Browse Tag by bonheur
Création / Photographie, Humeurs, Les mots, Non classé, Vie de famille

Les samedis après midi.

DSC_1082.jpg

Les samedis après midi et le centre commercial. Ces petits doigts sur les jouets encore tout emballés et ces grands yeux émerveillés. L’odeur de la brioche dans notre boulangerie préférée, les sourires devant les boutiques et leurs jolies vitrines, l’excitation de trouver de nouvelles chaussures, un nouveau sac, un joli rouge à lèvres et souvent ça se termine chez les enfants et au lieu du joli rouge à lèvres ou des chaussures toutes neuves, on rhabille bébé. Les samedis après midi et nos habitudes. La route jusqu’à la ville et l’animation du grand parking. Le vent un peu froid , la musique dans la voiture, les discussions hasardeuses mais toujours engagées, les petits yeux fermés. Le temps d’arpenter les galeries puis le retour au nid. Les samedis après midi, avant toi c’était bien, depuis toi c’est tellement mieux. Les samedis après midi et ces longues pauses dans le lit. Les câlins, les jeux, les cris de joie, les chatouillis et ton odeur de petit. Les sucettes et tes petits pieds en l’air, ton regard rieur et ton large sourire. Nos samedis après midi plein de vie…

DSC_1055.jpg

DSC_1061.jpg

DSC_1084.jpg

 

DSC_1043.jpg

DSC_1047

 

 

Culture

J’ai relu le Petit Prince!

La première fois que j’ai ouvert ce bouquin j’avais 12 ans. Je l’avais trouvé par hasard au BDI de mon collège et j’avais décidé de le lire. On m’en avait déjà vaguement parlé, me disant que ce conte était juste fantastique et plein de bon sens. A vrai dire, je l’avais commencé sans grand intérêt . A l’époque j’aimais les choses qui parlaient aux jeunes ados de mon époque. J’avais laissé la bibliothèque rose et tous ces livres enfantins pour des histoires un peu plus trash. J’étais happée par L’herbe bleue, Christianne F ou encore Hell. Alors vraiment je ne sais pas ce qui m’a pris ce jour là de vouloir essayer Le Petit Prince. A la fin de ma lecture, j’étais un peu déçue. D’accord, c’était une jolie aventure avec des personnages tout mignons et j’aimais beaucoup le renard que j’aurais pensé, au début,  farceur mais qui s’avérait n’être rien d’autre qu’un être en détresse . Je l’ai donc reposé et n’en ai plus jamais parlé.

DSC_0549.jpg

Nous voilà onze ans plus tard, j’ai grandi, suis devenue maman et je suis maintenant assistante de vie scolaire. Il n’a pas fallu longtemps pour que je croise à nouveau le chemin de ce bouquin. Comme je n’avais pas le temps de le lire au travail sur mes temps de pause, je suis allée chez Carrefour me le procurer. Je l’ai lu d’une traite et il faut dire ce qu’il en est: c’est un chef d’oeuvre! A 12 ans, je n’avais pas mesuré l’étendue philosophique d’une telle histoire. Cette aventure me paraissait juste enfantine et curieuse. Non mais franchement, un livre d’adulte avec des dessins! Y avait de quoi s’y perdre! Aujourd’hui, étant moi même adulte je comprends ce qu’ Antoine de Saint Exupéry a voulu montrer. Il ne faut jamais oublier son âme d’enfant. Tous les personnages rencontrés dans ce livre ont fait écho à des personnes que j’ai aimé ou détesté dans ma vie. Le vaniteux, le businessman, le roi… J’ai même rencontré ma rose et mon renard. Et c’est drôle de voir avec nos yeux d’enfants, sous un angle totalement différent, les qualités et les défauts de chacun. C’est même beaucoup plus intéressant qu’avec mes yeux d’adulte. Ce livre nous apprends à retrouver les choses vraies: l’amour, l’amitié, le bonheur et nous mets devant nos propres faux pas. Est ce qu’être penché sans cesse sur son compte en banque rend heureux? Est ce que posséder tous les biens matériels apporte le bonheur? Bien sûr que non, et même si tous les mantra de la Terre nous le rappelle sans cesse, l »adulte est souvent happé par son désir de possession. Oubliant même parfois de tisser des liens avec son entourage.

