entêtante, je serais « Chante! C’est Noël. » J’ai une histoire particulière avec cette chanson. Nous l’avons entendu, ma mère, ma soeur et moi, pour la première fois à Disneyland Paris. Depuis, c’est notre chant de Noël familial.

Si j’étais une carte à jouer , je serais l’as de pique. Là encore, c’est à cause d’une histoire particulière. Quand j’étais petite , nous jouions beaucoup à la bataille avec mon grand père et la seule carte qui , esthétiquement, sortait du lot était l’as de pique et en général , c’est moi qui l’avait. Je me souviens de ce pique dessiné à la façon mandala qui attirait toujours le regard.

Si j’étais une saison, je serais toutes les saisons sauf le printemps. C’est un peu comme les couleurs. Elles ont toutes quelque chose qui les rend belles et agréables. Sauf le Printemps! Le printemps, ça m’agace. Il fait trop chaud pour les collants, trop froid pour les robes d’été. Je ne sais jamais comment m’habiller.

Si j’étais un objet vintage, je serais un vinyle . Et plus précisément, un 33 tours de la BO de Grease.

DSC_0462.jpg

Si j’étais un lieu, je serais une plage. C’est l’endroit où je me sens le plus sereine. Peu importe la saison.

Si j’étais un accessoire de mode, je serais une paire de chaussures. Je les collectionne, je m’émerveille devant chaque nouvelle paire. C’est une véritable addiction!

Si j’étais un gout, je serais sucré. Les donuts, les macarons, les chocolats… tout ça!

Si j’étais une fleur, je serais le lys. En plus d’être la fleur des rois (cf « Si j’étais un déguisement et mon obsession des princesses ») , je trouve cette fleur vraiment belle et j’aime également beaucoup son odeur.

Si j’étais un pouvoir magique, je saurais lire dans les pensées. Parce que j’exerce un métier qui m’oblige à écouter et comprendre les enfants. J’ai toujours été attirée par le coté psychologique des personnes et j’adorerais lire dans leurs pensées.

Si j’étais un jeu pour enfant, je serais une poupée Barbie. Toute mon enfance.

DSC_0455.jpg

Beauté/mode, Non classé

Les deux pieds en Automne.

DSC_0322.jpg

DSC_0323.jpg

Comme les temps changent vite! Il y a une semaine à peine, je prônais l’été indien, les petites robes d’été et les imprimés ethniques et d’un coup, d’un seul je mets les deux pieds en Automne. Aucune transition. Vraiment aucune! Je me suis simplement dis en me levant que je serais mieux avec des collants et une robe noire. Celle-ci , la plus basique de toutes, vient de chez H&M. Et puis, il y avait cette chemise bucheron trouvée chez Noz qui m’attendait sagement dans l’armoire. Je la trouve superbe. Ses couleurs sont parfaitement accordées à la saison. Mais il faisait encore trop chaud pour la mettre par dessus ma robe, alors j’ai trouvé judicieux de la nouer à la taille comme on le ferait par dessus un short. Et puis, elle permet de dissimuler un peu ce petit ventre d’après grossesse que je n’ai jamais perdu. Pour accessoiriser cette tenue, j’ai ressorti le chapeau acheté chez Pimkie pendant le printemps et mes bottes La Halle qui sont, à mon sens, les plus belles de ma collection. Enfin, j’ai rajouté mon petit sac bleu électrique venant de chez Jenyfer, s’accordant parfaitement à ma chemise et à mon rouge à lèvres ( le Li-lac-love dont je parle ici ) et un tout petit pendentif Swarovski offert par mon amoureux.

