Browse Tag by humeurs
Création / Photographie, Humeurs, Non classé

Tes photos sont trop sombres.

C’est ce que j’ai entendu aujourd’hui. Depuis quelques temps, je partage mes photos sur mon Facebook privé, j’ai créé un album « photographies » où je ne poste que des images que j’ai moi même retouchées. J’adore cet art et je trouve que ça permets d’exprimer bon nombre d’émotions. J’ai toujours eu de bonnes remarques, certainement parce que les gens savent que je ne suis pas une professionnelle et que je n’ai pas la prétention de crier sur tous les toits du monde que moi , Charlène, je fais de la photo. De plus, je respecte le travail des autres et j’essaye de montrer ma personnalité à travers mes travaux. Si on regarde ce que je fais, on reconnait facilement ma touche, « ma patte« . J’adore saturer les couleurs, c’est mon dada. Et quand l’image est en noir et blanc, je l’assombrie nettement.

DSC_0104.jpg

Sur mon compte personnel, dans la liste de mes « amis » , je peux trouver une vieille connaissance de primaire qui est devenue , à force de formations, photographe pro. Et la réflexion est venue d’elle. J’ai eu beau lui dire que je cherchais juste à exposer ma fibre artistique sans prétention aucune, je crois qu’elle s’est braquée. « Cela manque de lumière« . J’ai alors accepté de lui donner une de mes photos pour qu’elle « me montre la différence« . Lorsque j’ai reçu son exemplaire, j’étais stupéfaite. La photo n’avait plus rien de personnelle. Elle était vide, dans les normes d’une retouche sans sentiments. Et en plus, un grain assez disgracieux apparaissait. Je me suis demandée en quoi son travail avait plus de valeur que le mien. Cette question je l’ai, bien sûr, gardée pour moi.

DSC_0103.jpg

Après l’avoir gentiment remerciée de s’être intéressée à mon cas, mais que vraiment je préférait l’âme de l’image telle que je l’avais conçue, elle m’a sortie la phrase la plus inattendue : « Mais toi, tu poses , tu ne photographies pas!« . Je l’ai trouvé assez condescendante. Elle l’assumait enfin, elle voulait me prendre de haut. Parce qu’elle, elle est photographe et donc par conséquent photographie et ne se retrouve jamais devant l’objectif pour le plaisir.

DSC_0088.jpg

J’ai mis fin à la discussion. Mes photos seront sombres si je le souhaite et je continuerais à demander à mon compagnon de me prendre en photo lorsque j’en aurais envie. Cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas, derrière l’image, un travail de retouche énorme que j’effectue moi- même.

Humeurs, Non classé, Vie de famille

Le p’tit dej’.

J’attendais ce matin là depuis un moment. J’attendais que Bébé soit assez grand pour apprendre à boire au bol et par conséquent nous retrouver tous les trois autour de la table à discuter et prendre notre p’tit dej’ ensemble. Pas un à un , comme ça a longtemps été le cas. Ce petit déjeuner là a eu une saveur particulière . Pas celle du chocolat chaud, de la brioche ou encore d’un jus d’orange bien frais. Non. Il a eu un goût de gaieté, de douceur et un vrai arrière goût de nouveau bonheur.

 

DSC_1096.jpgDSC_1099.jpg

Création / Photographie, Humeurs, Non classé, Voyages & Sorties

Dans l’intimité du cirque.

« Intimité » et « cirque » deux mots diamétralement opposés. Deux mots que la langue française n’a pas l’habitude de coordonner, d’associer. Pourtant, tout comme les femmes aiment associer le blanc et le noir, les imprimés différents, les formes et les couleurs. J’aime mettre ensemble des mots qui ne sont pas faits pour être ensemble. Et parfois, les contraire s’attirent, et m’attirent par la même occasion. J’avais envie de calme avant d’attaquer une longue journée à Disneyland Paris, alors comme à notre habitude nous avons choisi de séjourner dans un des hôtels partenaires des parcs le temps d’une nuit. De calme, de repos et d’un peu de magie en amont.  Et pour ça, une chambre au  Magic Circus me semblait un bon compromis. J’avais demandé à l’équipe une chambre loin de l’agitation de la réception et de la piscine. Loin du bruit environnant des familles amusées. Nous voulions profiter des différents univers distinctement. La jeune fille qui gérait les arrivées a bien compris ma demande. Troisième étage, tout au bout des longs couloirs qui nous faisaient penser à un gigantesque labyrinthe, se trouvait la chambre 3018. Une porte qui s’ouvrait sur une pièce cosy ornée d’illustrations, un immense lit au milieu, des couleurs chaudes , du rouge, du jaune, des rideaux épais et des lumières tamisées. Je n’ai pas résisté à l’envie d’enfiler un tutu noir coud par ma mère au dessus d’un body également noir pour trancher avec la gaieté de la chambre. Là encore, je me suis surprise à aimer ce mélange. Ces contraires se sont parfaitement mariés et les photos ont un rendu plus joli que je ne l’imaginais.

