Fille ou garçon ?

Il y a des bébés qui sont très attendus mais pas voulus. D’autres qui sont voulus mais qu’on attendait pas encore. Dans notre cas, c’est un bébé très voulu et encore plus attendu pour la simple raison qu’il a mis du temps à venir s’installer dans mon ventre. Et on est fou de joie à l’idée d’avoir un nouveau petit être à choyer et à chérir. Kéo aussi est très heureux de ce changement, même si pour l’instant, il ne mesure pas à quel point notre vie changera au mois d’Octobre. A quel point, un autre équilibre se mettra en place.

Après l’annonce et les premières félicitations, l’habituelle question du sexe s’est posée. Ce que l’on préfèrerait avoir, qui je pense héberger sous mon nombril, est ce qu’on le sait déjà? Est ce un secret?

Non, nous ne serions pas capable de garder le secret, nous sommes trop excités de pouvoir commencer les préparatifs. Nous sommes trop impatients de le dire à nos proches. Sauf qu’à la question, celle de savoir si je préfère une fille ou un garçon, je n’ai plus de réponse. Je l’ai eu pendant des mois pourtant. Moi, je rêvais d’une jolie fratrie masculine. Que des garçons, et, pour le deuxième, j’avais déjà le prénom (alors que pour Kéo, le choix avait été long et compliqué) . Mais on l’a attendu tellement de temps ce bébé, on l’a tant rêvé que , petit à petit, je me suis laissé entendre que peu importe. Garçon ou fille, peu importe, vraiment. Nous n’avons plus de préférence et sincèrement, je me sens bien mieux ainsi. Il n’y aura, à la prochaine échographie, pas une seule once de déception et pas de joie plus immense. Même pas un peu. C’est pourquoi j’attends aussi impatiemment de revoir le doux petit bout qui grandit sous ma peau. Bientôt, on saura.

2 Commentaires

Ajoutez les vôtres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *