Browse Tag by gris
Beauté/mode

Les rouges velouté sans transfert de Sephora.

On en a entendu parler partout sur la toile ces derniers temps, ce qui m’a donné envie de tester ces merveilleux rouges velouté sans transfert de Sephora. Un tout petit prix (10€95) , une large gamme de couleurs, une qualité supposée égaler les grands Kat Von D et Huda … C’est vrai que dit comme ça, ils ont l’air parfaits. Mais qu’en est-il vraiment?

Les tubes ne sont pas des plus esthétiques mais ils sont assez pratiques, petits et on peut voir à travers le plastique transparent la teinte exacte du rouge à lèvres et la quantité de produit qu’il reste. Le bouchon en plastique noir est plutôt basique.

En passant chez Sephora et après avoir swatché l’intégralité de ces nouveaux lipsticks mats, j’ai craqué pour deux couleurs: la teinte 23 Copper Blush qui est un nude tirant sur le mauve avec des sous tons gris et la teinte 17 Dark red qui est un rouge sombre mais intense aux sous tons couleur brique ( et vous savez comme j’aime en ce moment les couleurs chaudes qui rappelle la brique!)

L’applicateur à embout mousse est hyper agréable à utiliser. Je trouve ceux de chez Nyx bien trop durs et il est difficile d’appliquer la matière uniformément, Sephora a gagné des points avec cette embout complètement souple, qui retient bien la matière et permet une application homogène en une seule couche.

En ce qui concerne le rendu et la tenue, j’ai remarqué au fil des applications que ce n’est pas constant d’une couleur à l’autre. Si les deux sont très pigmentés (plus que je n’osais espérer) , la texture du n°17 est plus épaisse et donc plus difficile à appliquer (vous verrez sur les photos que les contours ne sont pas nets, il faut vraiment avoir du temps devant soi pour l’appliquer correctement, ce qui n’était pas mon cas ce jour là.) . Cette teinte est également celle qui tient le moins bien des deux: Une demie journée sans retouches mais pas au delà puisqu’à partir du moment où l’on mange la couleur placée au centre des lèvres disparait . Autre point négatif de cette teinte , elle n’est pas tout à fait sans transfert. J’ai l’impression qu’elle n’est jamais totalement sèche même en appliquant une couche très fine. Malgré ça, la couleur est très belle et le tenue reste correcte.

La deuxième teinte (n°23) est un coup de coeur absolu. La texture est très crémeuse, s’applique merveilleusement bien même quand c’est du vite fait. Elle ne marque pas les petites imperfections et est terriblement agréable à porter. Une fois sec, ce rouge à lèvres mat ne se sent plus du tout. Il n’assèche pas et tient bien mieux que son collègue le n°17. Avec cette couleur, il est possible de prendre un repas sans avoir la nécessité de faire une retouche ensuite.

Au final , je suis conquise par ces mats à tout petits prix, j’ai très envie de les collectionner. Et si le rouge à lèvres rougeoyant est de moins bonne qualité, il reste tout de même un très bon produit avec un rapport qualité/prix bien au dessus de ce que l’on peut trouver en ce moment sur le marché.

Beauté/mode

Le shooting raté.

 

Il y a ce genre de shooting raté que l’on vit régulièrement lorsqu’on fait de la photo. Ce genre de shooting où on part tout plein de bonnes intentions, où on a réfléchi à où, quand et comment et dont le résultat nous laisse (très) perplexe . C’est ainsi qu’un mercredi après midi nous nous mettions en route pour une petite impasse de notre ville. Il avait fait beau tout la semaine précédente, on comptait donc sur le soleil pour pointer le bout de son nez. J’avais sur moi ma nouvelle tenue venant de chez Boohoo et mes basket Adidas Neo aux pieds et j’avais très envie de me retrouver devant l’objectif. Sauf que… le principe même du shooting raté est que rien ne doit aller. Déjà, il a fait un temps affreux. La luminosité laissait franchement à désirer, j’avais une tête abominable et toutes les photos sont finalement apparues très floues. Autant dire qu’après y avoir mis tant de bonne volonté et d’énergie, j’étais dépitée. J’ai tout de même décidé de les retoucher, histoire de voir ce que je pouvais « en tirer« . Après avoir tester différents filtres, gagné en luminosité et en netteté, je trouvais le résultat bien médiocre. Puis j’ai retiré toutes les modifications qui les rendaient plus nettes et je leur ai trouvé un effet « photo- argentique » sur lequel je lorgne sur Instagram depuis des mois mais que je n’arrive jamais à reproduire. D’un coup, ce shooting raté m’a paru trop cool, bien loin des shooting de mode habituels aux photos hyper nettes et aux détails bien retranscrits. Alors voila comment des photos floues finissent par apparaitre ici. Simplement parce que je les trouve vraiment sympa. Et la tenue, ainsi exposée, me plait énormément.

 

 

 

Beauté/mode, Non classé

En transparence.

DSC_0677.jpg

Cela faisait un moment que je cherchais à faire un look avec ce haut que j’ai acheté en Juillet sur Boohoo. J’ai adoré le porter avec un short pendant les trop chaudes journées de canicule. Seulement, j’avais envie de le montrer ici le plus en valeur possible. Et c’est bien dans la sobriété des tenues d’automne qu’il excelle. J’ai eu un sacré coup de coeur pour sa couleur prune et son col à gros sequins dorés, il n’est pas banal. Sa transparence peut le rendre très sexy  mais associé à une jolie brassière, il est tout sauf vulgaire et pour les journées les plus fraiches, je le superpose à un débardeur à bretelles larges. J’ai choisie pour ce look de le porter avec un jean gris foncé qui vient de chez Jennyfer et ma veste sans marque que j’avais mis avec ma robe rouge années 50 pour le festival du cinéma américain de Deauville! C’est fou comme sa coupe perfecto peut aller avec tout, en rendant les tenues un chouilla plus sophistiquées et un peu plus rock aussi. Je suis toujours aussi amoureuse de mes bottes La Halle et de mon sac noir à la matière presque miroir qui donne de la « texture » à des tenues trop simples.

DSC_0704.jpg

DSC_0684.jpg

DSC_0680.jpg

DSC_0692.jpg

DSC_0679.jpg