Browse Tag by teint
Beauté/mode

Premières lueurs d’automne.

Demain, c’est l’équinoxe d’automne. A partir de là, tout va s’enchainer. Les feuilles qui jaunissent, rougissent et qui finissent par tomber, le Soleil qui déclinera plus vite, la remise en route des chauffages et , de mon coté du moins, la course folle des anniversaires jusqu’à l’entrée en piste de l’hiver et de son merveilleux Noël. Cela va sans dire , de Juillet à Décembre, c’est mon semestre préféré. Et l’automne n’y est pas pour rien. Cette saison m’inspire. Dans tout et pour tout. Pour le make up, cela va sans dire, je n’imagine pas faire autrement que de déployer un grand éventail de couleurs chaudes. Des orangés, des jaunes, des briques, des bordeaux….

Et si en été, j’abandonne souvent mes pinceaux et mes poudres pour profiter de ma peau nue, l’automne c’est toujours le moment des grandes retrouvailles. Je prend de nouveau plaisir à consacrer du temps à me maquiller. Aujourd’hui, je te retrouve donc avec ce make up automnal, qui va certainement être mon style de make up pour un bon moment. Des yeux travaillés (merci la Naked Heat !!), un teint simple, pas de contouring et une fine couche de rouge à lèvres, juste de quoi les colorer un petit peu.

 

Yeux: Naked Heat et Vice 4 d’Urban Decay

palette Modelite (vieille palette) 

mascara Arrow

Teint: Fond de teint Diorskin Forever Dior teinte n°30

Terracotta de Guerlain

Highlighter Manna Kadar

Lèvres: rouge à lèvres Ravishing Rose d’ELF

 

 

 

Beauté/mode

Couleur brique.

C’est certainement la manière dont je préfère me maquiller en ce moment. J’ai envie de couleurs chaudes qui me vont au teint. Il faut savoir qu’en matière de maquillage, je ne me refuse rien. Aucune texture, aucune couleur sous prétexte que « ça ne me va pas ». Alors il m’arrive d’oser un rouge à lèvres bleu/lilas même si je sais que ce n’est pas l’idéal pour moi. Dans ma palette Vice 4 d’Urban Decay, une couleur sortait du lot. Il s’agit d’un brun orangé quelque peu rougeoyant qui fait vraiment penser à la couleur de la brique. Elle est absolument magnifique mais je ne l’avais jamais utilisé puisque je ne savais absolument pas avec quel genre de couleur l’associer. C’est difficile d’essayer quelque chose de nouveau et si je pioche des idées un peu partout, ce qui me permet de créer des make up parfois extravagants , pour ce brique là, ça m’a semblé plus délicat. Je n’avais pas envie de trop l’estomper, de peur de perdre cette intensité peu commune. J’aime la teinte de la façon dont on la perçoit dans la palette, au maximum de son intensité.

 

C’est ainsi que je me suis décidée à l’utiliser en coin externe de la paupière mobile de manière à l’estomper le moins possible. Je l’ai finalement associé à un champagne très lumineux en coin interne de l’oeil et fait un dégradé avec un vrai orange et une teinte entre deux, couleur rouille. J’ai également utilisé mon brique en ras de cil inférieur et j’ai intensifié le regard avec un trait d’eye-liner bien noir et plusieurs couches de mon mascara Marc Jacobs.

