Browse Category by Vie de famille
Non classé, Vie de famille, Voyages & Sorties

Le château de Vendeuvre.

DSC_0167.jpg

Vendredi dernier, il faisait enfin un temps magnifique sur ma Normandie. Avec mon fils, nous l’attendions depuis longtemps. Je crois que lui comme moi en avions marre de rester cloitrer à la maison à nous occuper comme nous le pouvions. Les activités manuelles et les dessins animés c’est bien mais ça ne va qu’un temps. Nous avions besoin de sortir. Donc ce vendredi matin là, nous nous sommes levés tôt sous un ciel tout bleu et j’ai emmené mon Kéo découvrir le château de Vendeuvre à 10 minutes en voiture de la maison. Je le connaissais déjà mais ça faisait bien 15 ans que je n’y avais pas mis les pieds. Mes parents en garde un souvenir assez désenchanté , moi au contraire c’est un lieu que j’adore. Je trouve que c’est un endroit pleins de surprises, pour les rêveuses en somme. L’ambiance y est familiale même si au premier abord on pourrait penser qu’elle est légèrement hautaine. Cependant, en parlant un petit peu avec les hôtesses, je me suis vite rendue compte que les visiteurs peuvent faire « comme chez eux ». Ainsi, les enfants sont accueillis avec plaisir et les familles peuvent pique niquer ou se reposer dans le parc. Quant aux surprises, elles sont nombreuses. Il y a pleins d’endroits à voir. Tout d’abord, à l’entrée , il y a un petit musée sur le mobilier miniature. C’est tellement mignon de voir toutes ces pièces reconstituées comme si elles devaient être placées dans une maison de poupée. Et puis en sortant on découvre le parc et le très joli château dont on peut visiter le rez de chaussée et les sous sols. Ce ne sont pas des lieux dans lesquels nous nous sommes attardés puisque j’ai un petit garçon débordant d’énergie qui à besoin de courir. Par contre, nous avons passé presque deux heures dans les jardins. Nous sommes d’abord allés dans les jardins d’eau surprises. C’est le plus ludique des jardins du château. En effet, des capteurs sont mis au sol permettant de déclencher les différents jets d’eau lors du passage des promeneurs. C’est aussi le mieux entretenu. Autre lieu insolite, la grotte aux coquillages . Il s’agit d’une petite grotte entièrement tapissée de coquillages qui permettrait de lié les profondeurs des mers et le ciel selon la mythologie. Malheureusement, les grilles étaient fermées et je n’ai pas pu prendre de photos correctes. Nous avons terminé notre balade par les labyrinthes (le moins bien entretenu) et le jardin exotique que j’ai adoré! C’est comme un petit coin de paradis en plein milieu de la campagne normande.

DSC_0165.jpg

DSC_0163.jpg

DSC_0179 (1).jpg

DSC_0185.jpg

DSC_0190.jpg

DSC_0193 (1).jpg

DSC_0194.jpg

DSC_0196.jpg

DSC_0209.jpg

DSC_0210.jpg

DSC_0224.jpg

DSC_0220.jpg

DSC_0228

DSC_0226

DSC_0239

DSC_0241

DSC_0254

DSC_0255

DSC_0271

DSC_0291

DSC_0303

DSC_0305 (1)

DSC_0312

DSC_0326

 

Non classé, Vie de famille, Voyages & Sorties

Notre journée à Cerza.

