Browse Category by Voyages & Sorties
Création / Photographie, Non classé, Voyages & Sorties

Un goût de Main Street USA.

J’ai eu l’occasion, grâce à mon job, d’aller visiter St Hélier à Jersey. Je ne m’étais encore jamais retrouvée sur le sol anglais… Et pourtant, c’est pas faute d’y penser. Mais quand il faut choisir une destination, il est vrai qu’on se tourne toujours vers les pays du Sud pour la simple et bonne raison qu’on veut profiter d’un temps clément et de températures plus douces. Les clichés! Alors le Royaume Uni, l’Angleterre, l’Ecosse et même les petites îles anglo saxonnes situées près de nos côtes sont souvent passés à la trappe. Il a fallu que mon travail m’y emmène. Après 1h15 de bateau, je suis arrivée sur le port de cette jolie ville de St Hélier. Après avoir longé la promenade puis la plage, je me suis retrouvée en plein centre ville pour plusieurs heures et comment dire? C’est un peu comme si on se retrouvait sur Main Street USA à Disneyland. Les petites maisons à l’architecture typiquement anglaise, les façades claires parfois même pastel, les magasins que l’on ne trouve pas en France , les adorables Fish&Chips et autres salons de thés. Je suis tombée sous le charme de cette ville toute mignonne et très propre. Et maintenant, j’ai hâte de la retrouver!

DSC_0365DSC_0378DSC_0401DSC_0406DSC_0388DSC_0419DSC_0536DSC_0541DSC_0435DSC_0544

 

 

Création / Photographie, Non classé, Voyages & Sorties

Viens avec moi au Mont Saint Michel .

DSC_0313.jpg

S’il y a bien un endroit que je conseillerais de découvrir dans ma région, à part Cabourg et Honfleur, c’est bien le Mont Saint Michel. Mondialement connu, visité par des milliers de personnes tous les jours, il est la part de patrimoine, à mon sens , la plus extraordinaire de ma Normandie. Même si nous allons nous y promener assez peu souvent, il reste un lieu que j’adore. De l’extérieur, c’est ce grand rocher recouvert de maisons et d’une abbaye splendide qui appelle à l’imagination. De l’intérieur, c’est un labyrinthe de petites ruelles où l’on aime flâner et se perdre. Architecturalement, c’est grandiose. Il n’y a rien à dire sur la valeur spirituelle et onirique de ce lieu, il suffit de regarder pour en sentir toute la grandeur. Je suis amoureuse des toutes petites boutiques pleines à craquer de souvenirs en tout genre, des bars et des restaurants qui offrent un très beau panorama sur la baie, des innombrables marches qu’il faut monter puis descendre, de l’ambiance de vacances qui y règne toute l’année. J’aime penser que tout le monde peut y trouver un endroit où se sentir bien. Un banc sur l’une des petites places intra muros , le sable à l’extérieur du monument, une chaise sur l’une des terrasses ou encore le sol frais d’une chapelle.

DSC_0327.jpg

DSC_0116 (1).jpg

DSC_0155.jpg

DSC_0162.jpg

DSC_0163.jpg

DSC_0169.jpg

DSC_0172.jpg

DSC_0191.jpg

DSC_0209.jpg

DSC_0237.jpg

DSC_0277.jpgDSC_0282.jpg

DSC_0302.jpg

DSC_0307.jpg

Non classé, Voyages & Sorties

Un dimanche à Honfleur.

DSC_1145.jpg

 

Honfleur, cela faisait des années que je n’y avais pas remis les pieds. Pourtant, cette petite ville côtière d’où l’on peut voir le pont de Normandie n’est qu’à 45 petites minutes de chez moi. C’est vraiment un endroit que j’adore. C’est tout plein de petites ruelles remplies de boutiques plus charmantes les unes que les autres, des galeries d’art à foison et des restaurants en veux tu en voilà. Si l’on a pas peur de la foule et des rues étroites, alors on ne peut qu’aimer.

Honfleur, c’est aussi un port avec de très beaux bateaux, un carousel coloré et beaucoup d’animation! J’aime beaucoup dire que c’est notre Collioure normande. Moins ensoleillé et plus terne mais à la disposition semblable. Un labyrinthe pavé, des maisons collées, des vieilles pierres, des artistes et surtout la sensation qu’il fait bon y vivre.

DSC_1144.jpg

 

DSC_1096 (1).jpg

DSC_1097 (1).jpg

DSC_1106.jpg

DSC_1154.jpg

 

DSC_1165.jpg

DSC_1169.jpg

DSC_1188.jpg

DSC_1196.jpgDSC_1200.jpg

DSC_1230.jpg

Non classé, Vie de famille, Voyages & Sorties

Les foires de Pâques.

