Browse Tag by été
Beauté/mode

La Birchbox holographique.

Je viens de recevoir la Birchbox d’Aout . En ouvrant mon colis, j’ai de suite remarqué cet effet holographique sur le couvercle de la boite qui me plait beaucoup. Cela lui donne un style très estival, presque écaille de sirène. Et donc avec une jolie surprise comme celle ci, j’avais juste hâte de découvrir son contenu.

La première chose que je pioche dans la box est cette boite de 30 capsules de complément alimentaire. Première déception. Elles sont sensées fortifier les cheveux et les ongles, et bien que j’adore m’occuper de mes cheveux, il a toujours été hors de question pour moi d’avaler capsules et gélules en tout genre. C’est surement la faute aux idées reçues, mais je n’ai pas du tout confiance en ce genre de produits. Ces capsules finiront donc directement dans mon sac de produits à donner….

Ensuite, je pioche ce gommage pour le corps de la marque Huygens. Si vous me suivez depuis quelques temps, vous avez pu voir que j’ai déjà testé un tas de produits de cette marque, et à chaque fois j’ai détesté. Entre la crème de jour qui m’a filé des boutons et le gommage pour le visage à la verveine dont je détestais l’odeur, rien ne m’a jamais convaincu. A nouveau, je retrouve cette marque dans ma box, avec une odeur que je déteste, puisqu’il s’agit donc d’un gommage à la verveine. Pas de chance. Hop! A donner…

Troisième produit et deuxième marque que j’ai déjà pu tester, un sérum pour les peaux à imperfections de chez Balance Me. Bon, ce coup ci, la marque me plait assez, j’utilise régulièrement leur contour pour les yeux  et leur primer est le seul que ma peau accepte. Fait à 99% à partir d’ingrédients d’origine naturelle (il sent d’ailleurs très fort les huiles essentielles) , je ne suis pas mécontente de recevoir ce sérum qui doit faire disparaitre rapidement les petites imperfections. Cependant, en cette période, ma peau est beaucoup plus sèche et déshydratée, et j’ai beaucoup moins d’imperfections que le reste de l’année. Un sérum hydratant aurait été le bienvenue, celui ci attendra le retour de l’automne pour être utilisé.

A ce stade, je désespérais clairement de sortir de cette box un produit que j’aimerais et qui conviendrait à la saison. J’ai attrapé ce petit spray sans grand optimisme et il s’avère que c’est certainement le produit le plus adapté à la saison de la box. Ce spray Oribe permet de donner aux cheveux un effet wavy sans passer par la case plage. Il doit également apporter un peu de brillance et il sent plutôt bon. Je trouve l’idée vraiment sympa. A tester très vite.

Le dernier produit est sans aucun doute mon préféré de cette Birchbox. Il s’agit d’un enlumineur de la marque Manna Kadar. La couleur ( Fantasy) est très jolie. Maronnée et sans sous ton orangé, ce que je déplore souvent dans ce type de produit , elle va parfaitement à ma carnation d’été. Ses micro paillettes sont hyper discrètes et donne un rendu tellement naturel. La texture n’est pas trop poudreuse et pour l’avoir essayé avant juste d’écrire ce post, je peux déjà dire qu’elle est très facile à travailler.

 

Beauté/mode

Dans les blés.

Parmi les choses qui me font penser à l’été, il figure dans ma liste les innombrables champs de blés qui apparaissent aux alentours de chez moi pendant le mois de juin. J’ai, depuis quelques années, très envie de prendre des photos dans des grands champs de diverses cultures estivales, l’apothéose étant pour moi, un shooting au milieu des pieds de lavande. Mais comme je vis en Normandie et non en Provence, il est plus facile de se promener dans les blés. J’aime beaucoup les voir jaunir au fil des jours, ça a quelque chose de tellement solaire. Les couleurs changent si vite, passant d’un vert clair à un jaune pale qui s’associe parfaitement avec le ciel bleu.

Il a fait très chaud ces derniers jours en Normandie. C’était donc l’occasion d’aller dans les champs pour photographier une de mes nouvelles tenues d’été. J’ai récemment racheté des basiques comme ce débardeur tout blanc et cette jolie jupe vieux rose. J’aime énormément cette pièce, sa couleur est trop jolie , la coupe est parfaite. J’ai de plus en plus de mal à mettre des jupes courtes, puisqu’avec mon fils, j’ai souvent besoin de me pencher en avant ou de m’accroupir. Alors ça faisait bien longtemps que je n’avais pas fait l’acquisition d’un modèle qui s’arrête à mi cuisse. Et étonnamment, la matière est tellement agréable et la longueur si bien ajustée que je pense qu’elle va devenir ma jupe de l’été.

 

Débardeur Kiabi 

Jupe Boohoo

Sac Mango (similaire ici)

Bague Reserve Naturelle

Sautoir Wish 

Ballerines Babou 

Beauté/mode

Le syndrôme de l’essayage impulsif.

En passant chez Mango, il y a une petite semaine de cela, je suis tombée sur le tout petit rayon soldes qu’il restait. Il faut dire que je n’avais pas pris le temps de courir les magasins ces derniers temps . J’ai tout simplement loupé les soldes. Dans le Mango de mon centre commercial préféré donc, j’ai pris trois-quatre robes qui me plaisaient sur leur cintres pour les essayer. J’ai le syndrome de l’essayage impulsif moi. Il m’arrive assez souvent de vouloir voir ce que donne une pièce sur moi, juste comme ça. Je n’ai même pas envie d’acheter, je veux juste voir, regarder comment le tissu tombe sur ma silhouette, toucher les textures, apprécier les couleurs. Bien souvent, je remet tout le monde sur son cintre, prends mes clics et mes clacs et ne regrette absolument pas mon non-achat compulsif.  Par contre, parfois, comme cette fois là,  je passe une première fois une robe, la regarde, marche, l’observe, voit les matières s’envoler, la remet sur son cintre , essaye les autres pièces et puis…. c’est plus fort que moi , je dois repasser la première robe parce qu’elle est chouette quand même. Alors à ce moment là, je me pose tout un tas de questions. Est-ce bien raisonnable? Non. En ai-je vraiment besoin? Bien sur que non. J’ai beau donner les bonnes réponses à mes propres questions, je me retrouve tout de même en caisse, prête à dégainer la carte bleue. C’est l’histoire de cette robe rouge, à la couleur éclatante et aux tissus tellement fluides! C’est l’histoire de la quasi totalité des pièces de mon dressing. Alors, est ce que je regrette ? Absolument pas. Ma maladie à moi ce n’est pas l’achat compulsif, mais l’essayage impulsif et croyez moi, ce n’est vraiment pas pareil.

Robe: Mango / Chaussures: Chauss’Expo / Bijoux: Histoire d’Or

 

 

 

 

Culture, Non classé

Instinct de survie: presque parfait.

Ma dernière critique ciné ici remonte à Mars à l’occasion de la sortie de The revenant et de l’oscar reçu par Leonardo DiCaprio. Depuis, je suis allée assez peu au cinéma et rien ne m’a touché ou emporté au point que je veuille en parler ici. Et puis, il y eu Instinct de survie … J’y suis d’abord allée parce que l’actrice principale est Blake Lively. C’est une actrice que j’aime beaucoup. Je l’ai vu jouer pour la première fois dans The Town et je me suis ensuite décidée à regarder Gossip Girl. Je suis assez fan de son style. Pour le reste, je ne suis absolument pas attirée par l’univers du surf et les films avec des requins ou d’autres créatures je préfère les regarder chez moi. Je n’étais donc pas la meilleure spectatrice pour ce film. Cependant dès les premières minutes, j’ai accroché. D’abord, et je me répète souvent à ce sujet mais je suis amoureuse des belles images . Et quand en plein été, je décide de me retrouver dans une salle obscure et que j’y découvre une belle plage, une eau turquoise et des plans plus magnifiques les uns que les autres je ne peux être que conquise. Niveau visuel , le film est composé d’énormément de gros plans sur Blake Lively et sa silhouette parfaite. Je trouve que ça apporte un plus au film . Tous les détails sont connus du spectateur dès le début , on voit la moindre bague ou la moindre boucle d’oreille… et sans vouloir spoiler , ça a son importance.

592714.jpg

J’ai également adoré la bande originale qui porte complètement certaines scènes. D’ailleurs, j’ai une mention spéciale pour la première scène de surf et la musique Trouble de Neon Jungle qui l’accompagne. Cette chanson donne un rythme de fou à la scène et pour ma part, j’ai presque eu envie de danser sur mon siège.

221871.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

J’avais peur que cette oeuvre traine en longueur. Parce que , sincèrement, une nana qui se fait attaquer par un requin et qui se retrouve piégée sur un rocher à 200 mètres de la plage, c’est pas folichon. Sauf que, grâce aux différents personnages introduits et à la course contre la montre engagée par Nancy (= Blake Lively) , le film ne traine jamais en longueur. Pour le coup, il m’a beaucoup fait penser à 127 heures avec James Franco. L’enjeu est le même : prendre des risques et avoir une chance de s’en sortir ou rester inactif et mourir. On sait d’avance avec le titre du film très révélateur quelle option va choisir Nancy. Et heureusement , il se passe toujours quelque chose.

527670.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

J’ai beaucoup aimé le fait que rien ne se passe par hasard. Nancy vient surfer sur cette plage pour une raison bien précise et l’attaque du requin n’est pas anodine. Elle réponds à une problématique explicite mais logique et qui nous fait réfléchir sur le Pourquoi. Tout ça incite le spectateur a se plonger entièrement dans l’histoire et à se demander quelles décisions et solutions aurions nous pris à la place de Nancy.

191479.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Les seuls points négatifs sont, selon moi, le dénouement de l’histoire que je trouve trop « impossible » et les effets spéciaux ne sont parfois pas suffisamment bien travaillés.

525578.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Pour conclure, j’ai beaucoup aimé ce film. Les paysages sont à couper le souffle, les plans bien faits , les musiques entrainantes et l’histoire intéressante et bien menée. Il ne faut pas oublier que ce film est une fiction et cherche avant tout à divertir et non pas à documenter le spectateur. Il ne faut pas le prendre comme un « documentaire » visant à inculquer la peur du requin. Au contraire! Cependant , je trouve dommage que les effets spéciaux soient trop peu travaillés et que les dix dernières minutes du film soient irréalistes. 

 

 

*photos prises sur Allociné

Beauté/mode, Non classé

La robe caméléon.

DSC_0195.jpg

Lors de ma dernière visite chez Mango, j’ai été attiré instantanément par cette robe à motif fleuri (encore!) hyper légère. C’est le genre de pièce que j’adore avoir dans mon dressing. C’est ce que moi j’appelle les pièces caméléon puisque je peux les porter dans la vie de tous les jours associés à des ballerines ou des sandales plates comme je peux également les choisir pour un évènement particulier. J’ai déjà porté cette robe plusieurs fois: à la plage, en ville et même en promenade à la campagne. Pour mon look d’aujourd’hui, je l’ai simplement rehaussé de talons et de bijoux tout discrets et, habillée comme ça, je trouve que je pourrais facilement aller à un mariage. Les talons sont hyper hauts et pourtant ça ne rend pas l’ensemble vulgaire. Je crois que c’est grâce aux bijoux pas trop clinquants,  à la fluidité des textures, au fait que la robe ne soit pas trop courte et que le volant devant n’attire pas spécialement l’oeil sur le décolleté. Je suis également fan du dos qui en montre un peu sans en dévoiler beaucoup.

Robe: Mango / Chaussures : Sans marque (achetées sur un marché pour la modique somme de 5€) / Pochette: Jenyfer / Collier: Lanoë / Bagues et bracelet : Histoire d’Or et Le Manège à Bijoux

 

DSC_0199.jpg

DSC_0204.jpg

DSC_0193.jpg

DSC_0125.jpg

DSC_0120.jpg

DSC_0122.jpg

DSC_0137.jpg

DSC_0179.jpg

DSC_0164.jpg

DSC_0140.jpg

Beauté/mode, Non classé

Les filles bronzées.

DSC_0101.jpg

J’ai toujours trouvé les filles bronzées trop jolies. Je ne sais pas d’où ça me vient mais c’est bien ancré dans ma vision de l’esthétisme chez la femme. Bien évidemment, je ne dis pas que les autres sont laides mais, à mon goût, un teint hâlé légèrement doré, c’est le top du top, un peu comme la cerise sur le gâteau. Je suis Normande et on ne peut pas vraiment dire que chez moi, on peut arborer un joli bronzage toute l’année. Et c’est encore moins le cas cette année. Alors dès que le soleil pointe le bout de son nez, j’en profite pour m’exposer. Bien sûr je fais attention à ma peau et je ne reste pas trop longtemps sur ma chaise longue. Cependant, j’ai la chance de bronzer bien et vite, ce qui me permet de pouvoir arborer de jolies robes blanches rapidement. Pas de chance pour nous ce jour là, à peine le pied mis en dehors de la voiture que la météo s’est gâtée. Il s’est mis à pleuvoir et il a fallu prendre un maximum de clichés en un minimum de temps, entre deux nuages. Pour parler plus en détail du look, je peux d’ores et déjà dire que c’est ma robe blanche unie préférée. Elle est simple et à la fois un peu bohème. J’aime tout le haut de cette pièce avec ses transparences et ses drôles de petits graphismes. J’adore l’associer à mes bottines Pocahontas et à un petit sac tout discret. Je trouve que ça fait son effet.

