Browse Tag by sortie
Non classé, Voyages & Sorties

Un dimanche à Honfleur.

DSC_1145.jpg

 

Honfleur, cela faisait des années que je n’y avais pas remis les pieds. Pourtant, cette petite ville côtière d’où l’on peut voir le pont de Normandie n’est qu’à 45 petites minutes de chez moi. C’est vraiment un endroit que j’adore. C’est tout plein de petites ruelles remplies de boutiques plus charmantes les unes que les autres, des galeries d’art à foison et des restaurants en veux tu en voilà. Si l’on a pas peur de la foule et des rues étroites, alors on ne peut qu’aimer.

Honfleur, c’est aussi un port avec de très beaux bateaux, un carousel coloré et beaucoup d’animation! J’aime beaucoup dire que c’est notre Collioure normande. Moins ensoleillé et plus terne mais à la disposition semblable. Un labyrinthe pavé, des maisons collées, des vieilles pierres, des artistes et surtout la sensation qu’il fait bon y vivre.

DSC_1144.jpg

 

DSC_1096 (1).jpg

DSC_1097 (1).jpg

DSC_1106.jpg

DSC_1154.jpg

 

DSC_1165.jpg

DSC_1169.jpg

DSC_1188.jpg

DSC_1196.jpgDSC_1200.jpg

DSC_1230.jpg

Non classé, Vie de famille, Voyages & Sorties

Les foires de Pâques.

DSC_1154

Il fallait que je profite de l’appareil-photo-presque-neuf pour parler une fois de plus des foires de Pâques ici. Je dirais certainement la même chose que l’année dernière. Que j’y vais tous les ans et qu’à chaque fois c’est différent et encore plus depuis que je suis Maman. Que j’aime tellement les couleurs vives et gaies des stands, des peluches, des manèges. Que j’adore l’ambiance particulière, festive et chaude. Que, par contre, niveau temps, ça change rarement. Nous avons toujours eu froid sur les foires de Pâques. Parfois, nous sommes même rentrés chez nous trempés. Que ça apporte une touche de magie et crée des souvenirs formidables. Que les pommes d’amour, les barbapapa et les croustillons sont mes tentations principales. Et que je suis avide de sensations fortes. Que je suis avide de sensations et de sentiments tout court. Et que même monter dans Aladdin avec Kéo pour qu’il puisse profiter pleinement ne me fait pas honte. Je pourrais dire tout ça, ou simplement me taire. Parce que j’en ai déjà tellement parlé ici que c’est un peu du déjà lu.

DSC_1157

DSC_1461.jpg

DSC_1423

DSC_0027

DSC_1456

DSC_0028

Création / Photographie, Non classé, Voyages & Sorties

La virée nocturne.

DSC_0382

Découvrir une ville, c’est ce qui nous anime souvent. On est un peu baroudeurs sur les bords. Et lorsque l’on découvre un endroit, on aime le connaitre sous tous les angles par tous les temps. Cela fait 4 ans que nous allons régulièrement à Cabourg, mais nous avons la sensation qu’une partie d’elle nous échappe encore. Nous connaissions le Cabourg joyeux et animé mais pas encore son coté intimiste presque caché. C’est pour connaitre cet endroit un peu mieux que nous nous sommes offert une virée nocturne. Et nous nous sommes aperçu que nous l’aimions autant de jour que de nuit , cette ville. Mais pour des raisons différentes. Le jour pour la vie qui s’en dégage, la nuit pour son ambiance chaude et accueillante.

DSC_0394DSC_0390DSC_0423DSC_0492 (1)DSC_0495DSC_0494DSC_0507DSC_0521

Création / Photographie, Humeurs, Non classé, Vie de famille, Voyages & Sorties

Le carrousel.