 

DSC_0325.jpg

 

DSC_0305.jpg

DSC_0308.jpg

DSC_0311.jpg

DSC_0301.jpg

DSC_0298.jpg

 

 

Non classé, Vie de famille, Voyages & Sorties

Un week end dans la Somme.

img_0403-1

Le week end dernier, nous avons profité des dernières chaleurs estivales pour aller dans la Somme le temps d’un court séjour. Nous avons trouvé une offre sur Voyage-privé.com pour deux nuits dans un village club Pierre et Vacances. Nous ne voulions pas partir trop loin de notre maison pour ne pas avoir trop d’heures de route mais nous voulions être dépaysés quand même . Ayant déjà fait la Bretagne au début des vacances d’été , nous avions décidé de rouler vers le nord plutôt que vers le sud. A vrai dire, j’avais un peu peur qu’il fasse froid, nuageux et qu’en plus, ce ne soit pas très beau. Chez moi, les clichés ont la vie dure. C’est donc pleine d’à priori négatifs mais l’esprit ouvert que j’ai pris mes valises et ai passé le pont de Normandie.

Arrivée sur place, j’ai découvert une région charmante et un village club vraiment trop mignon. Nous logions dans une maison 4/5 personnes à 600 mètres de la mer et à 10 minutes à pieds du centre du village vacances. Notre quartier avait sa propre piscine, ce qui ne nous obligeait pas à aller jusqu’à l’aqualud pour faire trempette. Nous avons essayé de profiter au maximum des activités proposées mais il y en avait tellement que nous n’avons pas eu le temps de tout faire. Et puis, nous nous sommes beaucoup reposés et avons observer chaque soir le soleil se coucher et la lune apparaitre. C’était mon moment préféré de la journée. Le crépuscule changeait l’ambiance du quartier la rendant presque féerique. Les maisons ressemblaient alors à des maisons de poupées d’où l’on pouvait entendre, en ouvrant la fenêtre et en tendant un petit peu l’oreille, les rires des enfants. C’était absolument magique.

DSC_0011.jpg

DSC_0008.jpg

 

img_0400

dsc_0115

dsc_0110

dsc_0118

dsc_0022

dsc_0015

dsc_0122-1

dsc_0130

dsc_0163

dsc_0119

Beauté/mode, Non classé

La Birchbox en collaboration avec Wear Lemonade.

DSC_0027 (1).jpg

J’ai reçu la Birchbox de septembre il y a quelques jours déjà mais avec le peu de temps que j’ai eu à consacrer au blog, je n’avais pas encore pu donner mon ressenti sur celle-ci. Il était donc assez urgent que j’en parle cette semaine. Alors voici le contenu de ma Birchbox en collaboration avec Wear Lemonade.

DSC_0035 (1).jpg

Le produit make up ce mois ci est un rouge à lèvres conçu pour la collaboration. Il existe en trois teintes . Le mien est un rouge orangé aux sous tons chauds ( je crois pouvoir discerner un petit peu de fuchsia non?!) qui porte le nom de Maria. J’adore recevoir du maquillage dans mes box. Et c’est encore mieux lorsqu’il s’agit d’un rouge à lèvres à la couleur pop que je n’ai pas encore dans mes tiroirs.

DSC_0038 (1).jpg

Le deuxième produit reçu est un gommage de la marque Codage Paris que je ne connais pas du tout. J’ai cependant pu le tester une fois pendant mon week end dans le Nord et il est très agréable. Frais et à l’odeur très discrète, il nettoie doucement mais efficacement la peau , la laissant lisse et rebondie.

DSC_0040 (1).jpg

Là encore un produit que j’ai adoré , puisque je l’ai fini en deux jours. Utilisé après la piscine pour démêler ma crinière ou après la douche comme soin, ce spray capillaire Revlon a fait son job à merveille. Malheureusement, le format voyage était trop petit ! Je pense l’acheter en full size rapidement.

DSC_0042.jpg

Dernier cosmétique de la box, cette crème pour la corps a été conçu par une marque que je ne connais pas mais qui m’intrigue beaucoup. Pas encore testé parce que j’ai beaucoup trop de crèmes pour le corps entamées , je ne suis pourtant pas déçu de recevoir celle ci.