Robe: Promod / Bottines: Jenyfer / Sac: Jenyfer / Bague et bracelet: Histoire d’Or

DSC_0098.jpg

DSC_0093.jpg

DSC_0092.jpg

DSC_0089.jpg

DSC_0097.jpg

Beauté/mode, Non classé

Les fleurs de Mamie.

DSC_0729.jpg

C’est étrange comme parfois certaines choses vous rappellent des souvenirs. Un motif, une texture, une couleur…  Pour ma part, j’ai toujours aimé les draps fleuris , hyper légers qui sentent la lessive de ma Mamie. C’est vieux et tellement frais à la fois. Ils me rappellent les longues soirées d’été chez elle, et la sensation douillette du lit qui vient d’être fait et dans lequel on se sent bien. Ils me rappellent les après midi dans le jardin tout coloré. Parce que Mamie, elle aime bien jardiner. Mamie elle aime les plantes, elle les peints aussi, elle aime la nature, elle aime l’aube et le crépuscule. Mamie, elle cultive des légumes tout beaux dans son potager et des fruits appétissants, elle entretient tout ça d’une main bien verte, elle fait des miracles et même que Mamie, elle ressemble un peu à ma bonne fée. Bien évidemment, sur photo, cette robe m’a de suite plu, mais c’est seulement en l’essayant devant mon miroir que la vague de nostalgie m’a submergé. Oh oui, ces fleurs ressemblent bien à celles des draps et aux tableaux peints à l’aquarelle. Oh oui, j’ai cette impression toute douce que cette robe longue a été coud à partir des tissus bien rangés dans la chambre de Mamie. Peut être même que si je lui avais demandé de peindre quelque chose sur une robe toute blanche, elle aurait peint des fleurs de ce style là. C’est fou comme parfois certaines choses vous rappellent des souvenirs. Un motif, une texture, une couleur… Les fleurs de Mamie.

 

Robe: Bershka / Sac: Mango / Chaussures: La Halle / Bracelet et bague: Histoire d’Or

DSC_0726.jpg

DSC_0728.jpg

DSC_0722.jpg

DSC_0689.jpg

DSC_0721 (1).jpg

DSC_0720.jpg

DSC_0725.jpg

 

DSC_0731.jpg

DSC_0730.jpg

Création / Photographie, Non classé, Vie de famille, Voyages & Sorties

Deux jours en Bretagne.

DSC_0334

Le week end dernier, nous avons passé deux jours en Bretagne chez mon beau frère. Il vit depuis peu à Morlaix dans le Finistère, une ville que je ne connaissais pas du tout. A vrai dire, ça fait quelques années que je prenais soin de ne pas atterrir en Bretagne. Non pas que je déteste fondamentalement cette région, mais étant Normande et connaissant le temps peu clément de ma région, je n’espérais pas mieux de la jolie Bretagne. Pas de chance, nous sommes partis vendredi après midi de chez nous sous un beau ciel bleu et une température avoisinant les 24 degrés et une fois le panneau du Finistère passé, il ne faisait plus que 19 degrés et la pluie faisait son apparition. Les clichés ont donc eu la vie dure! Cependant, les nuages se sont vite dissipés et on a pu profiter d’une petite balade d’une demie heure le soir même. J’avoue avoir été surprise d’aimer Morlaix à ce point. Cette ville qui offre mille possibilités de balades, les maisons aux façades colorées, tous ces escaliers, les pavés et les fleurs, beaucoup de fleurs.

DSC_0001

DSC_0006

DSC_0038

DSC_0028

DSC_0029

DSC_0015

Le lendemain, le temps était au beau fixe. Pas de promenade donc pendant l’après midi puisque nous avons privilégié la détente et le repos sur la plage de Carentec. L’eau était froide mais je ne suis pas très frileuse. Nous étions trois à nous baigner , ma belle soeur, mon fils et moi dans cette eau transparente qui n’a rien à envier à la Méditerranée. Je dois l’avouer, c’était paradisiaque. L’endroit offre différentes possibilités pour tous les budgets: un club Mickey, des promenades en kayak , du fun en jet ski, du bateau ou simplement de la baignade … Et puis, il y avait aussi ces restaurants de bord de plage qui nous ont permis de prendre un délicieux gouter à base de crêpes, de glaces et de Breizh Cola.