DSC_1154

Il fallait que je profite de l’appareil-photo-presque-neuf pour parler une fois de plus des foires de Pâques ici. Je dirais certainement la même chose que l’année dernière. Que j’y vais tous les ans et qu’à chaque fois c’est différent et encore plus depuis que je suis Maman. Que j’aime tellement les couleurs vives et gaies des stands, des peluches, des manèges. Que j’adore l’ambiance particulière, festive et chaude. Que, par contre, niveau temps, ça change rarement. Nous avons toujours eu froid sur les foires de Pâques. Parfois, nous sommes même rentrés chez nous trempés. Que ça apporte une touche de magie et crée des souvenirs formidables. Que les pommes d’amour, les barbapapa et les croustillons sont mes tentations principales. Et que je suis avide de sensations fortes. Que je suis avide de sensations et de sentiments tout court. Et que même monter dans Aladdin avec Kéo pour qu’il puisse profiter pleinement ne me fait pas honte. Je pourrais dire tout ça, ou simplement me taire. Parce que j’en ai déjà tellement parlé ici que c’est un peu du déjà lu.

DSC_1157

DSC_1461.jpg

DSC_1423

DSC_0027

DSC_1456

DSC_0028

Création / Photographie, Non classé, Voyages & Sorties

La virée nocturne.

DSC_0382

Découvrir une ville, c’est ce qui nous anime souvent. On est un peu baroudeurs sur les bords. Et lorsque l’on découvre un endroit, on aime le connaitre sous tous les angles par tous les temps. Cela fait 4 ans que nous allons régulièrement à Cabourg, mais nous avons la sensation qu’une partie d’elle nous échappe encore. Nous connaissions le Cabourg joyeux et animé mais pas encore son coté intimiste presque caché. C’est pour connaitre cet endroit un peu mieux que nous nous sommes offert une virée nocturne. Et nous nous sommes aperçu que nous l’aimions autant de jour que de nuit , cette ville. Mais pour des raisons différentes. Le jour pour la vie qui s’en dégage, la nuit pour son ambiance chaude et accueillante.

DSC_0394DSC_0390DSC_0423DSC_0492 (1)DSC_0495DSC_0494DSC_0507DSC_0521

Culture, Humeurs, Non classé, Voyages & Sorties

Cher Leo.

Cher Leo,

Ce n’est qu’aujourd’hui que je prends ma plume et me décide à t’écrire à coeur ouvert, de moi à toi , de toi à moi , librement. C’est fou ce que tu peux faire partie de ma vie depuis plus de dix ans maintenant. Tu sais Leo , il y a des gens qu’on aime pour leur gentillesse, leur modestie, leur sens du partage mais toi je t’aime pour ton talent. On pourrait appelé ça un coup de foudre culturel. Oh non, je ne te suis pas depuis tes débuts, je ne suis pas une admiratrice de la première heure mais je commence à sacrément bien me rattraper depuis quelques années. J’ai compris que j’étais attirée par ce visage d’ange et ces magnifiques yeux bleus lorsque j’ai commencé à aller voir les films au cinéma avec ma maman non pas pour leur synopsis mais parce qu’il y avait toi. J’ai toujours trouvé que tu dégageais quelque chose. Bien sûr, je suppose que chacun des personnages que tu incarnes est choisi soigneusement et qu’une histoire plate, sans relief doit te sembler terriblement ennuyeuse. Je vois avec mes petits yeux de presque cinéphile (ou Leo-phile ) que tout est calculé, parfaitement bien orchestré. Du grand art dans l’histoire du cinéma. Et c’est certainement ça qui me fait idolatrer ton professionnalisme.