DSC_0057DSC_0038

Les carrousels sont certainement, avec les pommes d’amours, ce qui me donne envie de retourner en enfance. Et lorsque j’en vois un, la petite fille en moi renait. Enfant, je voulais toujours monter sur le cheval le plus haut, pour dominer les autres. J’étais fascinée par les couleurs et les musiques venues d’un autre temps. Et tous les ans, à la fête foraine du coin s’était la même rengaine. Je gardais un peu de l’argent reçu pour l’occasion pour le carrousel. Aujourd’hui, j’ai 23 ans et toujours un attachement particulier pour ce manège. Pourtant j’adore les sensations, sentir mon coeur battre à cent à l’heure. Mais, ce manège là, c’est un peu mon histoire, c’est un peu mon coeur. Il me rappelle la douceur, les rires des enfants, les peluches et leurs pinces. Il me rappelle ma famille réunie et l’odeur des croustillons. Et des carrousels, nous avons la chance d’en trouver quelques uns dans la région. Le plus joli, c’est surement celui là. Celui de Courseulles sur Mer. Et tant qu’à faire après deux tours à bord d’une calèche et sur le dos d’un cheval, nous nous sommes promenés sur la jetée.

Création / Photographie, Non classé, Vie de famille, Voyages & Sorties

Blue.

 

DSC_1058.jpg

Ici ,en Normandie, ça fait quelques jours que le temps s’habille de son vêtement gris. Un peu morose pour ces vacances de février. J’avais prévu tout pleins d’activités avec mon fils , essentiellement en plein air et finalement, nous sommes restés à la maison une bonne partie de la semaine. Alors, hier, lorsque le soleil a bien voulu pointer le bout de son nez, je n’ai pas hésité à prendre mon bébé sous le bras, et mon appareil photo autour du cou, direction la côte. J’aurais pu aller en forêt, parce que j’aime aussi les longues promenades sous les arbres et la lumière particulière des bois l’hiver. Mais j’avais envie de voir la mer. Je crois même que de tous les éléments naturels, c’est l’eau qui m’apaise le plus. Et surtout l’océan. Je ne m’attendais pas à prendre des photos exceptionnelles. Ce n’était pas un jour de très beau temps. C’était plutôt mitigé. Des gros nuages planaient au dessus de nous, comme pour nous rappeler qu’une averse est si vite arrivée. Pourtant, sur l’heure que nous avons passé sur la promenade des Anglais, pas une seule goutte n’est tombée. Et en important les photos sur mon ordinateur quelque chose s’est passée. Du bleu, du bleu et encore du bleu. Comme si le ciel s’était reflétait dans l’océan. Nous voulions juste voir la mer. Une autre spectacle s’est offert à nous.

DSC_1060.jpg

DSC_1059.jpg

DSC_1027.jpg

DSC_1070.jpg

DSC_1069.jpg

Création / Photographie, Humeurs, Non classé, Vie de famille, Voyages & Sorties

De la magie. Encore et encore.

Je suis une insatiable de magie. Du rose, des paillettes, du lapin qui sort du chapeau et des étoiles dans les yeux. Je suis toujours à la recherche d’illustrations sur les princesses et la jolie petite souris vêtue d’une robe à pois rouge et blanche. D’ailleurs cette souris, je suis fan de son mari. J’ai le syndrome de Peter Pan, je crois. Parfois, j’aimerais bien être Pocahontas pour pouvoir parler à une grand mère feuillage immortelle et avoir un raton laveur en animal de compagnie. Et même que John Smith me fait craquer.

Je te parle de tout ça, puisque l’insatiable de magie que je suis a passé son week end à Disneyland Paris. C’est presque une habitude maintenant mais à chaque fois c’est différent. Nous y avons emmené Bébé pour la deuxième fois. Et la magie a de nouveau opéré. Une fois de plus, c’était spécial. Le château m’a paru plus beau et les détails plus éclatants, malgré le temps maussade. Les rires de Bébé m’ont paru plus joyeux et les étoiles dans mes yeux plus nombreuses.Et une fois rentrée chez moi, je planifie le prochain séjour dans notre parc préféré. Parce que je te le dis, je ne veux qu’une chose: De la magie. Encore et encore.

