Browse Tag by orange
Beauté/mode

La très réussie Naked Heat d’Urban Decay .

Aucune amoureuse de maquillage n’a pu passer à coté de cette sortie. Après trois naked « basiques » et la naked smocky , Urban Decay a sorti récemment la magnifique Naked Heat. La petite dernière, au packaging très travaillé, avait toutes les chances de me plaire. Voilà pourquoi.

Avant de parler des fards en eux mêmes , parlons de l’écrin. La jolie petite palette, au format identique des anciennes Naked, est peut être un peu moins lourde que la Smocky et la Naked 3  mais tout aussi solide. Le couvercle est très réussi. Il se pare de tons chauds passant du doré à un ocre très foncé qui n’est pas sans rappeler les nuances de la flamme d’une allumette. En ouvrant la palette, on y retrouve le grand miroir très pratique et le pinceau à double embout (un applicateur boule, un estompeur) de très belle qualité. C’est d’ailleurs le type de pinceau que j’utilise pour tous mes make up. Et ceux de chez Urban Decay sont particulèrement réussis.

Les douze teintes qui composent cette palette sont des fards aux tons chauds. Parfois ocre, parfois prune, avec un sous ton orangé brulé unique , elles composent un ensemble dont l’uniformité est bienvenue quand on commence en make up (ainsi, il est impossible de se tromper dans le mariage des couleurs). Huit des douze couleurs sont des mats très bien pigmentés (la première teinte de la palette est même peut être légèrement irisée) , les quatre autres sont des irisés/ métallisés très lumineux. J’ai un véritable coup de coeur pour les deux teintes du milieu (He devil et Dirty Talk ) qui sont des couleurs « brique » très proche du fard Bitter de la palette Vice 4 (fard préféré dont je vous parle d’ailleurs ici) . C’est le type de teinte qui me va le mieux et je suis très heureuse d’en avoir maintenant une déclinaison plus large , ce qui me permet de jouer davantage avec mon make up. La palette reste dans son ensemble assez neutre et peut s’utiliser pour des make up de jour comme de soirée.  Autre bon point concernant l’ensemble de ces fards, ils sont moins poudreux que dans les autres palettes d’Urban Decay, les micro paillettes des fards irisés tiennent bien en place ( ce qui n’était pas le cas pour les teintes claires de la Vice 4)  et je n’ai constaté que très très peu de chutes , même dans les teintes les plus sombres.

Cette palette est pour moi, une véritable perfection. Elle allie couleurs neutres mais sulfureuses à des teintes plus « nude » qui permettent de créer des reliefs. En exclusivité sur le site de Sephora et déjà en rupture de stock, elle risque de devenir l’un des best-seller de la marque. Elle sera en vente, dès le 16 août dans tous les Sephora de France. En attendant , je vous laisse avec un make up pour que vous puissiez voir les fards en action.

 

Beauté/mode

Couleur brique.

C’est certainement la manière dont je préfère me maquiller en ce moment. J’ai envie de couleurs chaudes qui me vont au teint. Il faut savoir qu’en matière de maquillage, je ne me refuse rien. Aucune texture, aucune couleur sous prétexte que « ça ne me va pas ». Alors il m’arrive d’oser un rouge à lèvres bleu/lilas même si je sais que ce n’est pas l’idéal pour moi. Dans ma palette Vice 4 d’Urban Decay, une couleur sortait du lot. Il s’agit d’un brun orangé quelque peu rougeoyant qui fait vraiment penser à la couleur de la brique. Elle est absolument magnifique mais je ne l’avais jamais utilisé puisque je ne savais absolument pas avec quel genre de couleur l’associer. C’est difficile d’essayer quelque chose de nouveau et si je pioche des idées un peu partout, ce qui me permet de créer des make up parfois extravagants , pour ce brique là, ça m’a semblé plus délicat. Je n’avais pas envie de trop l’estomper, de peur de perdre cette intensité peu commune. J’aime la teinte de la façon dont on la perçoit dans la palette, au maximum de son intensité.

