Altaïs

Une semaine déjà, une semaine que nous sommes quatre et ce déferlement de bonheur sur notre vie. Alors me revoilà ici pour vous annoncer la nouvelle. Le premier jour du reste de ma vie, c’était le 29 septembre 2018. Grâce à elle qui a décidé de pointer le bout de son minuscule nez après une longue nuit de travail. Je ne vous dirais pas que j’ai eu l’accouchement dont j’avais rêvé. Pas de salle nature, deux péridurales, une incertitude, une angoisse et la douleur. Mais finalement, elle est arrivée dans toute la fraicheur du petit matin, sans avoir besoin d’utiliser d’instruments. Elle est arrivée toute rose, toute belle, parfaite à nos yeux. Et, à la seconde où je l’ai vu, j’ai oublié l’incertitude, l’angoisse et la douleur. Ses pleurs ont remplacé les miens. Ces pleurs qui nous indique qu’elle est arrivée, bien en vie. Je me suis mise à sourire. Et je n’ai plus arrêté de sourire depuis.

2 Commentaires

Ajoutez les vôtres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *