Browse Tag by promenade
Création / Photographie

Le jardin botanique.

Les fleurs… si on m’avait dit il y a une dizaine d’années que j’irais dans un jardin juste pour photographier des fleurs , je ne l’aurais pas cru une seconde. Je ne suis pas une femme qui aime spécialement ça. J’ai toujours été vaguement décontenancée par leur façon de resplendir un jour et ternir si vite le lendemain. C’est ce que je n’aimais pas chez elles, leur côté éphémère. Comment la nature pouvait elle être si contrariante? Comment pouvait elle placer tant de beauté dans une chose si délicate et la laisser se faner et mourir si vite? Je trouvais ça atrocement triste. Et puis, les années passant , j’ai découvert qu’elles étaient la métaphore la plus proche de l’instant de bonheur et qu’il fallait savoir les apprécier pour ça. Pour leur vie si temporaire justement. Il faut en prendre soin au moment où elles sont là, pour ne laisser dans nos souvenirs que la plus jolie image qu’elles ont pu offrir. J’ai appris à les détailler , à les contempler. J’ai appris à aimer les acheter quand ma soeur est devenue fleuriste. J’ai appris la photo, et dans ce contexte la macro. J’ai appris que les photographier c’était un peu les sublimer. Alors, pour les admirer encore et encore, je me suis rendue dans le jardin botanique de Caen. C’était la première fois que j’y mettais les pieds. C’était si doux, si calme, si serein. Et même si je n’aimais pas tellement les fleurs, j’ai toujours beaucoup apprécié ces jardins qui permettent de se perdre en plein milieu de la ville. Se retrouver un peu dans ce silence, loin du bruit des voitures et des gens qui marchent à toute vitesse, ça a toujours eu sur moi un effet apaisant. Là-bas, on peut s’asseoir dans l’herbe et rêvasser, ou alors on peut aussi ne penser à rien. Tout est permis, l’esprit est libre, la pensée permise.

 

Création / Photographie

Des montgolfières.

En cherchant un peu d’inspiration dans mes fichiers photos,  je me suis souvenue de cette série que je voulais tant partager. Des photographies prises en macro un après midi pluvieux en forêt. Je les trouve si belles, même quelques mois après. Elles ont quelque chose de différent, d’aérien. Et elles font remonter quelques souvenirs en moi. Le plus présent, c’est peut être celui d’une soirée , je n’avais pas encore dix ans et mes parents m’ont emmené voir les montgolfières. Des centaines de montgolfières! Elles étaient rassemblées sur un évènement aujourd’hui très connu en Lorraine, à Chambley. Un mondial qui se tient chaque année et qui, à l’époque, m’a complètement émerveillé. Les unes après les autres , elles s’envolent et s’éloignent. Elles sont des mastodontes en toile aux couleurs étincelantes. Je suis restée scotchée devant chaque décollage. Et ces gens qui partaient dans ces ballons… ils avaient tellement de chance. Aujourd’hui, je n’ai pas encore réalisé ce rêve qu’est de monter à bord de ces gigantesques ovales gonflables.  Et c’est peut être parce que j’ai trop envie de m’envoler en ce moment que l’idée m’est venue. C’est peut être aussi parce que j’aime ce qui est aérien et que les images s’y prêtaient. Alors, j’ai choisi une petite moitié de mes photos pour dessiner et les autres, je les ai laissé intactes puisqu’elles sont jolies ainsi.  En tout cas, je me suis beaucoup amusée à dessiner ces quelques montgolfières, ces objets volants, ces ballons. Ces petites choses qui volent et s’envolent, on ne sait où, on ne sait vers quoi.

 

 

 

Beauté/mode

Le chouette dimanche 5 mars.

Dimanche dernier, quelque part en Normandie. Nous nous étions levés tôt espérant trouver à notre réveil un joli lever de soleil. Malheureusement, il pleuvait des cordes, le temps normand n’avait pas décidé d’être clément. J’avais promis à Kéo qu’on irait se promener, je ne pouvais pas ne pas tenir cette promesse. Alors on a attendu . Attendu que quelques éclaircies apparaissent, attendu que le vent se calme, attendu que les nuages soient moins menaçants. Et vers 13h, c’est arrivé. Le temps pluvieux a laissé place à un peu de gris mais rien de bien méchant. Pour le soleil par contre, on repassera. Nous avons pris la voiture puis nous sommes allés au Château de Canon. J’aime beaucoup ses grandes barrières bleues. Elles donnent au lieu un air princier.  Nous avons marché cinq bonnes minutes pour nous retrouver devant la magnifique bâtisse, avons pris quelques photos de Kéo en train d’observer les lamas et de cueillir des fleurs. Et puis, on a trouvé rigolo de shooter ce look un peu décousu du dimanche. Une simple robe noire Les Petites Bombes à la forme asymétrique, une chemise en jean Pimkie par dessus et mon long manteau. J’en profite pour vous montrer également mes bottines Naf Naf tellement confortables que je porte tous les hivers depuis trois ans. Je les adore! Et puis, à mon majeur gauche, une bague à la valeur inestimable, à la valeur sentimentale, une bague de ma Mamie. C’était aussi un petit clin d’oeil que de porter un des ses bijoux en ce jour de fête des grands mères. Elle ne le sait peut être pas mais j’aime tellement tellement ses bijoux. Elle en a pleins et nous en fait profiter de temps à autre à moi et ma soeur. J’ai une chouette Mamie aux goûts pour les bijoux incontestables, j’ai un chouette chéri également qui accepte sans broncher de me photographier, j’ai un chouette petit bonhomme qui me ramasse des fleurs sans arrêt. Et c’était un chouette Dimanche 5 mars aussi.

 

Création / Photographie

Frozen

Récemment, je me suis posée cette question: Comment débuter 2017 ici? Quel premier article vais-je bien pouvoir écrire? Evidemment, j’aurais pu écrire un millier d’articles différents. J’aurais pu shooter un look minimaliste pour trancher avec les paillettes et les couleurs de ces derniers jours. J’aurais pu écrire une recette détox ou même lister mes bonnes résolutions (que je ne fais pas) pour les 365 jours à venir. Mais ce n’est pas ce que je voulais. Ce n’est pas ce à quoi ressemble ma vie en ce moment. Ces derniers temps, j’ai très envie de photographier, d’être un peu derrière le boitier plutôt que devant , de passer mes soirées à retoucher. J’ai également très envie de me reconnecter avec ce qui m’entoure, la nature, les paysages gelés sublimes que m’offre ma Normandie et ce froid que je n’arrive pas à détester. Je veux mon bonnet bien chaud sur la tête et mon Kéo à mes côtés qui découvre les joies des longues balades matinales. Je pourrais même rester postée devant ce soleil levant pendant plusieurs minutes pour capturer les bonnes couleurs au bon moment. J’avoue aussi rêver de neige parfois, tout aussi belle et éphémère que le gel, mais qui n’arrive pas pointer le bout de son nez ici. Alors je me contente de ce gel si blanc et lumineux qui reflète de la meilleure façon possible les premiers rayons de soleil. J’ai beau avoir les mains et les pieds glacés, l’important pour moi ce sont les nouveaux souvenirs qui s’impriment dans ma tête et mes yeux qui deviennent brillants à force de trop refléter les éclats de splendeur du moment.

