Browse Tag by attraction
Voyages & Sorties

Futuroscope avec un enfant de 3 ans.

Fin Aout, nous avons commencé nos vacances en faisant un saut, le temps d’une journée, au Futuroscope.  Nous ne savions pas exactement quelles restrictions nous attendaient sur place. Surtout avec un enfant de 3 ans. Nous avons donc expérimenté et je me suis dit qu’il serait peut être bien de vous en parler.

Futuroscope c’est donc ce grand parc aux allures futuristes, jonché d’oeuvres d’art et qui , depuis quelques temps, mets l’accent sur la protection de la planète et les énergies nouvelles. Nous avions donc envie de redécouvrir ce parc que nous n’avions pas visité depuis longtemps ( nous n’étions pas encore parents lors de notre dernière visite) . Nous y sommes alors allés sans chercher trop d’informations, sans préparer notre visite, laissant la journée nous créer la surprise. Et quelle surprise!

Après avoir pris les billets (pour info, les moins de 5 ans ne payent pas . Oui, oui, il y a anguille sous roche) , nous avons attrapé un plan du parc afin de déterminer dans quel sens nous allions commencer. C’est là que nous nous sommes rendu compte que la moitié des attractions sont interdites aux enfants qui n’atteignent pas 1m05. Je n’avais absolument aucune idée de la taille de Kéo et j’espèrais qu’il ai un peu grandi depuis sa dernière visite chez le médecin…

A l’entrée du parc (chose pratique que Mickey n’a pas encore mis en place, lui) il y a un centre « d’aide à la visite ». Des hôtesses mesurent les enfants et leur attribut à chacun un bracelet de couleur selon leur taille (comme sur la photo ci dessous). Ainsi, dès l’arrivée aux portes des attractions, les personnels connaissent la taille des enfants et leur interdit l’accès s’ils ne sont pas assez grands. Kéo a hérité d’un bracelet bleu. 93 cm, trop petit pour une bonne moitié des attractions. Dommage!

Cependant, nous avons passé une excellente journée. Nous étions sur place le 28 aout sous un grand ciel bleu. Il faisait chaud et le parc, déjà très grand par sa superficie, est rempli d’activités aquatiques, sensorielles ou encore mécaniques. En outre, des lieux et jeux accessibles à tous. C’est ainsi qu’en ressortant de la première attraction, nous nous sommes naturellement dirigés vers le jardin des énergies. En plus des explications sur les panneaux pour les adultes, les enfants peuvent pédaler pour arroser de grands atomes, refléter la lumière du soleil avec des miroirs pour actionner des mécanismes ou encore pomper pour récolter l’énergie qu’il y a sous terre. Et puis, il y a ces jets d’eau aléatoires à la sortie du jardin des énergies qui nous ont beaucoup amusé. Nous avons adoré voir Kéo courir à travers cet espace, en esquivant parfois l’eau puis en se faisant surprendre la fois d’après. Nous avons beaucoup ri et nous avons filmés des séquences mémorables que nous gardons pour nous.

Pour les plus petits , il existe aussi un lieu au Futuroscope où les attractions sont réservés au plus jeunes. Des petits bateaux à moulinets , une fusée, des engins volants adaptés et tout un circuit de canaux avec bateaux en plastiques et écluses. Je crois qu’en dehors de l’architecture des attractions, c’est l’endroit que je trouve le plus joli sur le parc. Le lieu regorge d’endroits ombragés où ont été disposés des gros poufs dans lesquels s’allonger tout en surveillant les bambins dans leurs activités.

Et puis, j’évoquais l’architecture des attractions mais comment ne pas en parler? Lorsque l’on est, comme moi, absolument fasciné par les structures futuristes faites de matériaux divers et variés, on ne peut qu’apprécier se balader sur le parc. Un univers fait de sphères blanches, de plans lisses, de reflets, de tubes et de courbes. Tous les lieux sont différents, les structures sont immenses et forment elles mêmes de vraies oeuvres d’art observables. Je suis toujours émerveillée par ce gigantisme et cette originalité. Et si moi je parais toute petite à coté de ces colosses architecturaux, imaginez Kéo et ses 93 cm.

En dehors du fait qu’il fait bon s’y promener, il faut tout de même souligner que les attractions accessibles aux plus jeunes sont vraiment réussies. Nous avons adoré La machine à voyager dans le temps (avec les Lapins crétins) et l’Age de Glace (même si j’avoue avoir été un petit peu déçue de ne pas retrouver les aventures du Petit Prince que j’aimais tant) et nous nous sommes émerveillés devant Illusio, le spectacle de magie et Chocs cosmiques (qui est mon attraction préférée) qui raconte avec pédagogie et humour l’univers, les galaxies et notre système solaire.

Nous avons également eu la chance de rencontrer, sur la journée, des personnages que l’on adore comme Syd de l’Age de Glace et un lapin crétin. De par ces rencontres, nous avons trouvés le parc bien plus vivant qu’il y a quelques années. En ce qui concerne les repas, il y en a pour tous les budgets. A savoir que, comme dans tous les parcs d’attractions, si l’on veut manger autre chose que des sandwiches et des burgers, il faut débourser plus. Nous avons pris l’option repas rapide en profitant de la terrasse d’un Illico Resto. Et même si la nourriture reste sommaire, c’était une pause nécessaire et agréable pour tous les trois avant de reprendre le marathon jeux-attractions-boutiques de l’après midi.

Autre donnée importante selon moi, le parc est grand, il faut donc marcher beaucoup. Je ne pense pas me tromper en disant qu’un enfant de trois ans est fatigable. Nous avons donc décidé , en amont, de réduire le temps de visite. Nous étions donc sur le parc entre 10h30 et 17h30. Une courte journée pour nous, parents, mais déjà bien assez longue pour Kéo qui était épuisé dès 16h30. Je pense qu’il n’est pas idiot de prévoir un hôtel sur place pour la nuit d’avant si la visite se fait juste en journée ou pour la nuit d’après, si vous voulez profiter du spectacle nocturne. Ainsi, la proximité de l’hôtel permet de faire un break si besoin et pour les enfants encore plus jeunes , il permet de faire la sieste au calme.

Pour conclure, le Futuroscope avec un jeune enfant, c’est très largement faisable. Encore faut-il aimer se balader et ne pas avoir envie de faire absolument toutes les attractions. Un service permettant aux parents de faire les attractions tour à tour (sans que le deuxième parent n’est à faire la queue pour y accéder) a été mis en place.  Une bonne chose pour ceux qui aiment particulièrement une attraction non accessible aux tout petits. Pour les autres, les attractions accessibles sont assez nombreuses pour une petite journée sur le parc et les jeux d’eaux sont vraiment fait pour plaire à tout le monde. Il est aussi très agréable de profiter des zones ombragées le temps d’une pause ou du panorama pour faire de jolies photos.

 

 

 

 

Non classé, Vie de famille, Voyages & Sorties

Aller à Disneyland Paris avec un bébé de 18 mois.

DSCN6577

Sur la blogosphère, fleurissent depuis un bon moment maintenant les articles sur les journées à Disneyland. Souvent le texte est court et les photos magnifiques, un vrai régal pour les yeux. Seulement lorsqu’il s’agit de trouver des articles informatifs sur cet univers enchanté, je trouve que ce n’est pas chose aisé. Et encore moins quand j’ai voulu trouver des infos sur l’organisation d’une journée aux parcs avec un enfant de moins de deux ans. Alors voilà, c’est chose faite, il y a environ deux semaines, sur un coup de tête, l’Homme et moi avons décidé d’emmener le Petit Prince rencontrer Mickey ( que l’on a finalement pas croisé soit dit en passant) et je vous ramène de ces deux jours la façon dont nous nous sommes organisés.

  • Un jour, c’est trop court…

Nous vivons en Basse Normandie. Aller à Disneyland Paris, c’est 3 heures de route minimum si l’on ne tombe pas dans les embouteillages à Paris. Il était donc impensable de faire subir ce temps de trajet (x2) à notre Tout Petit. Nous avons donc décidé de partir le mardi midi , en déjeunant sur la route pour faire une halte assez longue, d’aller à l’hôtel et de nous promener le reste de l’après midi. La visite des parcs étant réservée au lendemain.

  • Un hôtel avec animations et navettes.

En ce qui concerne l’hôtel, nous avons voulu jouer la facilité. Finalement, c’était la plus grosse part du budget. Nous avons choisi l’hôtel Explorers avec piscine et divers jeux pour enfants afin que Bébé ne s’ennui jamais tout en étant en sécurité avec nous. L’ambiance de l’hôtel aurait pu faire rêver n’importe quel enfant et même nous, en tant qu’adultes, nous nous sommes pris au jeu. La piscine est un endroit assez dingue et ressemble à un minuscule aquamundo pour ceux et celles qui connaissent les espaces aquatiques des Center Parcs. Jeux d’eau, toboggans pour petits et grands et transats pour ceux qui ne souhaitent pas se baigner. Nous avons apprécié ce lieu. Seul petit bémol: les sanitaires et les vestiaires n’étaient pas au top de la propreté. Deuxième élément importants à nos yeux: les navettes vers les parcs. On gagne en temps et en budget (le prix du parking à Disneyland revient à 15 euros par voiture pour la journée.) et on peut rejoindre l’hôtel à tout moment pour se reposer.

DSCN6541

DSCN6538

DSCN6536

DSCN6545

DSCN6532

DSCN6534

  • Privilégier un temps pour les magasins.

