Browse Day by août 24, 2017
Vie de famille

Shoot d’insouciance.

Sauter dans les vagues. Courir sur le sable humide. Se couvrir de crème solaire. Jouer. Pourchasser les oiseaux. Découvrir des animaux. Faire des châteaux de sable. L’entendre crier à cause d’un crabe. Ramasser des coquillages. Prendre des photos… des centaines de photos. Se baigner. Se faire éclabousser. Caresser le sable chaud. Se sécher avec une immense serviette. Filmer. Le suivre. Le surveiller. Le filmer lui, encore et encore. Créer des souvenirs. Et poser l’appareil photo. Bien refermer le sac. Et courir avec lui. Dessiner une marelle sur la plage. Essayer de lui apprendre. Ne pas réussir. L’écouter rire. Etre heureux, tous les trois. Marcher. Oublier les contraintes. Oublier les heures. Prendre un shoot d’insouciance pour bien commencer les vacances ou pour les finir. Ne pas oublier qu’il est petit malgré ces trois ans et demi. Distinguer un petit déséquilibre dans sa course. Regarder ses petits pieds et ses petites mains. Se souvenir de lui étant bébé. Se rendre compte du chemin parcouru. Le trouver si grand finalement. L’embrasser fort sur la joue. Le prendre dans nos bras. Lui dire « Je t’aime » toutes les cinq minutes. Le trouver beau. Admirer le ciel. Admirer la vie. Reprendre un shoot d’insouciance. Avoir envie de chichis. Et lui, d’une glace au chocolat. Chercher ses petites voitures cachées dans le sable. Inventer des dialogues improbables. Lui demander s’il n’a pas froid. Lui demander s’il n’a pas soif. Sortir le téléphone. Regarder l’heure. Comprendre qu’il est fatigué. Devoir partir. Se rincer les pieds. Marcher jusqu’à la voiture. Se débarrasser du sable. Remettre nos chaussures. Avoir la peau salée. Les cheveux emmêlés. Mais tant pis, c’était un chouette après midi.  Se sentir en phase. Se sentir bien. Et l’aimer plus que tout.