DSC_0396.jpg

Samedi dernier, nous avons emmené Kéo au zoo. Nous ne sommes pas très friands de ce genre d’endroit d’habitude. Nous avions été à Jurques il y a quelques années et nous avions été déçus de voir que les animaux vivaient dans de tout petits enclos. C’est pourquoi, après en avoir parlé , nous avons décidé d’emmener notre fils à Cerza finalement. C’est un endroit que nous connaissons et dans lequel nous prenons plaisir à aller puisque les valeurs véhiculées sont celles qui nous intéressent. Il est important pour moi que Kéo connaisse la nature, l’environnement qui l’entoure mais aussi les différents environnements du monde. Je voudrais le sensibiliser à l’importance de la vie qu’elle soit humaine, animal ou végétal ( Et par les temps qui courent ce n’est pas chose facile) . Cerza est un zoo qui s’implique beaucoup dans la protection et le bien être des animaux en sensibilisant ces visiteurs mais en faisant également des actions pour la sauvegarde des espèces dans le monde. Nous sommes arrivés sur place à 11h et avons déjeuné dans le restaurant/brasserie du parc avec une vue imprenable sur la plaine des animaux asiatiques. Deux parcours ont été mis en place pour les visiteurs retraçant chacun un périple au sein des continents. Les panneaux explicatifs sont bien pensés puisqu’ils n’assomment pas les promeneurs d’informations. Ils sont courts et efficaces , ce qui donne aux parents d’enfants en bas âge comme nous l’opportunité de lire sans avoir besoin d’y passer plusieurs minutes. Il y a également des petits jeux (questions/réponses , vrai/faux, panneaux interactifs) qui sont proposés aux enfants tout le long du parcours. Il nous a fallu quatre heures pour faire l’ensemble du parc et Kéo a marché tout le long. Nous avons fini notre journée en prenant le petit train qui lui aussi fait un tour du parc en passant dans certains enclos. Ce qui nous a permis d’en voir un peu plus sans avoir besoin de marcher. Le parc est très beau et les décors toujours bien faits.

DSC_0390.jpg

DSC_0414.jpg

DSC_0501.jpg

 

DSC_0563.jpg

DSC_0591.jpg

DSC_0369.jpg

DSC_0373.jpg

DSC_0421.jpg

DSC_0447.jpg

DSC_0461.jpg

DSC_0544.jpgDSC_0554

Humeurs, Non classé, Vie de famille

Tout s’accélère.

Pendant trois ans, nous avons vécu dans une bulle qui rebondissait hors du temps. Les choses prenaient leur place petit à petit. Au début, il y a eu ce minuscule coeur qui bat au creux de mon ventre et pas mal d’attente. Il fallait attendre que le ventre s’arrondisse, que le bébé grandisse. Il fallait attendre la prochaine échographie et la nouvelle prise de sang. Il fallait se l’imaginer là, le tout petit bébé. Au début, il était imperceptible. Quelque chose de nouveau était en train d’arriver mais on ne se rendait pas encore bien compte. Et puis le ventre a gonflé et très vite on a senti les premiers coups de pieds. Notre vie à trois a peut être commencé là. On y pensait tout le temps. Tu crois qu’il aura ton nez? Tu penses qu’il sera grand? Et sinon, tu veux l’appeler comment? Et un jour, nous nous sommes rencontrés. La bulle n’a pourtant pas éclaté. Les choses prenaient leur place indéniablement. Il fallait s’habituer à être trois et à être baigner dans un amour constant. Il y a eu les premiers sourires, les premières petites syllabes, les biberons de nuits et puis les nuits complètes. Il y eu les longs câlins, les premiers petits pots, les premières nuits dans sa chambre, le premier quatre pattes et puis un jour la marche. Tout ça , ça a pris trois ans. Du minuscule coeur qui bat au grand bébé. Aujourd’hui la bulle a éclaté. Je ne dis pas que c’est moins bien, non ce n’est pas moins intense mais c’est différent. Le bébé a laissé place au petit garçon et tout est en train de s’accélérer. Il n’est plus collé à moi, il joue tout seul et il se fait des copains. Maintenant, j’aime tellement venir lui faire un dernier baiser le soir avant d’aller me coucher et l’entendre murmurer « Bonne nuit. Je t’aime Maman ». J’aime tellement déjeuner le matin à ces cotés. J’aime  tellement le voir gambader avec moi plutôt que de l’avoir dans la poussette. J’aime tellement son caractère et ses goûts affirmés. J’aime tellement le voir grandir tous les jours. La bulle a éclaté et en une fraction de seconde le temps s’est accéléré. Dans mon coeur de maman, les journées ont tout à coup pris une saveur différente. Et c’est tant mieux, ça veut simplement dire qu’ici tout est parfait.