DSC_0790 (1)

DSC_0803 (1)DSC_0749DSC_0752 (1)DSC_0764DSC_0780 (1)DSC_0827DSC_0828DSC_0837DSC_0841DSC_0857DSC_0867DSC_0868DSC_0883DSC_0888DSC_0906DSC_0913DSC_0945DSC_0959 (1)DSC_0960 (1)DSC_0961 (1)DSC_0896

Création / Photographie, Humeurs, Non classé, Voyages & Sorties

Dans l’intimité du cirque.

« Intimité » et « cirque » deux mots diamétralement opposés. Deux mots que la langue française n’a pas l’habitude de coordonner, d’associer. Pourtant, tout comme les femmes aiment associer le blanc et le noir, les imprimés différents, les formes et les couleurs. J’aime mettre ensemble des mots qui ne sont pas faits pour être ensemble. Et parfois, les contraire s’attirent, et m’attirent par la même occasion. J’avais envie de calme avant d’attaquer une longue journée à Disneyland Paris, alors comme à notre habitude nous avons choisi de séjourner dans un des hôtels partenaires des parcs le temps d’une nuit. De calme, de repos et d’un peu de magie en amont.  Et pour ça, une chambre au  Magic Circus me semblait un bon compromis. J’avais demandé à l’équipe une chambre loin de l’agitation de la réception et de la piscine. Loin du bruit environnant des familles amusées. Nous voulions profiter des différents univers distinctement. La jeune fille qui gérait les arrivées a bien compris ma demande. Troisième étage, tout au bout des longs couloirs qui nous faisaient penser à un gigantesque labyrinthe, se trouvait la chambre 3018. Une porte qui s’ouvrait sur une pièce cosy ornée d’illustrations, un immense lit au milieu, des couleurs chaudes , du rouge, du jaune, des rideaux épais et des lumières tamisées. Je n’ai pas résisté à l’envie d’enfiler un tutu noir coud par ma mère au dessus d’un body également noir pour trancher avec la gaieté de la chambre. Là encore, je me suis surprise à aimer ce mélange. Ces contraires se sont parfaitement mariés et les photos ont un rendu plus joli que je ne l’imaginais.

DSC_0633 (1)DSC_0597DSC_0580DSC_0583DSC_0584DSC_0671 (1)DSC_0667DSC_0630 (1)DSC_0619 (1)DSC_0632 (1)DSC_0628

 

 

 

 

 

Création / Photographie, Non classé, Vie de famille, Voyages & Sorties

Madame à Cabourg.

DSC_0062.jpg

Au départ, ce devait être un look.  Nouvel appareil photo , jolie capeline, décor que j’aime. Mais en regardant toutes les photos prises, je me suis rendu compte que c’était bien plus que ça. Une balade en famille un dimanche après midi dans notre ville côtière préférée : Cabourg. Tout nous plait là-bas. L’ambiance un peu féérique du grand hôtel face à la mer. La rue marchande toujours très animée, quelle que soit le jour de la semaine mais surtout le dimanche. Notre sensation d’être à notre place. Nous aimons Cabourg, et je crois qu’elle nous le rend bien. Non, c’est sur , elle nous le rend bien. Bizarrement, elle me donne confiance en moi. Elle me permet de mettre un grand chapeau sans être un ovni. Mais si je n’avais voulu rien mettre, ou juste un bonnet, elle me l’aurait permis aussi. En ce dimanche de fin d’année, j’ai voulu jouer à la Madame, la femme aux allures de princesse de Monaco , celle qui me fait rêver. Loin de la femme enfant que je suis habituellement. Et je crois, en voyant les photos, que j’y suis arrivée.