DSC_0633 (1)DSC_0597DSC_0580DSC_0583DSC_0584DSC_0671 (1)DSC_0667DSC_0630 (1)DSC_0619 (1)DSC_0632 (1)DSC_0628

 

 

 

 

 

Création / Photographie, Humeurs, Non classé

Les pastels du ciel.

Un an que nous vivons dans cette maison et chaque soir de beau temps s’offre à nous le même spectacle: Celui des pastels dans le ciel. Il y a des phénomènes naturels qui rappellent la beauté à l’état naturel. La diversité des couleurs et des textures. Les étincelles dans les yeux, nous regardons alors le soleil se coucher à l’arrière de notre maison. Nous essayons de contenir dans notre imaginaire toutes les nuances. Du jaune, du rose, du violet, du bleu… Du foncé et du clair. Quelqu’un doit surement peindre notre jolie toile de fond ces soirs là et y accrocher des étoiles aussi lorsqu’il fait nuit. Parce que les étoiles, c’est joli aussi.

 

DSC_0424.jpg

DSC_0444.jpg

DSC_0446.jpg

DSC_0468.jpg

Humeurs, Non classé

Mes blogs, mon égocentrisme et moi.

Si j’avais voulu être plus juste, j’aurais intitulé mon titre « Mes blogs, ma timidité et moi ». Mais, et ce qui est souvent reproché aux blogueuses, tenir un blog tourne plus autour de l’égocentrisme. Quelque chose que je ne conçois pas car la plupart des blogueuses que je lis sont des jolies demoiselles pleines de mystère et de douceur. Sur la blogosphère, il y a peu de place au m’as tu vu et celles qui s’y risquent s’en mordent souvent les doigts. Elles sont si vite repérées.

Lorsque j’ai ouvert mon second blog sur la beauté, rien que la page « à propos » fût une épreuve. Rédiger quelque chose sur moi et exclusivement moi. Mes idées , mes goûts et mon parcours, qui suis-je pour l’exposer sur la toile? Qui cela pouvait-il intéresser? Je ne fais pas partie des « grandes » blogueuses et je voulais juste créer un lieu d’échange avec des petites nanas comme moi. Et puis, il a fallu écrire les premiers articles, je voyais la rédaction de ce genre d’articles complètement fun. Tester un produit, le décrire, le prendre en photo, donner mon avis. Oui, ça c’est vraiment bien. Je sais faire. Mais qu’en est-il de l’étape supérieur? Montrer son visage, ses imperfections, réaliser des make up, faire des tutos… C’est là que ma timidité a pris le dessus. Et je réalise à quel point, dans ce monde, les personnes comme moi peuvent vivre à travers le regard des autres. C’est déstabilisant de s’en rendre compte. Vraiment. Les photos que je décide de poster sont bien trop souvent le fruit d’un dur labeur , un échantillon des centaines de photos imparfaites que j’ai fais. Et je ne suis jamais complètement satisfaite d’un article. Lier la timidité et le perfectionnisme pour réaliser des photos pour le blog, c’est vraiment du travail. Je n’ai aucune formation de photographe, graphiste, web designer (d’ailleurs ça se voit)  … mais, pourtant, je me suis lancée dans ce monde féroce qu’est la blogosphère. Bien des fois, je me demande comment je réagirais face à la méchanceté des gens qui critiquent sans savoir le travail et l’être humain qu’il y a derrière un article ou une vidéo. Bien des fois, je me dis que je n’aimerais pas être à la place d’Enjoyphenix, ou de Golden Wendy par exemple, qui se prennent quand même de sacrées remarques négatives en pleine tête.

11057621_700602050044760_1297597610679606485_oAlors oui , deux blogs mais pas de narcissisme, ni d’égocentrisme de mon coté. D’ailleurs, je rêverais de faire des vidéos Youtube pour proposer des contenus plus variés mais le chemin à parcourir est encore long. J’ai décidé également de ne pas dévoiler les blogs aux membres de ma famille , ni au reste de mon entourage. Seul l’Homme est dans la confidence. Pour l’instant, je ne me sens tout simplement pas prête…

Et toi, ton blog reste t-il anonyme? Ou en es-tu au contraire très fier(e)? Penses tu que le regard de l’autre est important?