DSC_0048.jpg

Enfin, pour clore la box, j’ai trouvé tout au fond ce foulard bleu marine à pois roses et blancs. Je préfère largement recevoir des produits plutôt que des goodies. A moi ça ne me plait pas mais je pense que ça plaira à d’autres.

DSC_0052.jpg
Bilan de cette Birchbox: 4 produits et un foulard, ça ne pèse pas bien lourd. Cependant, je suis satisfaite des produits et marques reçues. A voir, si la prochaine saura me séduire …

 

 

Beauté/mode, Non classé

Les rouges à lèvres liquides mats de Djulicious.

 
DSC_0057 (1).jpg

Il y a quelques temps maintenant, je découvrais que Djulicious faisait une collaboration avec plusieurs influenceuses afin de créer quelques rouges à lèvres liquides mats. Les filles choisies sont toutes des blogueuses et youtubeuses très connues avec leurs univers bien à elles. Habituellement, ce n’est pas le genre de produits sur lesquels je me rue (je suis fidèle   aux marques que je connais et ne suis que peu intéressée par tout ce qui est créé par les youtubeuses ) mais il faut dire que la donne à changer lorsque j’ai vu que, dans la liste de « collaboratrices  » se trouvait Natacha Birds. Lectrice depuis quelques années de son blog, spectatrice de ses vidéos Youtube et grande admiratrice de son univers, je ne pouvais que me pencher un peu plus sur la question. Du coup, il ne m’a pas fallu longtemps pour retrouver les couleurs qu’elle a créé et non seulement j’adhère, mais en plus, en ce qui concerne le bleu-violet-lilas j’adore. A peine les deux lipsticks commandés étaient ils déjà dans ma boite à lettres! Un véritable bon point pour ma première commande chez Djulicious Cosmetics .

Après plusieurs jours de test, je peux enfin en parler ici! Mon avis est mitigé puisque, malgré toute l’admiration que je porte au travail accompli, dans mon cas, il n’y a que 50% de réussite.

 

DSC_0060.jpg

J’ai d’abord testé le Birdilicious qui est un corail presque néon, le moins difficile à porter. J’ai remarqué que j’avais beaucoup de mal à l’appliquer. J’avoue qu’au début je me suis demandée si c’est moi qui n’était pas douée ou s’il y avait vraiment un soucis avec le produit. La couleur n’était pas homogène, le tracer n’était pas net du tout, une vraie catastrophe. Je l’ai retiré pour réitéré l’essai , j’ai exfolié mes lèvres, les ai hydraté, tout fait dans les règles. Et finalement le deuxième essai a été aussi peu concluant que le premier. Je ne pouvais vraiment pas sortir comme ça, le rendu était atroce. J’ai donc pris mon Iphone pour aller demander des conseils à Natacha directement sur son Instagram. Elle m’a gentiment répondu, me conseillant d’essayer de mettre une deuxième couche lorsque la première est bien sèche . Ce que j’ai fait. Pour le tracer, je n’y arrive toujours pas. Par contre, ça règle assez efficacement le problème d’homogénéité. La couleur est bien opaque. Après, concernant la tenue, le fait d’avoir deux couches pèche énormément. Le rouge à lèvres craquelle, ce qui rend rapidement le rendu beaucoup moins joli et il assèche beaucoup trop les lèvres. Je ne le supporte pas plus d’une heure avant d’avoir les lèvres qui tiraillent vraiment trop et qui m’oblige à le démaquiller. Du coup, j’étais déçue et j’avais un peu peur de ce que ça allait bien pouvoir donner avec le Li-Lac-Love.