DSC_0088

DSC_0042

DSC_0134

DSC_0091 (1)

Et puis, pour clore la journée, ma belle soeur et moi sommes partis en vadrouille pour dénicher de beaux fonds pour nos photos. Nous avons laissé les hommes à la maison et avons vadrouillé pendant plus d’une heure sur les hauteurs de Morlaix. J’ai pu prendre de très jolies photos, mais j’en réserve quelques unes pour un prochain article (bientôt un look sur le blog) . J’ai adoré trouvé des portes de toutes les couleurs et pouvoir être assorties à certains lieux nous à bien fait rire. J’ai eu un véritable coup de coeur pour le monastère des Carmélites, cet édifice si paisible malgré les maisons aux alentours. Et quand la fraicheur du soir est tombée, nous sommes retournées à l’appartement croisant ici et là de petits oiseaux et des maisons fleuries.

DSC_0333

DSC_0239

DSC_0287

DSC_0339

DSC_0341

DSC_0370

DSC_0384

DSC_0388

 

 

Beauté/mode, Non classé

Le retour des beaux jours.

DSC_1373.jpg

J’attendais avec impatience le retour des beaux jours. Cette année j’ai trouvé l’hiver et ces petites températures bien trop long. En Avril encore, il fallait mettre des pantalons et des petites vestes pour sortir. Parfois même, il a fallu ressortir les écharpes. Il y a encore une petite semaine, les champs étaient gelés le matin et il fallait dégivrer les voitures. Et tout d’un coup, on ne sait pas vraiment pourquoi, les chaudes journées ont fait leur apparition. Je me suis retrouvée devant mon armoire, pleine de nouvelles tenues d’été que j’ai shoppé ici et là et voilà que je ne savais plus quoi mettre. Un short? Une robe? Plutôt pieds nus? Plutôt bottines? Je n’arrivais plus à choisir. J’avais un peu peur de ne pas avoir le temps de tout mettre avant le retour des brises fraiches et des K-way . Mais j’avais un achat fétiche dans tout ce bazar : Un short taille haute un peu destroy de chez Pimkie. La pièce parfaite pour cet été. Je peux l’associer avec tout et surtout il cache les vilaines vergetures laissées par ma grossesse au niveau du nombril. Je vais pouvoir remettre des crop top! Mais pour commencer j’ai décidé de l’associer à mon autre vêtement fétiche du moment: le body ( celui ci vient de chez Undiz et a un dos superbe) , à un kimono blanc Jenyfer et des boots de la même marque dans un esprit Pocahontas . Au niveau des accessoires, rien de bien étonnant. Un chapeau parce que j’adore ça  et un bracelet que je ne retire même plus. Aucun make up, en ce moment, j’ai besoin de laisser ma peau respirer.

DSC_1372DSC_1378.jpg

DSC_1379.jpg

DSC_1376.jpg

DSC_1382.jpg

DSC_1383

DSC_1393

DSC_1389.jpg

Humeurs, Non classé

Nos instants d’éternité.

Depuis toute petite, je n’aspire qu’à une chose: être heureuse. Je ne sais pas pourquoi ni d’où ça vient mais c’est ancré en moi depuis toujours. Je veux être heureuse comme certains rêveraient de devenir acteurs, avocats ou médecins… Et je crois que, tel un objectif atteint, je peux le dire aujourd’hui: Je touche chaque jour du doigt le bonheur. Nous avons tous notre conception propre de la plénitude, la mienne se résume à si peu de choses finalement qu’il m’arrive régulièrement d’être bien. Je n’envie pas ces personnes riches comme Crésus, qui peuvent faire le tour du monde à l’infini, ni ces femmes d’affaires si jolies dans leurs tailleurs et qui se rendent, d’un pas assuré, à leur bureau. Ma vision à moi du bonheur, c’est de savoir capturer les instants importants, et je sais qu’en une journée des instants d’importance il y en a beaucoup. C’est mon fils qui découvre l’océan, c’est une bougie qui brûle à coté du bain, c’est le bisou du retour de l’Homme à la maison, ce sont toutes ces petites choses qui m’emplissent de joie. Je n’ai personne à envier, simplement parce que ma vie à moi me convient et que chaque matin en me levant je me dis que la journée sera de nouveau riche de nos instants d’éternité. C’est aussi parce que je pense qu’ être heureux, avant d’être une question de chance, c’est surtout une histoire de choix. Parfois, il suffit juste de tendre la main au bonheur pour en apercevoir les contours, lui ouvrir les bras pour pouvoir l’étreindre. Alors je ne cesse de tendre la main et d’ouvrir les bras, et quand enfin j’aperçois son visage, je sors mon appareil photo et appuie sur le déclencheur pour n’avoir à jamais oublier à quoi il ressemble.

eternité 2

Eternité 3

éternité (

Eternité 1

eternité 5

Eternitée

Eternité 7

eternité 6

Eternité 8