Browse Tag by voyage
Voyages & Sorties

Deux lieux à découvrir en Indre et Loire.

Fin Aout, nous avons passé trois jours en Indre et Loire. Région que nous avions choisi bien évidemment pour ses châteaux mais aussi pour son temps plus clément que chez nous. Même si nous y avons passé peu de temps, nous voulions absolument découvrir au maximum les alentours de Richelieu, qui était notre point de chute. Nous nous sommes donc naturellement mis en route au lendemain de notre arrivée afin de découvrir au mieux cette destination. Une ville et un village ont retenu notre attention.

Crissay sur Manse. 

 

Nous nous sommes promenés , le premier matin, dans tous les villages les plus proches de notre résidence. Et nous avons découvert Crissay sur Manse, classé comme l’un des plus beaux villages de France. Ce lieu est tellement mignon. En plein milieu des champs et des plaines agricoles , se trouve ce petit hameau de maisons en pierres blanches resté dans son jus. Le château n’a jamais été terminé et fait donc la curiosité des touristes. A 10h du matin, le village était totalement désert, nous avons pu laissé Kéo gambader au gré de ses envies et prendre le temps d’admirer sans avoir peur de gêner. J’ai adoré photographier les façades aux volets colorés, les fleurs que l’on trouve un peu partout et le soleil sur les immenses plaines.

Chinon

 

Si au début, Chinon et moi, nous n’étions pas vraiment copines, il faut bien avouer que cette ville a réussi à me charmer. Nous nous y sommes rendus dans l’espoir d’acheter des petits souvenirs pour les amis qui gardaient la maison en notre absence. Le genre de souvenir qu’on connait tous… des petites choses locales créées par de chouettes artisans qui ne veulent que partager leur savoir faire. A Chinon, rien de tout ça. Niveau boutique , nous pouvons même dire que c’est un peu vide. Mais après avoir compris qu’on ne trouverait pas ce qu’on était venu chercher, nous avons décidé d’arpenter les ruelles, en long en large et en travers. Parfois, longer le cours d’eau, et puis remonter vers le château. Faire des tours, voir et revoir des places. Chercher on ne sait trop quoi et finir par trouver de jolis endroits. Ce qui m’a plu à Chinon, c’est son centre qui ressemble un peu à Montmartre de Paris. De grandes places avec des restaurants qui étendent leur terrasse jusqu’au centre, laissant croire, de loin, à une fête de village. Les ruelles avec des antiquaires et des boutiques de déco hors de prix mais tellement originales. Des rues pavées qui montent et qui descendent. Ce coté un peu hors du temps, où l’on oublie facilement la circulation. Une véritable bulle au milieu de la ville. Plus bas , il y a aussi cette grande artère qui longe la Vienne. On y trouve des maisons de maitres aux façades imposantes, aux beaux balcons dont les rambardes sont en fer forgé. On y trouve également des barques sur l’eau qui n’ont plus l’air toutes jeunes mais qui continuent inlassablement de flotter. Et puis, bien plus haut, un autre style de ville s’offre à nous. C’est la Chinon médiévale et sa forteresse qui surplombe le reste. Le paysage est à couper le souffle et l’on distingue la campagne environnante et les forêts à perte de vue.

 

 

 

Voyages & Sorties

Futuroscope avec un enfant de 3 ans.

Fin Aout, nous avons commencé nos vacances en faisant un saut, le temps d’une journée, au Futuroscope.  Nous ne savions pas exactement quelles restrictions nous attendaient sur place. Surtout avec un enfant de 3 ans. Nous avons donc expérimenté et je me suis dit qu’il serait peut être bien de vous en parler.

Futuroscope c’est donc ce grand parc aux allures futuristes, jonché d’oeuvres d’art et qui , depuis quelques temps, mets l’accent sur la protection de la planète et les énergies nouvelles. Nous avions donc envie de redécouvrir ce parc que nous n’avions pas visité depuis longtemps ( nous n’étions pas encore parents lors de notre dernière visite) . Nous y sommes alors allés sans chercher trop d’informations, sans préparer notre visite, laissant la journée nous créer la surprise. Et quelle surprise!