DSC_0073.jpg

 

DSC_0098.jpg

DSC_0097.jpg

DSC_0064.jpg

Et là, grosse surprise: je me retrouve avec un rouge à lèvres Lilas facile à appliquer, à la texture agréable et avec lequel je n’ai même pas besoin de passer deux couches. Une fois le rouge à lèvres appliqué, j’attends deux minutes qu’il soit assez sec pour parler et boire. Le rendu est assez homogène et la tenue est complètement dingue. J’ai passé un après midi entier avec et je n’ai eu besoin d’aucune retouche! J’adore le mettre en couche très très fine pour voir par transparence le rose naturel de ma peau. Il n’assèche pas du tout les lèvres et sa texture est très agréable. Bien que plus difficile à assumer, c’est un produit que j’adore porter et que j’utilise assez souvent depuis que je l’ai. Mention spéciale à la couleur originale mais cependant très douce. Je pense que je vais encore plus l’aimer cet hiver, lorsque j’aurais perdu mon bronzage et qu’il m’ira mieux au teint.

DSC_0070.jpg

DSC_0206.jpg

DSC_0203 (1).jpg

Mon avis est très mitigé concernant ces petits nouveaux chez Djulicious. Après quelques recherches, j’ai trouvé d’autres avis sur ces produits et malheureusement, beaucoup disent que la qualité du produit dépend de la teinte choisie. Je suis cependant ravie du Li-lac-love qui est un vrai coup de coeur et qui fera certainement parti de mes lipsticks favoris cet hiver. 

Beauté/mode, Non classé

Madame.

DSC_0415.jpg

Comme je le disais dans mon précédent article, je suis allée au festival de Deauville. Pour marquer le coup, même si je n’avais pas de pass à proprement parler, j’ai décidé de mettre une tenue un petit peu spéciale. Et en plus de l’occasion, on avait un peu de temps pour un shooting juste avant l’arrivée des acteurs sur le tapis rouge. Je crois que j’aime de plus en plus Deauville et ses planches pour prendre des photos, c’est un endroit tellement beau et magique. Pour le coup, la tenue est en adéquation avec le lieu. On a fait beaucoup de prises de vues: les cheveux attachés, détachés, dans le sable, sur les planches… J’en ai aimé quelques unes dans chacune des séries et je n’ai donc pas réussi à choisir une seule série pour faire cet article. C’était le risque ! Alors, j’ai pioché par ci par là et voilà ce que ça donne. En ce qui concerne la tenue, le site fr.tidebuy.com a eu la gentillesse de m’envoyer cette robe rouge à la coupe années 50 et à la longueur midi. Elle est très bien faite et bien finie , je l’aime terriblement. Elle m’a de suite donné envie de porter un look plus « Madame », plus femme, plus adulte. J’hésite même à la mettre pour aller au travail en l’accessoirisant de manière différente. Pour le festival, j’ai trouvé que rien n’allait mieux avec que de hauts escarpins noirs à semelles roses shoppés chez Gémo et ma veste en tissu noir sans marque à la coupe perfecto. Cette veste donne un air plus moderne à la tenue et un brin plus rock aussi. Mon sac vient de chez Jenyfer (ancienne collection) et mon headband a été acheté sur un marché. Une chose est sûre, je me suis beaucoup amusée avec cette tenue à la fois simple, mais pour autant pas si évidente à porter.

DSC_0410 (1).jpg

DSC_0412.jpg

DSC_0413.jpg

DSC_0418 (1).jpg

DSC_0421 (1).jpg

DSC_0422 (1).jpg

DSC_0424 (1).jpg

DSC_0425 (1).jpg

DSC_0437.jpgDSC_0444 (1).jpg

DSC_0466.jpg

DSC_0480.jpg

Culture, Non classé, Voyages & Sorties

Le festival du cinéma américain.

DSC_0456 (1).jpg

Lundi 5 septembre. 19h30. Deauville. L’hommage d’aujourd’hui est rendu à James Franco. James Franco. Rien que ça. Je n’imaginais pas , ne serait-ce que, l’apercevoir une fois dans ma vie. Et pourtant, les choses se sont faites autrement. Me voilà à 3 mètres du tapis rouge, perchée sur une plateforme en béton à attendre son arrivée. Pour moi, donc, le festival du cinéma américain s’est résumé à ça. Et pourtant, ce que ça a pu me rendre heureuse! Je ne sais pas si j’ai besoin d’écrire plus à ce sujet. J’avais juste quelques photos à partager ici, des photos que moi je trouve extraordinaires parce que le moment immortalisé m’a mis des étoiles dans les yeux et un peu plus de joie dans le coeur.