DSC_0557.jpg

J’ai refermé mon livre avec un sentiment un peu bizarre. Un peu lorsque je sors d’une salle de cinéma après avoir vu un film avec un fort questionnement philosophique. J’ai retourné les choses mille et une fois dans ma tête me demandant si j’aimais ma vie et les êtres qui m’entourent à leur juste valeur. C’est assez éreintant de penser à ça puisqu’on se rend compte des erreurs que l’on fait au quotidien. Et bien sûr, ça apporte pas mal de réponses mais amène tout un tas d’autres questions. En plus de cela, j’ai trouvé le dénouement d’une tristesse infinie. Alors, bien sûr j’ai aimé, j’ai adoré même mais avec ce genre de récit il faut être prêt à se questionner sur sa propre vie ensuite.

DSC_0556.jpg

DSC_0563.jpg

DSC_0551.jpg

Et toi, as tu lu Le Petit Prince ? Qu’en as tu pensé?

Humeurs, Non classé, Vie de famille

Le p’tit dej’.

J’attendais ce matin là depuis un moment. J’attendais que Bébé soit assez grand pour apprendre à boire au bol et par conséquent nous retrouver tous les trois autour de la table à discuter et prendre notre p’tit dej’ ensemble. Pas un à un , comme ça a longtemps été le cas. Ce petit déjeuner là a eu une saveur particulière . Pas celle du chocolat chaud, de la brioche ou encore d’un jus d’orange bien frais. Non. Il a eu un goût de gaieté, de douceur et un vrai arrière goût de nouveau bonheur.

 

DSC_1096.jpgDSC_1099.jpg

Création / Photographie, Non classé, Vie de famille, Voyages & Sorties

Blue.

 

DSC_1058.jpg

Ici ,en Normandie, ça fait quelques jours que le temps s’habille de son vêtement gris. Un peu morose pour ces vacances de février. J’avais prévu tout pleins d’activités avec mon fils , essentiellement en plein air et finalement, nous sommes restés à la maison une bonne partie de la semaine. Alors, hier, lorsque le soleil a bien voulu pointer le bout de son nez, je n’ai pas hésité à prendre mon bébé sous le bras, et mon appareil photo autour du cou, direction la côte. J’aurais pu aller en forêt, parce que j’aime aussi les longues promenades sous les arbres et la lumière particulière des bois l’hiver. Mais j’avais envie de voir la mer. Je crois même que de tous les éléments naturels, c’est l’eau qui m’apaise le plus. Et surtout l’océan. Je ne m’attendais pas à prendre des photos exceptionnelles. Ce n’était pas un jour de très beau temps. C’était plutôt mitigé. Des gros nuages planaient au dessus de nous, comme pour nous rappeler qu’une averse est si vite arrivée. Pourtant, sur l’heure que nous avons passé sur la promenade des Anglais, pas une seule goutte n’est tombée. Et en important les photos sur mon ordinateur quelque chose s’est passée. Du bleu, du bleu et encore du bleu. Comme si le ciel s’était reflétait dans l’océan. Nous voulions juste voir la mer. Une autre spectacle s’est offert à nous.

DSC_1060.jpg

DSC_1059.jpg

DSC_1027.jpg

DSC_1070.jpg

DSC_1069.jpg

Création / Photographie, Humeurs, Non classé, Vie de famille, Voyages & Sorties

De la magie. Encore et encore.

Je suis une insatiable de magie. Du rose, des paillettes, du lapin qui sort du chapeau et des étoiles dans les yeux. Je suis toujours à la recherche d’illustrations sur les princesses et la jolie petite souris vêtue d’une robe à pois rouge et blanche. D’ailleurs cette souris, je suis fan de son mari. J’ai le syndrome de Peter Pan, je crois. Parfois, j’aimerais bien être Pocahontas pour pouvoir parler à une grand mère feuillage immortelle et avoir un raton laveur en animal de compagnie. Et même que John Smith me fait craquer.

Je te parle de tout ça, puisque l’insatiable de magie que je suis a passé son week end à Disneyland Paris. C’est presque une habitude maintenant mais à chaque fois c’est différent. Nous y avons emmené Bébé pour la deuxième fois. Et la magie a de nouveau opéré. Une fois de plus, c’était spécial. Le château m’a paru plus beau et les détails plus éclatants, malgré le temps maussade. Les rires de Bébé m’ont paru plus joyeux et les étoiles dans mes yeux plus nombreuses.Et une fois rentrée chez moi, je planifie le prochain séjour dans notre parc préféré. Parce que je te le dis, je ne veux qu’une chose: De la magie. Encore et encore.

DSC_0790 (1)

DSC_0803 (1)DSC_0749DSC_0752 (1)DSC_0764DSC_0780 (1)DSC_0827DSC_0828DSC_0837DSC_0841DSC_0857DSC_0867DSC_0868DSC_0883DSC_0888DSC_0906DSC_0913DSC_0945DSC_0959 (1)DSC_0960 (1)DSC_0961 (1)DSC_0896

Humeurs, Non classé, Vie de famille

L’éloge de ce qu’il est devenu.

J’avais envie de faire l’éloge de l’homme qu’il est devenu. Mais aussi du père qu’il est. Surtout du père d’ailleurs. Nos débuts dans la parentalité n’ont pas été aussi idylliques qu’on l’aurait voulu, il y a eu de très jolis hauts et malheureusement de nombreux bas terrifiants. Terrifiants pour notre avenir, notre couple, nos projets et notre bébé. Des choses que l’on aurait préféré ne jamais se dire, des disputes qui prenaient le dessus sur notre amour. Tout ça dans l’intimité du foyer, mêlant cris et pleurs mais jamais devant Bébé. Il y a même eu un point de rupture où nous sommes devenus insupportables l’un pour l’autre. Fatigués et fatigants, on s’est auto-détruit. Et pourtant, nous renaissons de nos cendres petit à petit. Je suis moins embêtante et lui fait des efforts inconcevables il y a encore un an. Il m’aide tous les jours à être la femme épanouie que je deviens, à me sentir belle et surtout, il devient le papa rêvé pour notre fils. La route a été longue , douloureuse et loin d’être ensoleillée mais nous y sommes arrivés. Nous sommes une famille, et c’est plus grâce à lui qu’ à moi. Il est incroyable. Il est fou d’amour. Et aujourd’hui nous avons l’impression qu’ensemble nous sommes invincibles. Nous sommes heureux, il y est pour beaucoup.

 

DSC_0117.jpg

DSC_0118.jpg

DSC_0119.jpg

Culture, Humeurs, Non classé, Vie de famille, Voyages & Sorties

Les jolies choses de 2015

En ce 23 décembre, je reviens te faire une petite rétrospective de toutes les choses positives qui me sont arrivées en cette année 2015. Année qui, disons le, est passée trop vite.  Je ne m’attarde pas plus sur l’intro, le contenu est bien trop important.