Capeline: Pimkie / Sac: Mango / Veste: Pimkie / Foulard: Promod / Jupe: Shein / Bottes: La Halle 

DSC_0064.jpg

DSC_0071.jpg

DSC_0072.jpg

DSC_0074.jpg

DSC_0084.jpg

DSC_0086.jpg

DSC_0088.jpg

DSC_0111.jpg

Non classé, Vie de famille, Voyages & Sorties

Aller à Disneyland Paris avec un bébé de 18 mois.

DSCN6577

Sur la blogosphère, fleurissent depuis un bon moment maintenant les articles sur les journées à Disneyland. Souvent le texte est court et les photos magnifiques, un vrai régal pour les yeux. Seulement lorsqu’il s’agit de trouver des articles informatifs sur cet univers enchanté, je trouve que ce n’est pas chose aisé. Et encore moins quand j’ai voulu trouver des infos sur l’organisation d’une journée aux parcs avec un enfant de moins de deux ans. Alors voilà, c’est chose faite, il y a environ deux semaines, sur un coup de tête, l’Homme et moi avons décidé d’emmener le Petit Prince rencontrer Mickey ( que l’on a finalement pas croisé soit dit en passant) et je vous ramène de ces deux jours la façon dont nous nous sommes organisés.

  • Un jour, c’est trop court…

Nous vivons en Basse Normandie. Aller à Disneyland Paris, c’est 3 heures de route minimum si l’on ne tombe pas dans les embouteillages à Paris. Il était donc impensable de faire subir ce temps de trajet (x2) à notre Tout Petit. Nous avons donc décidé de partir le mardi midi , en déjeunant sur la route pour faire une halte assez longue, d’aller à l’hôtel et de nous promener le reste de l’après midi. La visite des parcs étant réservée au lendemain.

  • Un hôtel avec animations et navettes.

En ce qui concerne l’hôtel, nous avons voulu jouer la facilité. Finalement, c’était la plus grosse part du budget. Nous avons choisi l’hôtel Explorers avec piscine et divers jeux pour enfants afin que Bébé ne s’ennui jamais tout en étant en sécurité avec nous. L’ambiance de l’hôtel aurait pu faire rêver n’importe quel enfant et même nous, en tant qu’adultes, nous nous sommes pris au jeu. La piscine est un endroit assez dingue et ressemble à un minuscule aquamundo pour ceux et celles qui connaissent les espaces aquatiques des Center Parcs. Jeux d’eau, toboggans pour petits et grands et transats pour ceux qui ne souhaitent pas se baigner. Nous avons apprécié ce lieu. Seul petit bémol: les sanitaires et les vestiaires n’étaient pas au top de la propreté. Deuxième élément importants à nos yeux: les navettes vers les parcs. On gagne en temps et en budget (le prix du parking à Disneyland revient à 15 euros par voiture pour la journée.) et on peut rejoindre l’hôtel à tout moment pour se reposer.

DSCN6541

DSCN6538

DSCN6536

DSCN6545

DSCN6532

DSCN6534

  • Privilégier un temps pour les magasins.

Si nous adorons faire les boutiques à Disneyland Paris, ce n’est pas le cas du Petit Prince qui, à 18 mois, préfère se promener en extérieur et profiter des personnages et des attractions. Là, encore, notre organisation nous a permis de régler le problème des magasins en fin de journée, les nerfs à vifs et la fatigue au summum. Nous avons fait un maximum de boutiques au Disney Village le jour de notre arrivée et avons fait nos achats de souvenirs ce jour là, gardant un peu de budget pour les boutiques spécialisées à l’intérieur des parcs où nous aurions pu tomber amoureux d’une exclusivité. Le premier jour, nous avons passé deux heures à arpenter les magasins du Disney Village et avons réduits considérablement notre temps de shopping sur les parcs le lendemain.

DSCN6672 DSCN6673

DSCN6606

DSCN6605

DSCN6604

  • Ce que nous avons emporté avec nous pour une journée sereine. 