leonardo-leonardo-dicaprio-21504504-500-281.png

Je crois que je t’ai croisé pour la première fois à bord du Titanic et il a fallu que tu prononces « Pour que ce jour compte  » pour qu’il en soit ainsi. La magie avait opérée, la première rencontre était la bonne. J’ai également adoré ta partenaire de jeu et amie Kate ( que j’embrasse bien fort si elle lit ces lignes!) mais, c’est vrai, quelques temps je l’ai beaucoup envié aussi. D’ailleurs, Jack, J.Edgar, Jordan et tous les autres sont tellement bien incarnés par ta personne que parfois je me suis laissé aller à quelques rêveries. Des futilités! J’aurais tellement aimer être la Rose de Jack, la Juliette de Roméo, la Duchesse du Loup mais surtout, surtout la Daisy de Gatsby! Ce couple, aussi dramatique que soit leur histoire, me laisse rêveuse et tu n’y es pas pour rien. D’ailleurs Gatsby parlons-en. Tu sais, ce film s’est imposé à moi comme un homme s’impose à une femme. On se dit : peut être , pourquoi pas et une fois vu… Plus de doutes possibles : C’est celui là. Moi, c’est celui là que je choisirais parmi tes nombreuses performances. C’est mon préféré à moi. Et en parlant avec des copines, nous nous sommes rendus compte que ce rôle était fait pour toi, il ne pouvait en être autrement. D’ailleurs, nous pensions que tu obtiendrais une jolie statuette dorée pour ce magnifique travail. Mais ce n’était pas encore ton tour. Et à chaque nouvelle nomination et échec, j’étais une fois de plus déçue. Pourtant je le savais, tu nous l’avais dit dans Blood Diamond  : CCA ( C’est ça l’Afrique -mérique)! Mais j’en voulais à Hollywood tout entier, je ne comprenais pas. Pourquoi refuser la distinction à un acteur si remarquable. Pourquoi d’autres et pas toi? Mais bon sang, qu’avaient ils tous contre toi? Alors, tu sais , cette année j’ai choisi de ne pas aller voir The Revenant avant la cérémonie. Je pensais que si ton talent m’époustouflait une fois de plus et qu’il n’était pas récompensé, j’aurais eu beaucoup de peine. M’enfin, c’est du passé tout ça. N’en parlons plus. Ce matin, je me suis levée et je ne sais pas pourquoi , je m’en doutais. Elle ne pouvait être qu’à toi la statuette dorée. Tout le monde s’accordait à dire que le trappeur que tu fais vivre dans The Revenant est fantastique et que ton interprétation est hors norme. Beaucoup saluent le fait que tu es bravé avec tes collègues des conditions climatiques difficiles et des journées raccourcies à trois heures de tournage. Des mois et des mois de jeu en pleine nature. En nature hostile. Alors, je vais te dire : ce matin, tu m’as fait vivre un grand moment. Quand j’ai su … c’est comme si nous étions les rois du monde , nous avions touché la lumière verte en vérifiant bien que la toupie s’était arrêtée de tourner (avis aux grands admirateurs de Di Caprio ) . Tu sais avec le temps, ton rêve, c’est un peu devenu le notre. Et moi j’étais très émue de voir qu’il était devenu réalité en ce dernier jour  de Février 2016. Maintenant, je n’ai plus qu’à aller me payer une place de ciné et t’admirer une fois encore sur grand écran. Merci pour ces merveilleux moments. Et pour que ce jour compte : Bravo Leo!

1393884189450_gatsby-.gif

Création / Photographie, Humeurs, Non classé, Vie de famille, Voyages & Sorties

Le carrousel.

DSC_0057DSC_0038

Les carrousels sont certainement, avec les pommes d’amours, ce qui me donne envie de retourner en enfance. Et lorsque j’en vois un, la petite fille en moi renait. Enfant, je voulais toujours monter sur le cheval le plus haut, pour dominer les autres. J’étais fascinée par les couleurs et les musiques venues d’un autre temps. Et tous les ans, à la fête foraine du coin s’était la même rengaine. Je gardais un peu de l’argent reçu pour l’occasion pour le carrousel. Aujourd’hui, j’ai 23 ans et toujours un attachement particulier pour ce manège. Pourtant j’adore les sensations, sentir mon coeur battre à cent à l’heure. Mais, ce manège là, c’est un peu mon histoire, c’est un peu mon coeur. Il me rappelle la douceur, les rires des enfants, les peluches et leurs pinces. Il me rappelle ma famille réunie et l’odeur des croustillons. Et des carrousels, nous avons la chance d’en trouver quelques uns dans la région. Le plus joli, c’est surement celui là. Celui de Courseulles sur Mer. Et tant qu’à faire après deux tours à bord d’une calèche et sur le dos d’un cheval, nous nous sommes promenés sur la jetée.

Création / Photographie, Non classé, Vie de famille, Voyages & Sorties

Blue.