IMG_00003981

  • En janvier, mon fils a fait son premier tour de manège. Un grand moment puisque j’étais obligée de monter avec lui. Depuis, on les enchaine.
  • Janvier, c’était aussi le mois des soldes. Et pour une fois, depuis bien longtemps, j’en ai vraiment profité ( D’habitude à cette période je suis fauchée).
  • En Mars, les 1 an de notre Petit Prince. Une après midi au top avec famille et amis où nous avons beaucoup ri. Un bon souvenir.
  • En Avril, c’était les traditionnelles foires de Pâques avec pomme d’amour et barbapapa. J’aime beaucoup l’ambiance de ces week end.
  • Egalement en Avril, nous sommes allés voir Florence Foresti en one woman show. Le fameux spectacle « Madame », un régal.
  • En Mai, premier séjour en bord de mer avec mon fils. Le papa travaillait (malheureusement!) . C’est d’ailleurs lors de ses petites vacances que Bébé a choisi de faire ses premiers pas.
  • En Juin, bowling avec les amis, sortie de Jurassic World au cinéma et participation à la Rochambelle, achat de mon macbook air qui-me -change-la-vie. Mais c’était aussi le mois de la découverte de mon colis swap préparée par Nastasia du blog Toute de rose poudrée. Lien vers nos articles juste ici et ici.
  • En juillet, l’Homme a fêté ses 25 ans lors d’une soirée américaine. La maison était entièrement décorée pour l’occasion. Puis, nous sommes allés en famille au zoo de Cerza, certainement l’un de mes favoris tant s’y promener est agréable.
  • En Août , une soirée restaurant/plage organisée par l’Homme à l’occasion de l’anniversaire de notre rencontre. Une soirée qui se termine avec un magnifique feu d’artifice sur la plage de Cabourg.
  • En Septembre, Disneyland pendant deux jours. Là encore, un bébé aux anges et des parents heureux. Autre évènement marquant : nous avons marié un couple d’amis. Le premier mariage du groupe, très fort en émotions. Je crois que tout le monde a versé sa petite larme. Et puis, reprise du travail dans un domaine qui me passionne.
  • En Novembre, j’ai pris 23 ans et ma soeur 18 ans. Une très grande fête sur le thème disney.

Et voilà que l’année s’achève et que nous nous apprêtons fêter Noël et le nouvel an dans notre petite maison du bonheur. N’hésites surtout pas à me partager en commentaire tes jolis moments de 2015. J’ai toujours soif de positif 😉

Humeurs, Non classé

Nos instants d’éternité.

Depuis toute petite, je n’aspire qu’à une chose: être heureuse. Je ne sais pas pourquoi ni d’où ça vient mais c’est ancré en moi depuis toujours. Je veux être heureuse comme certains rêveraient de devenir acteurs, avocats ou médecins… Et je crois que, tel un objectif atteint, je peux le dire aujourd’hui: Je touche chaque jour du doigt le bonheur. Nous avons tous notre conception propre de la plénitude, la mienne se résume à si peu de choses finalement qu’il m’arrive régulièrement d’être bien. Je n’envie pas ces personnes riches comme Crésus, qui peuvent faire le tour du monde à l’infini, ni ces femmes d’affaires si jolies dans leurs tailleurs et qui se rendent, d’un pas assuré, à leur bureau. Ma vision à moi du bonheur, c’est de savoir capturer les instants importants, et je sais qu’en une journée des instants d’importance il y en a beaucoup. C’est mon fils qui découvre l’océan, c’est une bougie qui brûle à coté du bain, c’est le bisou du retour de l’Homme à la maison, ce sont toutes ces petites choses qui m’emplissent de joie. Je n’ai personne à envier, simplement parce que ma vie à moi me convient et que chaque matin en me levant je me dis que la journée sera de nouveau riche de nos instants d’éternité. C’est aussi parce que je pense qu’ être heureux, avant d’être une question de chance, c’est surtout une histoire de choix. Parfois, il suffit juste de tendre la main au bonheur pour en apercevoir les contours, lui ouvrir les bras pour pouvoir l’étreindre. Alors je ne cesse de tendre la main et d’ouvrir les bras, et quand enfin j’aperçois son visage, je sors mon appareil photo et appuie sur le déclencheur pour n’avoir à jamais oublier à quoi il ressemble.

eternité 2

Eternité 3

éternité (

Eternité 1

eternité 5

Eternitée

Eternité 7

eternité 6

Eternité 8