 

Non classé, Vie de famille, Voyages & Sorties

Saint Malo intra muros.

dsc_0270

Cela va bientôt faire deux semaines que nous avons passé un week end à Saint Malo et je n’ai pas eu encore le temps de partager ici mes photos de la vieille ville. Il y aurait tellement de choses à dire sur cette ville bretonne, tout près de notre Mont Saint Michel normand. Mais je crois que le mieux est de me cantonner à évoquer ses belles pierres et ses ruelles dynamiques. Encore un joli lieu à découvrir. Il fait bon s’y promener et on peut y découvrir de belles petites enseignes. Il suffit de chercher un peu et de s’éloigner des rues principales où se sont installées toutes les grandes marques hors de prix, pour y trouver des trésors. Mais, je n’en dis pas plus, simplement que pour se rendre compte de l’ambiance et de sa magie, le mieux est encore de vouloir y mettre les pieds.

dsc_0220dsc_0219dsc_0221dsc_0226dsc_0227dsc_0228dsc_0241dsc_0247dsc_0250dsc_0258dsc_0267dsc_0269dsc_0251dsc_0273dsc_0271

Non classé, Vie de famille

Et voir un lever de soleil.

dsc_0889

Je n’ai jamais été une lève-tôt. Les seuls levers de soleil auxquels j’assiste sont ceux qui se pointent sur la route lorsque je vais au travail. Mais jamais je n’avais assisté à un lever de soleil par plaisir. Je photographie souvent les couleurs du crépuscule , du jour qui s’éteint et qui laisse place à la lune et aux étoiles. J’immortalise les indigo, bleu nuit, rouge et rose-orangé qui apparaissent soudain derrière ma fenêtre et je les contemple de longues minutes sans jamais m’en lasser. Je suis amoureuse du jour qui décline, de son ambiance si particulière. Mais pouvais-je tomber amoureuse du jour qui se lève? Rien n’était moins sur. Pourtant vendredi, après une nuit chaotique et un lever avant les aurores, je cherchais quelque chose à faire. Le Petit Prince ne voulait pas se rendormir et tournait en rond dans la maison cherchant désespérément à quel jeu il pouvait bien jouer. Je me suis alors préparer à sortir, l’ai habillé et l’ai emmené à Cabourg, cette ville dont je parle tout le temps. Il était alors 8h20. Le soleil n’était pas encore là, les boutiques étaient fermées et les bords du canal silencieux. Le lieu avait un coté complètement irréel, il n’appartenait qu’à nous. Et puis, au fur et à mesure de la balade, le ciel s’est éclairci, de mystérieuses couleurs sont apparues. Tout d’un coup , les nuages jusqu’alors gris menaçants sont devenus orange, jaune et rose! Le ciel tout entier s’est transformé pour nous laisser devant un spectacle sans nom. Nous avons donc marché un peu plus vite pour atteindre la promenade et observer cette véritable oeuvre de la nature depuis la plage. Mais l’aube avait l’air pressée, tout comme les gens qui partent travailler. Le jour met trop peu de temps à se lever, si bien qu’une fois la plage atteinte le ciel avait revêtu son habituel habit bleu et gris.

dsc_0899

dsc_0937

dsc_0931

dsc_0917

dsc_0891

dsc_0951

dsc_0957

dsc_0961

dsc_0963

dsc_0964

 

Non classé, Vie de famille, Voyages & Sorties

Un week end dans la Somme.

img_0403-1

Le week end dernier, nous avons profité des dernières chaleurs estivales pour aller dans la Somme le temps d’un court séjour. Nous avons trouvé une offre sur Voyage-privé.com pour deux nuits dans un village club Pierre et Vacances. Nous ne voulions pas partir trop loin de notre maison pour ne pas avoir trop d’heures de route mais nous voulions être dépaysés quand même . Ayant déjà fait la Bretagne au début des vacances d’été , nous avions décidé de rouler vers le nord plutôt que vers le sud. A vrai dire, j’avais un peu peur qu’il fasse froid, nuageux et qu’en plus, ce ne soit pas très beau. Chez moi, les clichés ont la vie dure. C’est donc pleine d’à priori négatifs mais l’esprit ouvert que j’ai pris mes valises et ai passé le pont de Normandie.

Arrivée sur place, j’ai découvert une région charmante et un village club vraiment trop mignon. Nous logions dans une maison 4/5 personnes à 600 mètres de la mer et à 10 minutes à pieds du centre du village vacances. Notre quartier avait sa propre piscine, ce qui ne nous obligeait pas à aller jusqu’à l’aqualud pour faire trempette. Nous avons essayé de profiter au maximum des activités proposées mais il y en avait tellement que nous n’avons pas eu le temps de tout faire. Et puis, nous nous sommes beaucoup reposés et avons observer chaque soir le soleil se coucher et la lune apparaitre. C’était mon moment préféré de la journée. Le crépuscule changeait l’ambiance du quartier la rendant presque féerique. Les maisons ressemblaient alors à des maisons de poupées d’où l’on pouvait entendre, en ouvrant la fenêtre et en tendant un petit peu l’oreille, les rires des enfants. C’était absolument magique.

DSC_0011.jpg

DSC_0008.jpg

 

img_0400

dsc_0115

dsc_0110

dsc_0118

dsc_0022

dsc_0015

dsc_0122-1

dsc_0130

dsc_0163

dsc_0119

Beauté/mode, Non classé

Deauville.

DSC_0214.jpg

Je ne sais pas si c’est le temps hasardeux des mois de Juillet et Aout ou une simple flemme naissante, mais malgré la rentrée , je n’ai pas encore le coeur à dire au revoir aux farniente et petites robes d’été. Je pourrais même dire que j’ai encore soif de soleil et de repos. C’est pourquoi, aujourd’hui, je ne vous propose pas un énième look de rentrée. Toutes les autres blogueuses le font très bien et moi ça me va. Il risque d’y avoir encore, ici , quelques jolies robes, des sandales, des coloris flashy et même ma peau toute bronzée. Je ne vais pas vraiment suivre le mouvement, je vais donc continuer à porter des tenues assez estivales. Ce sera mon été indien à moi. Bien sûr, quand le temps s’assombrira et que le soleil se couchera chaque soir un peu plus tôt, je remettrais certainement des tenues de saison. Et même si je n’ai pas hâte de remettre des pantalons, les collants, eux, ne me dérangent pas le moins du monde. Et puis, il faut dire que j’aime l’automne autant que l’été pour des raisons que j’ai déjà bien souvent énoncées sur le blog (les couleurs, les châtaignes, le make up prononcé, les promenades en forêt, Halloween, tout ça, tout ça…) . En attendant les températures plus fraiches, je continue à profiter des chaleurs et du sable chaud en bord de mer.

D’ailleurs en parlant de bord de mer, mon look du jour a été shooté à Deauville pendant les quelques jours qui séparent le départ des vacanciers au festival du cinéma américain où un nouveau raz de marée de population va arriver. Je ne sais pas si j’aime vraiment cette ville. Elle est, certes, magnifique et pour les photos, dans le coin, rien ne l’égale mais je me suis toujours sentie étrangère à ce lieu. Je ne sais pas si c’est à cause de l’ambiance particulière ou des rues juchées de magasins de luxe dans lesquels je pourrais laisser mon salaire en dix minutes top chrono . En tout cas, je ne m’y suis jamais sentie chez moi… Cependant, pour les touristes c’est forcément la destination normande de rêve. A mes yeux de toute façon, rien n’est plus beau qu’une grande plage avec ses cabines et ses parasols plantés dans le sable. Et c’est justement, sur les planches, si connues, face à l’océan , que j’ai décidé de me faire prendre en photo. Pour la balade, j’ai ressorti une longue robe noire à la découpe originale, un sac noir brillant et des chaussures et bijoux colorés. Et sans en faire exprès, je suis totalement habillée en Jenyfer (ancienne collection mais on retrouve facilement ce genre de pièce un peu partout sur les e-shop ) sauf pour le collier qui m’a été offert. Je trouve que mes sandales donnent une sacrée dose de fun à cette tenue qui aurait pu être trop classique, sans en faire trop. Je ne suis pas le genre de fille qui ose les pièces extravagantes même si je trouve que certaines sont à la fois dingues, décalées et trop jolies. Mais je manque encore un peu de confiance en moi pour porter des choses qui feront que les gens se retourneront sur moi.

 

DSC_0216.jpg

DSC_0212 (1).jpg

DSC_0208 (1).jpg

DSC_0217.jpg

DSC_0215.jpg

Non classé

Deux jours , deux promenades.

Cette année, les vacances d’été ont été synonymes de découverte de la région. Nous avons du annuler nos vacances à Bordeaux au dernier moment alors nous avons compensé en nous promenant aux alentours de notre maison. Le week end dernier comme le temps était au beau fixe, nous en avons profité pour sortir encore plus. Vendredi en fin d’après midi , nous sommes allés à la colline aux oiseaux à Caen. C’est là bas que nous avons shooté ce look là. C’est le genre de lieu qui m’impressionne toujours par son calme malgré sa proximité avec le périphérique . Il y a de quoi faire une jolie balade avec des enfants de tous âges. Le parc propose des jeux pour enfants , un parc animalier avec les animaux de la ferme, une immense roseraie , un labyrinthe et bien d’autres petits jardins à découvrir.

DSC_0339.jpg

DSC_0349.jpg

DSC_0393.jpg

DSC_0396.jpg

DSC_0407.jpg

DSC_0411.jpg

 

 

Le samedi, nous avons décidé de découvrir une ville que nous ne connaissions pas du tout alors qu’elle ne se trouve qu’à une heure de route: Bayeux. Le centre ville est adorable, les rues piétonnes sont juchées de petites boutiques plus mignonnes les unes que les autres. Mais ce qu’il faut voir à Bayeux, c’est l’immense cathédrale ! Elle est magnifique. Nous y sommes entrés pour voir l’intérieur ( qui est tout aussi impressionnant que l’extérieur) et nous n’avons pas été déçus.

DSC_0001.jpg

DSC_0006.jpg

DSC_0049.jpg

DSC_0044.jpg

DSC_0030.jpg

DSC_0027.jpg

DSC_0009.jpg

DSC_0014.jpg

DSC_0053.jpg

DSC_0056.jpg

DSC_0057.jpg

DSC_0087.jpg

DSC_0083.jpg

Beauté/mode, Non classé

Que des robes!

DSC_0032.jpg

C’est en écrivant cet article que je me suis rendue compte que je propose encore un look avec une robe. C’est pas étonnant , en été, je n’aime porter que des robes. Mais moi qui tient à la diversité ce n’est pas dans ma catégorie « mode/beauté » que j’en suis l’exemple. C’est en allant nous promener à Bayeux que je suis tombée sur cette grande porte, à deux pas de la cathédrale. Je l’ai de suite trouvée magnifique et en accord avec mes chaussures. Je crois même que je trouvais tout très beau dans cette ruelle. En tournant la tête à droite, j’apercevais un bout de la cathédrale qui m’a éblouie, derrière moi ce grand fond bleu rehaussé par des fleurs mauves et un peu de verdure et en face de moi un vieux cinéma tout délabré qui, bien qu’en mauvais état, a tout de même un certain style. Il n’était pas prévu que je joue les modèles ce jour là, j’avais donc revêtue des vêtements d’anciennes collections et arboré un no make up de touriste! Je ne peux pas être plus au naturel que sur ces photos. En ce qui concerne les bijoux, que des choses habituelles également: une bague et un bracelet argenté, tous deux très fins et qu’on distingue à peine sur les photos. Je trouve que cette robe n’a pas besoin d’être associée à plus de bijoux puisqu’elle est, à mes yeux, bien assez chargée, surtout au niveau du décolleté et des épaules. Et puis, il y a aussi mon sac Mango bordeaux qui me suit partout en ce moment. Enfin  pour apporter une touche de couleur estivale, j’ai juste mis mes ballerines bleues façon « Jasmine » que j’adore mais qui sont tellement tellement vieilles qu’elles risquent de ne pas passer l’hiver.

 

DSC_0034.jpg

DSC_0035.jpg

DSC_0040.jpg

DSC_0033.jpg

DSC_0037.jpg

DSC_0036.jpg

DSC_0038.jpg