Tout d’abord, la poussette bien sûr que le Petit Prince a réclamé dès le matin. Nous avions décidé de ne prendre avec nous que le strict minimum et sachez que le minimum avec un bébé c’est beaucoup. Nous nous sommes munis d’un sac à dos et tout ce qui est lourd a finit dans le panier sous la poussette. En premier lieu nous avons mis dans une poche du sac à dos nos clés, pièces d’identité, cartes bancaires et espèces et les entrées pour les parcs. Nous avions également pris un ensemble au cas où Bébé se salirait, trois couches, des cotons et du liniment. Dans la poussette, nous avions glissé une bouteille d’eau, l’habit de pluie de la poussette, un doudou et mon appareil photo. Et ça nous a suffit.

  • Le centre de soins pour bébés de Disneyland Paris…

… ou le paradis des parents et des enfants. Je ne connaissais pas encore cet endroit mais je dois dire qu’avec des enfants en bas âge, il devient un indispensable. Le centre de soins pour bébés est un lieu entièrement dédié au bien être de l’enfant de moins de trois ans. Ce lieu contient une salle de repas très calme avec chaises hautes et petites tables et chaises, une salle de change avec table à langer et papier hygiénique et un espace de vente du nécessaire pour le soin de l’enfant (petits pots, lingettes, couches…) . Nous avons appréciés de pouvoir souffler 10 minutes au calme.

  • Limiter le temps d’attente. 

Avec l’Homme, nous nous étions mis d’accord le matin même: pas de temps d’attente supérieur à 20 minutes. Nous avons bien jaugé le temps nécessaire supportable pour notre fils puisqu’au bout de 20 minutes de file d’attentes, Bébé commençait à s’énerver. Heureusement, nous arrivions au bout et tout s’est très bien passé. Une chance également, nous avons pu aller sur les parcs un mercredi , ce qui a diminué largement le taux d’affluence. Les temps d’attentes étaient très raisonnables et nous avons pu profité pleinement de notre journée.

DSCN6581

  • Quelles attractions? 

Enfin, certainement la question que je me suis le plus posée avant d’emmener le Petit Prince à Disneyland: Quelles attractions sont envisageables pour lui? Et, je t’avouerais que je me suis retrouvée surprise. Déjà, un enfant de moins de trois ans observe le monde qui l’entoure et c’est merveilleux de voir à quel point toutes ses couleurs et ces différents mondes sont des objets de fascination pour le bébé. Notre Petit Prince n’a pas semblé s’ennuyer une seconde, puisqu’il y avait trop de choses à voir et à découvrir. En ce qui concerne les lieux fascinants, j’ai pu noter que le Paris de Ratatouille et le Toy Story Playland l’ont émerveillé, tout comme le labyrinthe d’Alice aux Pays des Merveilles où nous l’avons laissé gambader. Autre endroit fascinant pour lui : Frontierland avec son univers western. Pour les attractions en elles mêmes , voici la liste de celles dans lesquelles nous sommes montés ( Notes que Bébé est courageux et assez téméraire) : Stitch, Ratatouille, le Casey Jr. Petit train du Cirque, Blanche Neige et les sept nains, le Pays des contes de fées et les voyages de Pinocchio. Nous avons également adoré flaner au village indien de Pocahontas,sur la Plage des pirates, dans le passage enchanté d’Aladdin, dans le nouveau lieu aménagé pour rappeler Arendelle et la reine des neiges et bien sûr près de l’incontournable château. Comme quoi, nous pouvons faire bien des choses sur les parcs avec un bébé.

DSCN6666

DSCN6648

DSCN6671

En tout cas, ce fût deux jours remplis de magie, et d’amour. Un merveilleux séjour.

<3 <3

Je te laisse avec quelques autres photos.

DSCN6669

DSCN6670

DSCN6655

DSCN6653

DSCN6652

DSCN6660 DSCN6651DSCN6617

DSCN6620

DSCN6621

DSCN6629

DSCN6636