DSC_0587.jpg

 

Création / Photographie, Non classé, Vie de famille, Voyages & Sorties

Balade à Beuvron en Auge.

DSC_0695.jpg

Je ne sais pas si c’est pour tout le monde pareil, mais chez nous, nous avons la fâcheuse manie de ne jamais visiter les lieux touristiques les plus proches de notre maison. Nous y passons, en coup de vent, mais bien souvent nous ne nous y arrêtons pas. Pourtant, il se cache parfois de vrais trésors du patrimoine, aux allures peut être un peu trop touristiques mais qui dégage beaucoup de charme. Récemment, il fallait que je shoot un look pour le blog ( ce look là) et par manque de temps, il fallait absolument que le lieu soit à moins de 20 minutes de notre maison. Nous n’ avons pas vraiment eu de mal à savoir où il fallait aller. A chaque fois que nous allons à la plage, nous passons par Beuvron en Auge et jamais nous ne nous y sommes arrêtés. Je ne connaissais donc que les façades familières de la rue principale qui traverse de part en part ce tout petit village et déjà j’aimais beaucoup. Mais ce qu’on a découvert en flânant ici et là était tout aussi beau. J’ai donc pris quelques clichés, en une demie heure de temps parce qu’on était attendu quelque part mais j’aurais pu en prendre pendant des heures.

DSC_0701.jpg

DSC_0702.jpg

DSC_0708.jpg

DSC_0712.jpg

DSC_0732.jpg

DSC_0742.jpg

DSC_0743.jpg

DSC_0698.jpg

DSC_0753

Création / Photographie, Non classé, Vie de famille, Voyages & Sorties

Deux jours en Bretagne.

DSC_0334

Le week end dernier, nous avons passé deux jours en Bretagne chez mon beau frère. Il vit depuis peu à Morlaix dans le Finistère, une ville que je ne connaissais pas du tout. A vrai dire, ça fait quelques années que je prenais soin de ne pas atterrir en Bretagne. Non pas que je déteste fondamentalement cette région, mais étant Normande et connaissant le temps peu clément de ma région, je n’espérais pas mieux de la jolie Bretagne. Pas de chance, nous sommes partis vendredi après midi de chez nous sous un beau ciel bleu et une température avoisinant les 24 degrés et une fois le panneau du Finistère passé, il ne faisait plus que 19 degrés et la pluie faisait son apparition. Les clichés ont donc eu la vie dure! Cependant, les nuages se sont vite dissipés et on a pu profiter d’une petite balade d’une demie heure le soir même. J’avoue avoir été surprise d’aimer Morlaix à ce point. Cette ville qui offre mille possibilités de balades, les maisons aux façades colorées, tous ces escaliers, les pavés et les fleurs, beaucoup de fleurs.

DSC_0001

DSC_0006

DSC_0038

DSC_0028

DSC_0029

DSC_0015

Le lendemain, le temps était au beau fixe. Pas de promenade donc pendant l’après midi puisque nous avons privilégié la détente et le repos sur la plage de Carentec. L’eau était froide mais je ne suis pas très frileuse. Nous étions trois à nous baigner , ma belle soeur, mon fils et moi dans cette eau transparente qui n’a rien à envier à la Méditerranée. Je dois l’avouer, c’était paradisiaque. L’endroit offre différentes possibilités pour tous les budgets: un club Mickey, des promenades en kayak , du fun en jet ski, du bateau ou simplement de la baignade … Et puis, il y avait aussi ces restaurants de bord de plage qui nous ont permis de prendre un délicieux gouter à base de crêpes, de glaces et de Breizh Cola.