Si nous adorons faire les boutiques à Disneyland Paris, ce n’est pas le cas du Petit Prince qui, à 18 mois, préfère se promener en extérieur et profiter des personnages et des attractions. Là, encore, notre organisation nous a permis de régler le problème des magasins en fin de journée, les nerfs à vifs et la fatigue au summum. Nous avons fait un maximum de boutiques au Disney Village le jour de notre arrivée et avons fait nos achats de souvenirs ce jour là, gardant un peu de budget pour les boutiques spécialisées à l’intérieur des parcs où nous aurions pu tomber amoureux d’une exclusivité. Le premier jour, nous avons passé deux heures à arpenter les magasins du Disney Village et avons réduits considérablement notre temps de shopping sur les parcs le lendemain.

DSCN6672 DSCN6673

DSCN6606

DSCN6605

DSCN6604

  • Ce que nous avons emporté avec nous pour une journée sereine. 

Tout d’abord, la poussette bien sûr que le Petit Prince a réclamé dès le matin. Nous avions décidé de ne prendre avec nous que le strict minimum et sachez que le minimum avec un bébé c’est beaucoup. Nous nous sommes munis d’un sac à dos et tout ce qui est lourd a finit dans le panier sous la poussette. En premier lieu nous avons mis dans une poche du sac à dos nos clés, pièces d’identité, cartes bancaires et espèces et les entrées pour les parcs. Nous avions également pris un ensemble au cas où Bébé se salirait, trois couches, des cotons et du liniment. Dans la poussette, nous avions glissé une bouteille d’eau, l’habit de pluie de la poussette, un doudou et mon appareil photo. Et ça nous a suffit.

  • Le centre de soins pour bébés de Disneyland Paris…

… ou le paradis des parents et des enfants. Je ne connaissais pas encore cet endroit mais je dois dire qu’avec des enfants en bas âge, il devient un indispensable. Le centre de soins pour bébés est un lieu entièrement dédié au bien être de l’enfant de moins de trois ans. Ce lieu contient une salle de repas très calme avec chaises hautes et petites tables et chaises, une salle de change avec table à langer et papier hygiénique et un espace de vente du nécessaire pour le soin de l’enfant (petits pots, lingettes, couches…) . Nous avons appréciés de pouvoir souffler 10 minutes au calme.

  • Limiter le temps d’attente. 

Avec l’Homme, nous nous étions mis d’accord le matin même: pas de temps d’attente supérieur à 20 minutes. Nous avons bien jaugé le temps nécessaire supportable pour notre fils puisqu’au bout de 20 minutes de file d’attentes, Bébé commençait à s’énerver. Heureusement, nous arrivions au bout et tout s’est très bien passé. Une chance également, nous avons pu aller sur les parcs un mercredi , ce qui a diminué largement le taux d’affluence. Les temps d’attentes étaient très raisonnables et nous avons pu profité pleinement de notre journée.

DSCN6581

  • Quelles attractions? 

Enfin, certainement la question que je me suis le plus posée avant d’emmener le Petit Prince à Disneyland: Quelles attractions sont envisageables pour lui? Et, je t’avouerais que je me suis retrouvée surprise. Déjà, un enfant de moins de trois ans observe le monde qui l’entoure et c’est merveilleux de voir à quel point toutes ses couleurs et ces différents mondes sont des objets de fascination pour le bébé. Notre Petit Prince n’a pas semblé s’ennuyer une seconde, puisqu’il y avait trop de choses à voir et à découvrir. En ce qui concerne les lieux fascinants, j’ai pu noter que le Paris de Ratatouille et le Toy Story Playland l’ont émerveillé, tout comme le labyrinthe d’Alice aux Pays des Merveilles où nous l’avons laissé gambader. Autre endroit fascinant pour lui : Frontierland avec son univers western. Pour les attractions en elles mêmes , voici la liste de celles dans lesquelles nous sommes montés ( Notes que Bébé est courageux et assez téméraire) : Stitch, Ratatouille, le Casey Jr. Petit train du Cirque, Blanche Neige et les sept nains, le Pays des contes de fées et les voyages de Pinocchio. Nous avons également adoré flaner au village indien de Pocahontas,sur la Plage des pirates, dans le passage enchanté d’Aladdin, dans le nouveau lieu aménagé pour rappeler Arendelle et la reine des neiges et bien sûr près de l’incontournable château. Comme quoi, nous pouvons faire bien des choses sur les parcs avec un bébé.

DSCN6666

DSCN6648

DSCN6671

En tout cas, ce fût deux jours remplis de magie, et d’amour. Un merveilleux séjour.

<3 <3

Je te laisse avec quelques autres photos.

DSCN6669

DSCN6670

DSCN6655

DSCN6653

DSCN6652

DSCN6660 DSCN6651DSCN6617

DSCN6620

DSCN6621

DSCN6629

DSCN6636