 

DSC_1058.jpg

Ici ,en Normandie, ça fait quelques jours que le temps s’habille de son vêtement gris. Un peu morose pour ces vacances de février. J’avais prévu tout pleins d’activités avec mon fils , essentiellement en plein air et finalement, nous sommes restés à la maison une bonne partie de la semaine. Alors, hier, lorsque le soleil a bien voulu pointer le bout de son nez, je n’ai pas hésité à prendre mon bébé sous le bras, et mon appareil photo autour du cou, direction la côte. J’aurais pu aller en forêt, parce que j’aime aussi les longues promenades sous les arbres et la lumière particulière des bois l’hiver. Mais j’avais envie de voir la mer. Je crois même que de tous les éléments naturels, c’est l’eau qui m’apaise le plus. Et surtout l’océan. Je ne m’attendais pas à prendre des photos exceptionnelles. Ce n’était pas un jour de très beau temps. C’était plutôt mitigé. Des gros nuages planaient au dessus de nous, comme pour nous rappeler qu’une averse est si vite arrivée. Pourtant, sur l’heure que nous avons passé sur la promenade des Anglais, pas une seule goutte n’est tombée. Et en important les photos sur mon ordinateur quelque chose s’est passée. Du bleu, du bleu et encore du bleu. Comme si le ciel s’était reflétait dans l’océan. Nous voulions juste voir la mer. Une autre spectacle s’est offert à nous.

DSC_1060.jpg

DSC_1059.jpg

DSC_1027.jpg

DSC_1070.jpg

DSC_1069.jpg

Création / Photographie, Humeurs, Non classé, Vie de famille, Voyages & Sorties

De la magie. Encore et encore.

Je suis une insatiable de magie. Du rose, des paillettes, du lapin qui sort du chapeau et des étoiles dans les yeux. Je suis toujours à la recherche d’illustrations sur les princesses et la jolie petite souris vêtue d’une robe à pois rouge et blanche. D’ailleurs cette souris, je suis fan de son mari. J’ai le syndrome de Peter Pan, je crois. Parfois, j’aimerais bien être Pocahontas pour pouvoir parler à une grand mère feuillage immortelle et avoir un raton laveur en animal de compagnie. Et même que John Smith me fait craquer.

Je te parle de tout ça, puisque l’insatiable de magie que je suis a passé son week end à Disneyland Paris. C’est presque une habitude maintenant mais à chaque fois c’est différent. Nous y avons emmené Bébé pour la deuxième fois. Et la magie a de nouveau opéré. Une fois de plus, c’était spécial. Le château m’a paru plus beau et les détails plus éclatants, malgré le temps maussade. Les rires de Bébé m’ont paru plus joyeux et les étoiles dans mes yeux plus nombreuses.Et une fois rentrée chez moi, je planifie le prochain séjour dans notre parc préféré. Parce que je te le dis, je ne veux qu’une chose: De la magie. Encore et encore.

DSC_0790 (1)

DSC_0803 (1)DSC_0749DSC_0752 (1)DSC_0764DSC_0780 (1)DSC_0827DSC_0828DSC_0837DSC_0841DSC_0857DSC_0867DSC_0868DSC_0883DSC_0888DSC_0906DSC_0913DSC_0945DSC_0959 (1)DSC_0960 (1)DSC_0961 (1)DSC_0896

Création / Photographie, Humeurs, Non classé, Voyages & Sorties

Dans l’intimité du cirque.

« Intimité » et « cirque » deux mots diamétralement opposés. Deux mots que la langue française n’a pas l’habitude de coordonner, d’associer. Pourtant, tout comme les femmes aiment associer le blanc et le noir, les imprimés différents, les formes et les couleurs. J’aime mettre ensemble des mots qui ne sont pas faits pour être ensemble. Et parfois, les contraire s’attirent, et m’attirent par la même occasion. J’avais envie de calme avant d’attaquer une longue journée à Disneyland Paris, alors comme à notre habitude nous avons choisi de séjourner dans un des hôtels partenaires des parcs le temps d’une nuit. De calme, de repos et d’un peu de magie en amont.  Et pour ça, une chambre au  Magic Circus me semblait un bon compromis. J’avais demandé à l’équipe une chambre loin de l’agitation de la réception et de la piscine. Loin du bruit environnant des familles amusées. Nous voulions profiter des différents univers distinctement. La jeune fille qui gérait les arrivées a bien compris ma demande. Troisième étage, tout au bout des longs couloirs qui nous faisaient penser à un gigantesque labyrinthe, se trouvait la chambre 3018. Une porte qui s’ouvrait sur une pièce cosy ornée d’illustrations, un immense lit au milieu, des couleurs chaudes , du rouge, du jaune, des rideaux épais et des lumières tamisées. Je n’ai pas résisté à l’envie d’enfiler un tutu noir coud par ma mère au dessus d’un body également noir pour trancher avec la gaieté de la chambre. Là encore, je me suis surprise à aimer ce mélange. Ces contraires se sont parfaitement mariés et les photos ont un rendu plus joli que je ne l’imaginais.

DSC_0633 (1)DSC_0597DSC_0580DSC_0583DSC_0584DSC_0671 (1)DSC_0667DSC_0630 (1)DSC_0619 (1)DSC_0632 (1)DSC_0628