Dans l’article des rendez vous beauté du mois d’Avril, j’avais trouvé intéressant le fait de pouvoir vous parler et du make up et des produits que j’utilisais. Comme si j’intégrais une revue dans un tutoriel. C’est pourquoi je réitère l’expérience aujourd’hui. J’avais très envie de vous parler de mon nouveau fond de teint. Alors que j’avais presque fini le Naked Skin d’Urban Decay qui me suivait depuis l’automne 2016, je me suis bien rendu compte que mon type de peau avait changé. J’ai découvert que j’avais des zones de sécheresse sur les joues, mais toujours le milieu du visage assez changeant, de mixte à gras selon les jours, la météo, la période du mois.  Et mon fond de teint chouchou qui jusque là faisait son job à merveille en rendant ma peau lisse et unifiée , marquait beaucoup trop les zones de sécheresse et bougeait en fin de journée. Jusqu’à ne plus tenir du tout les derniers temps. Je suis donc allée chez Sephora, expliquant à ma vendeuse que non seulement je n’avais quasiment plus de fond de teint mais qu’en plus je ne pouvais plus racheter le Naked Skin simplement parce qu’il ne me convenait plus. Après maquillage en magasin et coup de coeur absolument pour le rendu , j’achetais le Diorskin Forever.

Alors déjà, il faut dire que j’ai rarement vu un packaging si joli. Son flacon pompe (=pratique) en verre dépoli fait tout de suite plus « propre » qu’un verre translucide qui fait rapidement apparaitre les traces de doigts. Le produit est fluide et facile à appliquer. Je viens de reprendre le maquillage du teint au pinceau après avoir utilisé le beauty blender durant des mois et je suis ravie de voir que la matière s’étire bien sans laisser de traces. D’ailleurs sa texture est plutôt fondante et non grasse, elle floute rapidement le grain de peau et unifie dès la première application. La couvrance est légère mais est totalement modulable. Ainsi en appliquant plusieurs couches , il est possible d’avoir une couvrance moyenne qui reste naturelle puisqu’en aucun cas ce fond de teint ne produit un effet masque.

Une fois bien en place, il tient très longtemps. Et même s’il perd un peu de matière en fin de journée , c’est de manière discrète, sans faire de plaque et sans réellement bouger sur la peau. C’est assez impressionnant, c’est comme s’il s’estompait simplement. En ce qui concerne son fini mat, je suis plus mitigée (mais sans être déçue) . Il est mat à l’application, mais il faudra une bonne poudre pour ne pas que la peau brille au bout de quelques heures, surtout au niveau de la zone T.

Je suis assez bluffée par son confort. Une fois appliqué, je ne le sens plus du tout et c’est quelque chose qui n’est jamais arrivé avec d’autres fonds de teint . Je suis assez sensible à l’effet collant/gras des fonds de teint et des produits de beauté en général. Je n’aime pas avoir la sensation d’une texture quelle qu’elle soit sur ma peau. Et souvent, j’attends avec impatience le moment du démaquillage pour avoir de nouveau l’agréable sensation d’une peau nue. C’est d’ailleurs ce qui m’a fait choisir ce fond de teint, puisqu’il est fluide et non gras, il donne l’impression de ne pas être maquillée. En plus d’être un très bon produit de make up, il contient une essence de soin qui cible les problématiques des pores (sécheresse, dilatation, relâchement) et qui aide la peau a se rééquilibrer selon ses besoins en hydratation. J’espère que sur le long terme , il affinera mon grain de peau de façon notable. En attendant de l’utiliser plus longtemps, je peux d’ores et déjà dire que je suis ravie de son effet sublimateur de peau et de sa tenue presque infaillible. Il contient également un SPF 35 non négligeable pour l’arrivée des beaux jours.

Au final, j’ai eu un véritable coup de coeur pour ce produit qui coute tout de même 49€. Cependant, avec les -25% souvent offerts par Sephora, il est à peine plus cher qu’un Urban Decay . Ce qui vaut vraiment le coup quand il s’agit d’acheter du luxe.