DSC_0445.jpg

DSC_0491.jpg

DSC_0484.jpg

DSC_0486.jpg

DSC_0501.jpg

DSC_0509.jpg

DSC_0527.jpg

DSC_0530.jpg

DSC_0542 (1).jpg

DSC_0548.jpg

DSC_0549 (1).jpg

dsc_0581

DSC_0641.jpg

Beauté/mode, Non classé

Deauville.

DSC_0214.jpg

Je ne sais pas si c’est le temps hasardeux des mois de Juillet et Aout ou une simple flemme naissante, mais malgré la rentrée , je n’ai pas encore le coeur à dire au revoir aux farniente et petites robes d’été. Je pourrais même dire que j’ai encore soif de soleil et de repos. C’est pourquoi, aujourd’hui, je ne vous propose pas un énième look de rentrée. Toutes les autres blogueuses le font très bien et moi ça me va. Il risque d’y avoir encore, ici , quelques jolies robes, des sandales, des coloris flashy et même ma peau toute bronzée. Je ne vais pas vraiment suivre le mouvement, je vais donc continuer à porter des tenues assez estivales. Ce sera mon été indien à moi. Bien sûr, quand le temps s’assombrira et que le soleil se couchera chaque soir un peu plus tôt, je remettrais certainement des tenues de saison. Et même si je n’ai pas hâte de remettre des pantalons, les collants, eux, ne me dérangent pas le moins du monde. Et puis, il faut dire que j’aime l’automne autant que l’été pour des raisons que j’ai déjà bien souvent énoncées sur le blog (les couleurs, les châtaignes, le make up prononcé, les promenades en forêt, Halloween, tout ça, tout ça…) . En attendant les températures plus fraiches, je continue à profiter des chaleurs et du sable chaud en bord de mer.

D’ailleurs en parlant de bord de mer, mon look du jour a été shooté à Deauville pendant les quelques jours qui séparent le départ des vacanciers au festival du cinéma américain où un nouveau raz de marée de population va arriver. Je ne sais pas si j’aime vraiment cette ville. Elle est, certes, magnifique et pour les photos, dans le coin, rien ne l’égale mais je me suis toujours sentie étrangère à ce lieu. Je ne sais pas si c’est à cause de l’ambiance particulière ou des rues juchées de magasins de luxe dans lesquels je pourrais laisser mon salaire en dix minutes top chrono . En tout cas, je ne m’y suis jamais sentie chez moi… Cependant, pour les touristes c’est forcément la destination normande de rêve. A mes yeux de toute façon, rien n’est plus beau qu’une grande plage avec ses cabines et ses parasols plantés dans le sable. Et c’est justement, sur les planches, si connues, face à l’océan , que j’ai décidé de me faire prendre en photo. Pour la balade, j’ai ressorti une longue robe noire à la découpe originale, un sac noir brillant et des chaussures et bijoux colorés. Et sans en faire exprès, je suis totalement habillée en Jenyfer (ancienne collection mais on retrouve facilement ce genre de pièce un peu partout sur les e-shop ) sauf pour le collier qui m’a été offert. Je trouve que mes sandales donnent une sacrée dose de fun à cette tenue qui aurait pu être trop classique, sans en faire trop. Je ne suis pas le genre de fille qui ose les pièces extravagantes même si je trouve que certaines sont à la fois dingues, décalées et trop jolies. Mais je manque encore un peu de confiance en moi pour porter des choses qui feront que les gens se retourneront sur moi.

 

DSC_0216.jpg

DSC_0212 (1).jpg

DSC_0208 (1).jpg

DSC_0217.jpg

DSC_0215.jpg