 

C’est ainsi que je me suis décidée à l’utiliser en coin externe de la paupière mobile de manière à l’estomper le moins possible. Je l’ai finalement associé à un champagne très lumineux en coin interne de l’oeil et fait un dégradé avec un vrai orange et une teinte entre deux, couleur rouille. J’ai également utilisé mon brique en ras de cil inférieur et j’ai intensifié le regard avec un trait d’eye-liner bien noir et plusieurs couches de mon mascara Marc Jacobs.

Dans l’article des rendez vous beauté du mois d’Avril, j’avais trouvé intéressant le fait de pouvoir vous parler et du make up et des produits que j’utilisais. Comme si j’intégrais une revue dans un tutoriel. C’est pourquoi je réitère l’expérience aujourd’hui. J’avais très envie de vous parler de mon nouveau fond de teint. Alors que j’avais presque fini le Naked Skin d’Urban Decay qui me suivait depuis l’automne 2016, je me suis bien rendu compte que mon type de peau avait changé. J’ai découvert que j’avais des zones de sécheresse sur les joues, mais toujours le milieu du visage assez changeant, de mixte à gras selon les jours, la météo, la période du mois.  Et mon fond de teint chouchou qui jusque là faisait son job à merveille en rendant ma peau lisse et unifiée , marquait beaucoup trop les zones de sécheresse et bougeait en fin de journée. Jusqu’à ne plus tenir du tout les derniers temps. Je suis donc allée chez Sephora, expliquant à ma vendeuse que non seulement je n’avais quasiment plus de fond de teint mais qu’en plus je ne pouvais plus racheter le Naked Skin simplement parce qu’il ne me convenait plus. Après maquillage en magasin et coup de coeur absolument pour le rendu , j’achetais le Diorskin Forever.

Alors déjà, il faut dire que j’ai rarement vu un packaging si joli. Son flacon pompe (=pratique) en verre dépoli fait tout de suite plus « propre » qu’un verre translucide qui fait rapidement apparaitre les traces de doigts. Le produit est fluide et facile à appliquer. Je viens de reprendre le maquillage du teint au pinceau après avoir utilisé le beauty blender durant des mois et je suis ravie de voir que la matière s’étire bien sans laisser de traces. D’ailleurs sa texture est plutôt fondante et non grasse, elle floute rapidement le grain de peau et unifie dès la première application. La couvrance est légère mais est totalement modulable. Ainsi en appliquant plusieurs couches , il est possible d’avoir une couvrance moyenne qui reste naturelle puisqu’en aucun cas ce fond de teint ne produit un effet masque.

Une fois bien en place, il tient très longtemps. Et même s’il perd un peu de matière en fin de journée , c’est de manière discrète, sans faire de plaque et sans réellement bouger sur la peau. C’est assez impressionnant, c’est comme s’il s’estompait simplement. En ce qui concerne son fini mat, je suis plus mitigée (mais sans être déçue) . Il est mat à l’application, mais il faudra une bonne poudre pour ne pas que la peau brille au bout de quelques heures, surtout au niveau de la zone T.

Je suis assez bluffée par son confort. Une fois appliqué, je ne le sens plus du tout et c’est quelque chose qui n’est jamais arrivé avec d’autres fonds de teint . Je suis assez sensible à l’effet collant/gras des fonds de teint et des produits de beauté en général. Je n’aime pas avoir la sensation d’une texture quelle qu’elle soit sur ma peau. Et souvent, j’attends avec impatience le moment du démaquillage pour avoir de nouveau l’agréable sensation d’une peau nue. C’est d’ailleurs ce qui m’a fait choisir ce fond de teint, puisqu’il est fluide et non gras, il donne l’impression de ne pas être maquillée. En plus d’être un très bon produit de make up, il contient une essence de soin qui cible les problématiques des pores (sécheresse, dilatation, relâchement) et qui aide la peau a se rééquilibrer selon ses besoins en hydratation. J’espère que sur le long terme , il affinera mon grain de peau de façon notable. En attendant de l’utiliser plus longtemps, je peux d’ores et déjà dire que je suis ravie de son effet sublimateur de peau et de sa tenue presque infaillible. Il contient également un SPF 35 non négligeable pour l’arrivée des beaux jours.

Au final, j’ai eu un véritable coup de coeur pour ce produit qui coute tout de même 49€. Cependant, avec les -25% souvent offerts par Sephora, il est à peine plus cher qu’un Urban Decay . Ce qui vaut vraiment le coup quand il s’agit d’acheter du luxe.

 

Beauté/mode, Non classé

Mes favoris d’Octobre.

dsc_1055

Une fois n’est pas coutume, voilà les favoris du mois. Octobre est passée à une vitesse folle . J’avais préparé des make up pour Halloween mais le résultat en photo ne me satisfaisait pas alors j’ai laissé tomber . J’ai tout de même pris soin de publier mon préféré sur mon compte Instagram pour en garder une trace. J’aime beaucoup pouvoir me souvenir de choses si futiles! En parlant de futilités, ce mois ci pas de favoris soin (même que si j’avais une catégorie Déception, j’aurais pu écrire une revue …) mais quelques petites choses coté vernis et make up.

dsc_1058

Mon fond de teint du moment n’est autre que le Naked Skin d’ Urban Decay dont on entend parler depuis des années et qui fait toujours autant fureur ! Outre le fait qu’il est léger, facile à appliquer , que le résultat est impeccable et qu’il tient toute la journée, je voulais souligner une autre particularité. Ce fond de teint convient aux peaux grasses à imperfections puisqu’il contient des actifs qui aident à affiner le grain de peau et à faire disparaitre les petits boutons. Utilisé en combo avec le soin Effaclar Mat de chez La Roche Posay pendant deux semaines, j’ai pu voir une nette amélioration de ma peau. C’est pourquoi ce fond de teint fait désormais partie de mes essentiels.

dsc_1076

Le 2-en-1 (blush et rouge à lèvres) Modelco en teinte Just Peachy m’a vraiment surprise! Je ne l’utilise qu’en blush et j’avoue avoir eu un peu peur de la couleur au début. Mais finalement, bien estompé, il est vraiment très beau. Après l’avoir suffisamment travaillé, il donne un effet bonne mine instantanément. La texture crème est fondante, est agréable à porter et tient toute la journée.

dsc_1071

DSC_1074.jpg

J’ai reçu ce pinceau Iby dans ma Birchbox du mois dernier et dans l’ensemble je le trouve vraiment bien. Le mien commençait à vieillir et j’avoue qu’en recevoir un dans une box m’évite un nouvel achat. J’aime beaucoup ses poils hyper doux, le pinceau est assez dense et permet d’estomper le blush facilement et rapidement.

dsc_1092

dsc_1089

Enfin, ce mois ci j’étais de nouveau dans mon obsession du rouge sur les ongles. Et pas des rouges sombres comme la saison le voudrait! Je me suis plutôt tournée vers mon rouge pomme-d’amour de chez Lollipops que j’adore et le rouge orangé Viva Brazil reçu cet été. Ces deux vernis tiennent très bien et sont assez opaques pour qu’une seule couche suffise.

Non classé, Vie de famille

Et voir un lever de soleil.

dsc_0889

Je n’ai jamais été une lève-tôt. Les seuls levers de soleil auxquels j’assiste sont ceux qui se pointent sur la route lorsque je vais au travail. Mais jamais je n’avais assisté à un lever de soleil par plaisir. Je photographie souvent les couleurs du crépuscule , du jour qui s’éteint et qui laisse place à la lune et aux étoiles. J’immortalise les indigo, bleu nuit, rouge et rose-orangé qui apparaissent soudain derrière ma fenêtre et je les contemple de longues minutes sans jamais m’en lasser. Je suis amoureuse du jour qui décline, de son ambiance si particulière. Mais pouvais-je tomber amoureuse du jour qui se lève? Rien n’était moins sur. Pourtant vendredi, après une nuit chaotique et un lever avant les aurores, je cherchais quelque chose à faire. Le Petit Prince ne voulait pas se rendormir et tournait en rond dans la maison cherchant désespérément à quel jeu il pouvait bien jouer. Je me suis alors préparer à sortir, l’ai habillé et l’ai emmené à Cabourg, cette ville dont je parle tout le temps. Il était alors 8h20. Le soleil n’était pas encore là, les boutiques étaient fermées et les bords du canal silencieux. Le lieu avait un coté complètement irréel, il n’appartenait qu’à nous. Et puis, au fur et à mesure de la balade, le ciel s’est éclairci, de mystérieuses couleurs sont apparues. Tout d’un coup , les nuages jusqu’alors gris menaçants sont devenus orange, jaune et rose! Le ciel tout entier s’est transformé pour nous laisser devant un spectacle sans nom. Nous avons donc marché un peu plus vite pour atteindre la promenade et observer cette véritable oeuvre de la nature depuis la plage. Mais l’aube avait l’air pressée, tout comme les gens qui partent travailler. Le jour met trop peu de temps à se lever, si bien qu’une fois la plage atteinte le ciel avait revêtu son habituel habit bleu et gris.

dsc_0899

dsc_0937

dsc_0931

dsc_0917

dsc_0891

dsc_0951

dsc_0957

dsc_0961

dsc_0963

dsc_0964

 

Beauté/mode, Non classé

Mes favoris de Septembre.

DSC_0514.jpg

Septembre aura été pour moi, le mois de la transition. Certaines années , elle arrive plus tard, souvent début octobre mais cette année l’été m’a paru bien court et pourtant ses derniers rayons de soleil étaient encore très chauds. J’ai donc commencé le mois avec mes petites robes d’été et mes sandales ouvertes et je le finis en revêtant des couleurs plus sombres et en habillant mes jambes encore bronzées de collants bien opaques. D’ailleurs, je trouve que cette transition se ressent plus que jamais dans mes favoris du mois.

DSC_0540 (1).jpg

Avant de commencer les produits soin et make up, je voulais absolument mentionner ce pinceau pour le teint BareMinerals. Je l’ai reçu l’année dernière pour mon anniversaire et ce n’est que maintenant que je me rends compte à quel point il est génial. Je l’utilise parfois pour les fonds de teint fluides parfois avec ma poudre. Et dans les deux cas, il est très agréable à utiliser. Il est très doux et il fond bien la matière sur la peau. Je l’utilise essentiellement les jours où j’ai un peu plus d’imperfections à camoufler. Il remplace ainsi la beauty blender quand je veux un make up un peu plus prononcé.

Ce mois ci , je n’ai utilisé qu’un blush. Il s’agit de celui de la marque Avril en couleur « cuisse de nymphe » . J’ai aimé le fait qu’il ne soit pas trop pigmenté, ni compliqué à travailler. J’ai souvent eu besoin de me maquiller vite et ce blush était le bon compromis. Pas de « ratage » possible. En plus de cela, sa couleur mettait à la perfection en valeur mon teint halé d’été. C’est un pèche rosé avec des micro paillettes doré. Il est vraiment beau.

Coté mascara, j’ai de nouveau testé le super volume mascara de The Body Shop. Je l’avais testé déjà une fois grâce à un swap réalisé avec Nastasia (du blog Toute de rose poudrée) et il m’avait moyennement convaincu. Je cherchais à ce moment là, un mascara au fini assez naturel. Aujourd’hui, j’aime bien finir mon maquillage avec un mascara très épais qui donne du volume (je n’ai pas besoin d’accentuer la longueur de mes cils, ils sont déjà très longs) et avec celui ci , je suis servie.

Et puis, il fallait absolument que j’inclus dans ses favoris, le rouge à lèvres reçu dans la dernière Birchbox en collaboration avec Wear Lemonade. J’ai eu la teinte Maria qui est un rouge orangé très pigmenté et très crémeux (pour voir une photo rendez vous ici) . Sa texture est tellement agréable que je l’oublie très vite et sa tenue est plus que correcte.

DSC_0552.jpg

Enfin, trois produits sont vraiment sortis du lot ce mois ci. Tout d’abord, il y a cet hydratant sebo-régulateur de La Roche-Posay. J’ai été bluffée par son action matifiante. Ma peau ne brille pas du tout durant la journée mais elle reste hydratée. Ce que j’ai souvent reproché aux autres soins dans ce genre c’est de devoir choisir entre l’action matifiante et l’hydratation. Là, pas de compromis à faire, elle remplit le job pleinement. Et en plus de cela, elle est une très bonne base à maquillage. Un autre point important pour moi: sa texture! Elle ressemble plus à un fluide hydratant qu’à une crème. Pour le coup, c’est hyper agréable à appliquer.

Deuxième produit qui m’a bluffé ce mois ci : le crayon noir longue tenue de Sephora. Utilisé en tant que crayon noir dans la muqueuse ou comme eye-liner, il a une super tenue  et une pigmentation de dingue. Je l’ai utilisé pour remplacer mon khôl chouchou de chez Lancôme qui s’est retrouvé en fin de vie et j’avoue me demander si je vais avoir besoin de le racheter tellement celui ci est top et peu cher (7€50).

Enfin , pour conclure ces favoris, je ne pouvais pas passer à côté du rouge à lèvres mat liquide que j’ai porté la plupart du temps ce mois ci. J’en ai déjà fait une revue ici et j’en ai pas mal parlé sur les réseaux sociaux mais encore une fois, ce Li-lac-love de chez Djulicious Cosmetics en collaboration avec Natacha Birds est tellement beau!  Il m’a fallu un peu de temps pour m’habituer à cette couleur, mais plus je palis plus je trouve qu’elle me va au teint et finalement je l’adore tellement elle est originale. 

1474996197.0474animation3vite.gif

Beauté/mode, Non classé

La Birchbox en collaboration avec Wear Lemonade.

DSC_0027 (1).jpg

J’ai reçu la Birchbox de septembre il y a quelques jours déjà mais avec le peu de temps que j’ai eu à consacrer au blog, je n’avais pas encore pu donner mon ressenti sur celle-ci. Il était donc assez urgent que j’en parle cette semaine. Alors voici le contenu de ma Birchbox en collaboration avec Wear Lemonade.

DSC_0035 (1).jpg

Le produit make up ce mois ci est un rouge à lèvres conçu pour la collaboration. Il existe en trois teintes . Le mien est un rouge orangé aux sous tons chauds ( je crois pouvoir discerner un petit peu de fuchsia non?!) qui porte le nom de Maria. J’adore recevoir du maquillage dans mes box. Et c’est encore mieux lorsqu’il s’agit d’un rouge à lèvres à la couleur pop que je n’ai pas encore dans mes tiroirs.

DSC_0038 (1).jpg

Le deuxième produit reçu est un gommage de la marque Codage Paris que je ne connais pas du tout. J’ai cependant pu le tester une fois pendant mon week end dans le Nord et il est très agréable. Frais et à l’odeur très discrète, il nettoie doucement mais efficacement la peau , la laissant lisse et rebondie.

DSC_0040 (1).jpg

Là encore un produit que j’ai adoré , puisque je l’ai fini en deux jours. Utilisé après la piscine pour démêler ma crinière ou après la douche comme soin, ce spray capillaire Revlon a fait son job à merveille. Malheureusement, le format voyage était trop petit ! Je pense l’acheter en full size rapidement.

DSC_0042.jpg

Dernier cosmétique de la box, cette crème pour la corps a été conçu par une marque que je ne connais pas mais qui m’intrigue beaucoup. Pas encore testé parce que j’ai beaucoup trop de crèmes pour le corps entamées , je ne suis pourtant pas déçu de recevoir celle ci.

DSC_0048.jpg

Enfin, pour clore la box, j’ai trouvé tout au fond ce foulard bleu marine à pois roses et blancs. Je préfère largement recevoir des produits plutôt que des goodies. A moi ça ne me plait pas mais je pense que ça plaira à d’autres.

DSC_0052.jpg
Bilan de cette Birchbox: 4 produits et un foulard, ça ne pèse pas bien lourd. Cependant, je suis satisfaite des produits et marques reçues. A voir, si la prochaine saura me séduire …

 

 

Beauté/mode, Non classé

Deauville.

DSC_0214.jpg

Je ne sais pas si c’est le temps hasardeux des mois de Juillet et Aout ou une simple flemme naissante, mais malgré la rentrée , je n’ai pas encore le coeur à dire au revoir aux farniente et petites robes d’été. Je pourrais même dire que j’ai encore soif de soleil et de repos. C’est pourquoi, aujourd’hui, je ne vous propose pas un énième look de rentrée. Toutes les autres blogueuses le font très bien et moi ça me va. Il risque d’y avoir encore, ici , quelques jolies robes, des sandales, des coloris flashy et même ma peau toute bronzée. Je ne vais pas vraiment suivre le mouvement, je vais donc continuer à porter des tenues assez estivales. Ce sera mon été indien à moi. Bien sûr, quand le temps s’assombrira et que le soleil se couchera chaque soir un peu plus tôt, je remettrais certainement des tenues de saison. Et même si je n’ai pas hâte de remettre des pantalons, les collants, eux, ne me dérangent pas le moins du monde. Et puis, il faut dire que j’aime l’automne autant que l’été pour des raisons que j’ai déjà bien souvent énoncées sur le blog (les couleurs, les châtaignes, le make up prononcé, les promenades en forêt, Halloween, tout ça, tout ça…) . En attendant les températures plus fraiches, je continue à profiter des chaleurs et du sable chaud en bord de mer.

D’ailleurs en parlant de bord de mer, mon look du jour a été shooté à Deauville pendant les quelques jours qui séparent le départ des vacanciers au festival du cinéma américain où un nouveau raz de marée de population va arriver. Je ne sais pas si j’aime vraiment cette ville. Elle est, certes, magnifique et pour les photos, dans le coin, rien ne l’égale mais je me suis toujours sentie étrangère à ce lieu. Je ne sais pas si c’est à cause de l’ambiance particulière ou des rues juchées de magasins de luxe dans lesquels je pourrais laisser mon salaire en dix minutes top chrono . En tout cas, je ne m’y suis jamais sentie chez moi… Cependant, pour les touristes c’est forcément la destination normande de rêve. A mes yeux de toute façon, rien n’est plus beau qu’une grande plage avec ses cabines et ses parasols plantés dans le sable. Et c’est justement, sur les planches, si connues, face à l’océan , que j’ai décidé de me faire prendre en photo. Pour la balade, j’ai ressorti une longue robe noire à la découpe originale, un sac noir brillant et des chaussures et bijoux colorés. Et sans en faire exprès, je suis totalement habillée en Jenyfer (ancienne collection mais on retrouve facilement ce genre de pièce un peu partout sur les e-shop ) sauf pour le collier qui m’a été offert. Je trouve que mes sandales donnent une sacrée dose de fun à cette tenue qui aurait pu être trop classique, sans en faire trop. Je ne suis pas le genre de fille qui ose les pièces extravagantes même si je trouve que certaines sont à la fois dingues, décalées et trop jolies. Mais je manque encore un peu de confiance en moi pour porter des choses qui feront que les gens se retourneront sur moi.

 

DSC_0216.jpg

DSC_0212 (1).jpg

DSC_0208 (1).jpg

DSC_0217.jpg

DSC_0215.jpg