 

Beauté/mode, Non classé

Mes favoris d’Octobre.

dsc_1055

Une fois n’est pas coutume, voilà les favoris du mois. Octobre est passée à une vitesse folle . J’avais préparé des make up pour Halloween mais le résultat en photo ne me satisfaisait pas alors j’ai laissé tomber . J’ai tout de même pris soin de publier mon préféré sur mon compte Instagram pour en garder une trace. J’aime beaucoup pouvoir me souvenir de choses si futiles! En parlant de futilités, ce mois ci pas de favoris soin (même que si j’avais une catégorie Déception, j’aurais pu écrire une revue …) mais quelques petites choses coté vernis et make up.

dsc_1058

Mon fond de teint du moment n’est autre que le Naked Skin d’ Urban Decay dont on entend parler depuis des années et qui fait toujours autant fureur ! Outre le fait qu’il est léger, facile à appliquer , que le résultat est impeccable et qu’il tient toute la journée, je voulais souligner une autre particularité. Ce fond de teint convient aux peaux grasses à imperfections puisqu’il contient des actifs qui aident à affiner le grain de peau et à faire disparaitre les petits boutons. Utilisé en combo avec le soin Effaclar Mat de chez La Roche Posay pendant deux semaines, j’ai pu voir une nette amélioration de ma peau. C’est pourquoi ce fond de teint fait désormais partie de mes essentiels.

dsc_1076

Le 2-en-1 (blush et rouge à lèvres) Modelco en teinte Just Peachy m’a vraiment surprise! Je ne l’utilise qu’en blush et j’avoue avoir eu un peu peur de la couleur au début. Mais finalement, bien estompé, il est vraiment très beau. Après l’avoir suffisamment travaillé, il donne un effet bonne mine instantanément. La texture crème est fondante, est agréable à porter et tient toute la journée.

dsc_1071

DSC_1074.jpg

J’ai reçu ce pinceau Iby dans ma Birchbox du mois dernier et dans l’ensemble je le trouve vraiment bien. Le mien commençait à vieillir et j’avoue qu’en recevoir un dans une box m’évite un nouvel achat. J’aime beaucoup ses poils hyper doux, le pinceau est assez dense et permet d’estomper le blush facilement et rapidement.

dsc_1092

dsc_1089

Enfin, ce mois ci j’étais de nouveau dans mon obsession du rouge sur les ongles. Et pas des rouges sombres comme la saison le voudrait! Je me suis plutôt tournée vers mon rouge pomme-d’amour de chez Lollipops que j’adore et le rouge orangé Viva Brazil reçu cet été. Ces deux vernis tiennent très bien et sont assez opaques pour qu’une seule couche suffise.

Beauté/mode, Non classé

Les filles bronzées.

DSC_0101.jpg

J’ai toujours trouvé les filles bronzées trop jolies. Je ne sais pas d’où ça me vient mais c’est bien ancré dans ma vision de l’esthétisme chez la femme. Bien évidemment, je ne dis pas que les autres sont laides mais, à mon goût, un teint hâlé légèrement doré, c’est le top du top, un peu comme la cerise sur le gâteau. Je suis Normande et on ne peut pas vraiment dire que chez moi, on peut arborer un joli bronzage toute l’année. Et c’est encore moins le cas cette année. Alors dès que le soleil pointe le bout de son nez, j’en profite pour m’exposer. Bien sûr je fais attention à ma peau et je ne reste pas trop longtemps sur ma chaise longue. Cependant, j’ai la chance de bronzer bien et vite, ce qui me permet de pouvoir arborer de jolies robes blanches rapidement. Pas de chance pour nous ce jour là, à peine le pied mis en dehors de la voiture que la météo s’est gâtée. Il s’est mis à pleuvoir et il a fallu prendre un maximum de clichés en un minimum de temps, entre deux nuages. Pour parler plus en détail du look, je peux d’ores et déjà dire que c’est ma robe blanche unie préférée. Elle est simple et à la fois un peu bohème. J’aime tout le haut de cette pièce avec ses transparences et ses drôles de petits graphismes. J’adore l’associer à mes bottines Pocahontas et à un petit sac tout discret. Je trouve que ça fait son effet.

Robe: Promod / Bottines: Jenyfer / Sac: Jenyfer / Bague et bracelet: Histoire d’Or

DSC_0098.jpg

DSC_0093.jpg

DSC_0092.jpg

DSC_0089.jpg

DSC_0097.jpg