DSC_0088

DSC_0042

DSC_0134

DSC_0091 (1)

Et puis, pour clore la journée, ma belle soeur et moi sommes partis en vadrouille pour dénicher de beaux fonds pour nos photos. Nous avons laissé les hommes à la maison et avons vadrouillé pendant plus d’une heure sur les hauteurs de Morlaix. J’ai pu prendre de très jolies photos, mais j’en réserve quelques unes pour un prochain article (bientôt un look sur le blog) . J’ai adoré trouvé des portes de toutes les couleurs et pouvoir être assorties à certains lieux nous à bien fait rire. J’ai eu un véritable coup de coeur pour le monastère des Carmélites, cet édifice si paisible malgré les maisons aux alentours. Et quand la fraicheur du soir est tombée, nous sommes retournées à l’appartement croisant ici et là de petits oiseaux et des maisons fleuries.

DSC_0333

DSC_0239

DSC_0287

DSC_0339

DSC_0341

DSC_0370

DSC_0384

DSC_0388

 

 

Non classé, Vie de famille, Voyages & Sorties

Les foires de Pâques.

DSC_1154

Il fallait que je profite de l’appareil-photo-presque-neuf pour parler une fois de plus des foires de Pâques ici. Je dirais certainement la même chose que l’année dernière. Que j’y vais tous les ans et qu’à chaque fois c’est différent et encore plus depuis que je suis Maman. Que j’aime tellement les couleurs vives et gaies des stands, des peluches, des manèges. Que j’adore l’ambiance particulière, festive et chaude. Que, par contre, niveau temps, ça change rarement. Nous avons toujours eu froid sur les foires de Pâques. Parfois, nous sommes même rentrés chez nous trempés. Que ça apporte une touche de magie et crée des souvenirs formidables. Que les pommes d’amour, les barbapapa et les croustillons sont mes tentations principales. Et que je suis avide de sensations fortes. Que je suis avide de sensations et de sentiments tout court. Et que même monter dans Aladdin avec Kéo pour qu’il puisse profiter pleinement ne me fait pas honte. Je pourrais dire tout ça, ou simplement me taire. Parce que j’en ai déjà tellement parlé ici que c’est un peu du déjà lu.

DSC_1157

DSC_1461.jpg

DSC_1423

DSC_0027

DSC_1456

DSC_0028

Non classé, Vie de famille

La table des deux ans.

 

DSC_1246

Pour les deux ans de Kéo , nous avions décidé de faire un grand goûter avec toute la famille et quelques amis. Au début, nous pensions faire une déco de table simple et sobre sur le thême de l’océan ( parce que le Petit Prince aime les dessins animés avec des tortues et des poissons et adore la mer), mais rien de ce qui était proposé dans les magasins de décoration ne me plaisait. Soit c’était trop « adulte » , soit c’était franchement de mauvais goût. Et puis, en réfléchissant un peu, nous nous sommes aperçus que nous fêtions ce joli moment le jour de Pâques.  Bingo! Le thème était trouvé. Et pour le coup, les boutiques proposaient beaucoup de choses différentes et pleins de petites mignonneries . Je crois même que, tout comme Halloween, Pâques redevient une fête à la mode. Tant mieux, j’adore ça. Et franchement, cette table ne donne t-elle pas un petit goût de printemps?!

DSC_1229

DSC_1233

DSC_1234

DSC_1235

DSC_1237

DSC_1240

DSC_1243

DSC_1253

DSC_1252

Humeurs, Les mots, Non classé, Vie de famille

Deux.

