Mes trois dernières lectures.

Pour moi, la grossesse c’est aussi le moment de me rattraper sur ma pile de livres à lire et de profiter de moments de calme. Depuis quelques mois, je dévore littéralement les bouquins. C’est pourquoi je voulais vous parler ici, de mes trois dernières lectures. En espérant que cet article vous inspire pour trouver vos livres pour la plage cet été.

  • Ragdoll de Daniel Cole

Résumé: Un « cadavre » recomposé à partir de six victimes démembrées et assemblées par des points de suture a été découvert par la police. La presse l’a aussitôt baptisé « Ragdoll », la poupée de chiffon. Tout juste réintégré à la Metropolitan Police de Londres, l’inspecteur « Wolf » Fawkes dirige l’enquête sur cette effroyable affaire, assisté par son ancienne coéquipière, l’inspecteur Baxter. Chaque minute compte, d’autant que le tueur s’amuse à narguer les forces de l’ordre : il a diffusé une liste de six personnes, assortie des dates auxquelles il a prévu de les assassiner. Le dernier nom est celui de Wolf.

Ce que j’en ai pensé: J’ai commencé ce livre après l’avoir vu un peu partout sur les réseaux sociaux. La plupart des influenceuses que je suis l’avaient lu et, pour beaucoup, c’était une véritable réussite. Le livre de l’année pour certaines. Il faut dire que l’intrigue est très bien trouvée. Si vous connaissez le film Résurrection, la poupée de chiffon vous rappellera sans aucun doute la reconstitution du Christ dans le film. Les personnages principaux sont plutôt bien développés et il est facile de s’y attacher tellement ils sont réalistes, et ce, malgré leurs défauts. Cependant, j’étais un petit peu déçue de me rendre compte qu’au fur et à mesure de la lecture, j’étais capable d’en deviner la fin. Je ne sais pas si c’est parce que j’aime beaucoup lire des histoires et regarder des films avec des twists finaux complètement délirants mais ici, j’étais loin d’être impressionnée et retournée par la fin. Dommage, parce qu’il se lit bien et vite.

  • Into the wild de Jon Krakauer.

Résumé: Il avait renoncé au rêve américain. Pour vivre une aventure extrême. En 1992, le cadavre d’un jeune homme est découvert dans un bus abandonné en Alaska, au pied du mont Mckinley, loin de tout lieu habité. Fils de bonne famille, Chris McCandless aurait dû en toute logique devenir un américain bien tranquille à l’avenir sans surprise. Mais, dès l’obtention de son diplôme universitaire, il décide de partir à l’aventure. Après avoir fait don de ses économies à une œuvre humanitaire, il entame son périple sous un nom d’emprunt avec sa vieille voiture, qu’il abandonnera un peu plus tard. Il sillonne le sud des Etats-Unis, subsistant grâce à de menus travaux, avant de réaliser son grand projet: s’installer au cœur de l’Alaska, seul, en communion avec la nature. Mais on ne s’improvise pas trappeur, ni homme des bois…

Ce que j’en ai pensé: Pour le coup je ne suis pas partie objective puisque j’avais vu et adoré le film de Sean Penn retraçant l’histoire de Chris Mc Candless. Mais, pourtant , sans cette objectivité, j’ai tout de même était scotchée par ce livre. On revient plus profondément sur plusieurs questionnements: le rôle de la vérité, la famille, l’amour, l’argent, la société de consommation, la mise en place d’une carrière professionnelle, le lien de l’Homme avec la nature. Et je suis touchée et particulièrement ouverte aux débats posant les bases des valeurs d’un homme/ d’une femme. Ce n’est donc pas un roman que Jon Krakauer a écrit ici, mais bien un reportage (puisque c’est une histoire vraie) retraçant le parcours sprirituel, philosophique et géographique de ce jeune homme. Il y a aussi de nombreux témoignages de personnes ayant croisés sa route, quelques jours, quelques semaines voir quelques mois et leur regard sur son épopée. Je suis sortie complètement retournée de cette lecture et plus terre à terre il me semble, plus à l’écoute de ce qui est vraiment important pour moi dans la vie.

  • La fille du train de Paula Hawkins.

Résumé: Depuis la banlieue où elle habite, Rachel prend le train deux fois par jour pour aller et revenir de Londres. Chaque jour elle est assise à la même place et chaque jour elle observe une jolie maison. Cette maison, elle la connaît par cœur, elle a même donné un nom à ses occupants qu’elle aperçoit derrière la vitre : Jason et Jess. Un couple qu’elle imagine parfait, heureux, comme Rachel a pu l’être par le passé avec son mari, avant qu’il ne la trompe, avant qu’il ne la quitte. Mais un matin, elle découvre un autre homme que Jason à la fenêtre. Que se passe-t-il ? Jess tromperait-elle son mari ? Quelques jours plus tard, c’est avec stupeur qu’elle découvre la photo de Jess à la une des journaux. La jeune femme, de son vrai nom Megan Hipwell, a mystérieusement disparu…

Ce que j’en ai pensé: Là encore, l’intrigue m’a accroché dès le début. Cette histoire de train, de vies que l’on ne connait pas et qu’on invente, ces personnages qui semblent tous lisses et qui dévoilent peu à peu leurs secrets avant la révélation finale. Paula Hawkins a pris le parti d’écrire cette histoire de manière singulière. Cela ressemble fortement a un assemblage de différents journaux intimes, tous féminins. On y découvre la vie d’un quartier et les péripéties qui peuvent s’y dérouler tour à tour vu à travers les yeux de Megan, Rachel et Anna et ça donne un sacré relief à l’histoire. Les récits sont forts et plutôt réalistes. On éprouve une véritable compassion pour ces femmes et j’ai été particulièrement émue par l’histoire de Megan (la femme qui disparait). L’auteur nous emmène dans des chemins tortueux et on se met tout à coup à suspecter tout le monde. Tour à tour, elle nous persuade de la culpabilité de chacun des personnages, même ceux que l’on ne rencontre que pour quelques pages. Et la fin est parfaitement réalisée, laissant le lecteur abasourdi. Bref, j’ai beaucoup aimé ce livre et je ne peux que le recommander. Cependant, j’ai loué, quelques jours après la fin de ma lecture, le film et il est, à mon sens, inintéressant. Il ne fait ressortir aucune des émotions que j’ai pu éprouver pendant la lecture du livre. Ce qui est vraiment dommage.

4 Commentaires

Ajoutez les vôtres
  1. 1
    Pauline

    Je n’ai pas lu Ragdoll mais j’ai bien lu les deux autres et, comme toi, je les ai apprécié. Bon, Into the Wild c’était sûr, le film fait partie de mes favoris. Pour La Fille du Train j’avais un peu peur de tomber sur un policier bas de gamme mais finalement, il est plutôt bien mené ! Il m’a fait pensé aux livres de Gillian Flynn, que j’adore, bien qu’il soit un peu moins sombre.

    • 2
      boutchako

      Tu as lu les deux que j’ai le plus aimé. Mais c’est drôle, si, pour La fille du Train, tu as eu peur de tomber dans un policier bas de gamme, moi j’avais surtout peur qu’on tombe trop dans le récit romantique… Comme quoi, le résumé peut nous mener sur des voies différentes. 🙂

    • 4
      boutchako

      Si tu as adoré le film Into the wild, alors je te conseille vivement le bouquin pour entrer un peu plus dans les émotions des gens qui ont pu entourer Chris durant ses derniers mois. Ragdoll est à lire, mais des trois, est celui que j’aime le moins. Si tu le lis, reviens donc m’en parler 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *