Browse Tag by pull
Beauté/mode

Plus la bonne façade.

En passant en voiture à Beuvron en Auge, il y a quelques semaines, j’avais repéré une jolie façade vert d’eau. Je me suis immédiatement mise en tête qu’elle serait parfaite pour un shooting. Elle avait quelque chose de particulier, qu’on trouve rarement en Normandie. Déjà, elle était colorée d’une couleur pastel plutôt voyante, mais en plus, elle était faite de petits carreaux de verre qui la faisaient étrangement ressembler à un atelier de peintre. Je ne sais pas pourquoi je me suis mise cette idée en tête, mais ça m’a suivi pendant des semaines. Et l’occasion arriva de se déplacer jusqu’à ce petit village tellement mignon , un matin de bonne heure pour aller shooter un nouveau look. Malheureusement pour moi, en regardant bien , mon atelier s’est révélé n’être que la façade d’une habitation. De grands rideaux cachaient l’intérieur et je ne me voyais pas poser devant la maison de quelqu’un. Je me suis dis un instant que le propriétaire était bien chanceux d’avoir une si jolie maison mais que ce n’était plus la bonne façade pour mes photos.

Ce qui est vraiment magnifique avec ce village, c’est qu’il se transforme à chaque saison. Et il y a , parmi la dizaine de petites boutiques, une marchande particulière, qui vend des chapeaux et des napperons, des oiseaux en porcelaine et des foulards, de la dentelle et du lin. Et qui adore, apparement, décorer la devanture de son magasin. A chaque fois que j’y vais, sa vitrine en plein air m’attire indéniablement et j’ai envie d’y flâner quelques instants. Cette fois ci, la propriétaire avait laissé, comme à son habitude, quelques objets dehors et une table en fer forgé blanche d’antan cachée derrière le sapin. J’ai trouvé que c’était décalé et festif. Un petit air de chalet du Père Noël dans ma Normandie. Et ma façade verte a cédé sa place au grand sapin et aux nombreuses guirlandes sur le fond de mes photos.

Au final, rien ne pouvait aller mieux avec ma tenue du jour. Ce pull rouge est ma pièce préférée en cette fin d’année. Il est tout doux et j’ai craqué pour sa forme et ses volants qui le féminise davantage. J’arrive à l’associer avec tout mais je choisis très souvent de mettre cette jupe gris anthracite avec et mes bottes à lacets et sans talons. C’est hyper confortable et très chaud. C’est pile ce qu’il faut pour la saison et elle permet de contrer les températures froides de ces derniers jours, pendant les longues balades.

Pull: Jennyfer / Jupe: Boohoo (similaire ici) / Chaussures: Coolway (similaires ici

 

 

Beauté/mode

L’année des cuissardes.

2016 est certainement l’année des cuissardes. Même si cela fait bien deux ou trois ans qu’elles essayent de nouveau de se faire une place de choix dans nos penderies, il faut dire que les idées reçues ont la vie dure. Mais finalement, après les avoir vu et revu sur les défilés et dans les pages mode des magazines, elles sont parvenues à retrouver leur place dans mon coeur , laissant de coté leur sale réputation. Exit donc les cuissardes associées aux minijupes trop courtes et aux bas résilles, elles se veulent être de nouveau le partenaire idéal d’une tenue simple et féminine. J’ai les miennes depuis un sacré bout de temps maintenant. J’avais essayé d’en reporter, il y a deux ans. Mais j’avais encore trop en tête l’image malsaine qu’elles véhiculaient. Et puis , au fil des blogs, j’ai retrouvé le courage de les porter et depuis septembre, elles sont régulièrement à mes pieds. J’avais choisi cette paire cloutée et plate au colori taupe pour son coté casual. Je voulais l’associer à une jupe en jean et un petit haut kaki. Et puis après avoir pris mes aises dans cette première tenue, j’ai voulu cassé ce coté un peu trop casual au final et m’amuser à les porter avec des looks tous plus différents les uns que les autres. Aujourd’hui, j’ai donc décidé de vous montrer ce presque-total-look noir agrémenté de ma paire de cuissardes adorée.

jupe SheIn / Pull crop top Jennyfer / veste Promod / collants sans marque

Beauté/mode, Non classé

De la douceur.

DSC_0868.jpg

Je ne savais absolument pas comment commencer ce texte. J’avais envie de parler de tellement de choses: du temps, du beige, de la douceur et puis finalement, le plus important c’était de parler de cette pièce que j’ai eu tant de mal à trouver. Depuis l’arrivée de Kéo dans ma vie, j’avais délaissé les pièces en jean. C’était devenu une matière trop dure, trop serrée , trop insupportable. Il fallait que j’apprivoise ce nouveau corps et ce petit ventre qui restera peut être pour toujours alors je me suis plus souvent tournée vers les robes et les jupes. J’ai gardé quelques Jeans d’avant, souvent un peu taille basse qui vous coupent au niveau des hanches et ne mettent pas le corps en valeur. Je les ai gardé pour le travail, pour être à l’aise lorsque je m’abaisse et m’agenouille. Le jean c’était devenu la bête noire de l’armoire. Mais mine de rien, un jean ça s’use et après quelques mois de bons et loyaux services certains ne tiennent plus le coup, il a donc fallu que je me remette à la recherche d’un jean de rechange bien coupé et qui ne me fait pas honte. Après plusieurs jours à trainer sur les sites et dans les boutiques, j’ai trouvé ce jean stretch taille haute à prix tout doux chez H&M. Je crois qu’il va me réconcilier avec cette matière que j’ai trop longtemps blâmée . Hyper confortable et bien coupé, je peux l’associer à n’importe quel haut (peu importe le style ) et terminer ma tenue avec des chaussures et des accessoires qui me plaisent. J’aime sa simplicité et sa douceur.

En parlant de douceur, j’avais imaginé dès le début de la saison présenter ici cette tenue complètement automnale dans les tons beiges et aux matières chaudes. J’ai ajouté à mon nouveau jean un pull aux jolis détails que j’ai rentré dans mon pantalon. C’est mon pull doudou que je porte en toute saison de façons très différentes (vous pouvez l’apercevoir dans cet article) ! En ce qui concerne les chaussures, j’ai choisi une paire de talons à mi chemin entre l’escarpin et la bottine avec des gros noeuds très fi-filles shoppés sur Amazon. J’ai pris mon grand sac Le temps des Cerises que j’aime tant. Enfin, j’ai apporté un peu de rose avec mon collier trouvé sur un marché et ma petite et délicate bague dorée de chez Moa.

DSC_0849.jpg

DSC_0867.jpg

dsc_0879

 

DSC_0859.jpg

 

DSC_0854.jpg

DSC_0888.jpg

dsc_0869