C’était il y a deux ans, jour pour jour. Il faisait plutôt chaud pour un mois de Mars. C’est assez étrange que je me souviennes de ça. Peut être parce que c’était un moment particulier. C’était le premier jour du reste de ma vie, le plus beau jour de ma vie, le plus effrayant aussi. De ceux remplis d’incompréhension et de panique, qui vous inonde le coeur d’amour et embue vos yeux pour toujours. Ces sons, cette salle,ton papa et toi: Petit Prince. Et moi maman. La maman de Kéo. C’est fou comme cette expression reste comme un écho dans mon coeur. On devient vraiment important pour quelqu’un, le repère d’un décor, l’odeur rassurante, la voix qui cajole, les yeux qui brillent. Et ce quelqu’un en devenir devient la plus belle promesse de notre vie. Celle des émotions, des éclats de rire et des tirages de langues, des longues conversations, des « je t’aime » infinis, des moments de douceurs incroyables. Des moments insaisissables de tendresse à deux, à trois… peut être à quatre un jour, de ces dimanches matins que j’aime tant dans l’obscurité de la chambre, ton regard encore un peu endormi et la beauté de la vie. De ta vie. Petit être né un jour magnifique, si on devait m’enlever ma mémoire mais ne me laisser qu’un souvenir , je voudrais garder le 22 mars 2014 à 20h15, le condensé explosif de toutes les émotions possibles et de tous les sentiments imaginables. De la peur folle au bonheur le plus total.

DSC_0513.jpg

Création / Photographie, Humeurs, Les mots, Non classé, Vie de famille

Les samedis après midi.

DSC_1082.jpg

Les samedis après midi et le centre commercial. Ces petits doigts sur les jouets encore tout emballés et ces grands yeux émerveillés. L’odeur de la brioche dans notre boulangerie préférée, les sourires devant les boutiques et leurs jolies vitrines, l’excitation de trouver de nouvelles chaussures, un nouveau sac, un joli rouge à lèvres et souvent ça se termine chez les enfants et au lieu du joli rouge à lèvres ou des chaussures toutes neuves, on rhabille bébé. Les samedis après midi et nos habitudes. La route jusqu’à la ville et l’animation du grand parking. Le vent un peu froid , la musique dans la voiture, les discussions hasardeuses mais toujours engagées, les petits yeux fermés. Le temps d’arpenter les galeries puis le retour au nid. Les samedis après midi, avant toi c’était bien, depuis toi c’est tellement mieux. Les samedis après midi et ces longues pauses dans le lit. Les câlins, les jeux, les cris de joie, les chatouillis et ton odeur de petit. Les sucettes et tes petits pieds en l’air, ton regard rieur et ton large sourire. Nos samedis après midi plein de vie…

DSC_1055.jpg

DSC_1061.jpg

DSC_1084.jpg

 

DSC_1043.jpg

DSC_1047

 

 

Création / Photographie, Humeurs, Non classé, Vie de famille, Voyages & Sorties

Le carrousel.

DSC_0057DSC_0038

Les carrousels sont certainement, avec les pommes d’amours, ce qui me donne envie de retourner en enfance. Et lorsque j’en vois un, la petite fille en moi renait. Enfant, je voulais toujours monter sur le cheval le plus haut, pour dominer les autres. J’étais fascinée par les couleurs et les musiques venues d’un autre temps. Et tous les ans, à la fête foraine du coin s’était la même rengaine. Je gardais un peu de l’argent reçu pour l’occasion pour le carrousel. Aujourd’hui, j’ai 23 ans et toujours un attachement particulier pour ce manège. Pourtant j’adore les sensations, sentir mon coeur battre à cent à l’heure. Mais, ce manège là, c’est un peu mon histoire, c’est un peu mon coeur. Il me rappelle la douceur, les rires des enfants, les peluches et leurs pinces. Il me rappelle ma famille réunie et l’odeur des croustillons. Et des carrousels, nous avons la chance d’en trouver quelques uns dans la région. Le plus joli, c’est surement celui là. Celui de Courseulles sur Mer. Et tant qu’à faire après deux tours à bord d’une calèche et sur le dos d’un cheval, nous nous sommes promenés sur la jetée.