Après avoir pris les billets (pour info, les moins de 5 ans ne payent pas . Oui, oui, il y a anguille sous roche) , nous avons attrapé un plan du parc afin de déterminer dans quel sens nous allions commencer. C’est là que nous nous sommes rendu compte que la moitié des attractions sont interdites aux enfants qui n’atteignent pas 1m05. Je n’avais absolument aucune idée de la taille de Kéo et j’espèrais qu’il ai un peu grandi depuis sa dernière visite chez le médecin…

A l’entrée du parc (chose pratique que Mickey n’a pas encore mis en place, lui) il y a un centre « d’aide à la visite ». Des hôtesses mesurent les enfants et leur attribut à chacun un bracelet de couleur selon leur taille (comme sur la photo ci dessous). Ainsi, dès l’arrivée aux portes des attractions, les personnels connaissent la taille des enfants et leur interdit l’accès s’ils ne sont pas assez grands. Kéo a hérité d’un bracelet bleu. 93 cm, trop petit pour une bonne moitié des attractions. Dommage!

Cependant, nous avons passé une excellente journée. Nous étions sur place le 28 aout sous un grand ciel bleu. Il faisait chaud et le parc, déjà très grand par sa superficie, est rempli d’activités aquatiques, sensorielles ou encore mécaniques. En outre, des lieux et jeux accessibles à tous. C’est ainsi qu’en ressortant de la première attraction, nous nous sommes naturellement dirigés vers le jardin des énergies. En plus des explications sur les panneaux pour les adultes, les enfants peuvent pédaler pour arroser de grands atomes, refléter la lumière du soleil avec des miroirs pour actionner des mécanismes ou encore pomper pour récolter l’énergie qu’il y a sous terre. Et puis, il y a ces jets d’eau aléatoires à la sortie du jardin des énergies qui nous ont beaucoup amusé. Nous avons adoré voir Kéo courir à travers cet espace, en esquivant parfois l’eau puis en se faisant surprendre la fois d’après. Nous avons beaucoup ri et nous avons filmés des séquences mémorables que nous gardons pour nous.

Pour les plus petits , il existe aussi un lieu au Futuroscope où les attractions sont réservés au plus jeunes. Des petits bateaux à moulinets , une fusée, des engins volants adaptés et tout un circuit de canaux avec bateaux en plastiques et écluses. Je crois qu’en dehors de l’architecture des attractions, c’est l’endroit que je trouve le plus joli sur le parc. Le lieu regorge d’endroits ombragés où ont été disposés des gros poufs dans lesquels s’allonger tout en surveillant les bambins dans leurs activités.

Et puis, j’évoquais l’architecture des attractions mais comment ne pas en parler? Lorsque l’on est, comme moi, absolument fasciné par les structures futuristes faites de matériaux divers et variés, on ne peut qu’apprécier se balader sur le parc. Un univers fait de sphères blanches, de plans lisses, de reflets, de tubes et de courbes. Tous les lieux sont différents, les structures sont immenses et forment elles mêmes de vraies oeuvres d’art observables. Je suis toujours émerveillée par ce gigantisme et cette originalité. Et si moi je parais toute petite à coté de ces colosses architecturaux, imaginez Kéo et ses 93 cm.

En dehors du fait qu’il fait bon s’y promener, il faut tout de même souligner que les attractions accessibles aux plus jeunes sont vraiment réussies. Nous avons adoré La machine à voyager dans le temps (avec les Lapins crétins) et l’Age de Glace (même si j’avoue avoir été un petit peu déçue de ne pas retrouver les aventures du Petit Prince que j’aimais tant) et nous nous sommes émerveillés devant Illusio, le spectacle de magie et Chocs cosmiques (qui est mon attraction préférée) qui raconte avec pédagogie et humour l’univers, les galaxies et notre système solaire.

Nous avons également eu la chance de rencontrer, sur la journée, des personnages que l’on adore comme Syd de l’Age de Glace et un lapin crétin. De par ces rencontres, nous avons trouvés le parc bien plus vivant qu’il y a quelques années. En ce qui concerne les repas, il y en a pour tous les budgets. A savoir que, comme dans tous les parcs d’attractions, si l’on veut manger autre chose que des sandwiches et des burgers, il faut débourser plus. Nous avons pris l’option repas rapide en profitant de la terrasse d’un Illico Resto. Et même si la nourriture reste sommaire, c’était une pause nécessaire et agréable pour tous les trois avant de reprendre le marathon jeux-attractions-boutiques de l’après midi.

Autre donnée importante selon moi, le parc est grand, il faut donc marcher beaucoup. Je ne pense pas me tromper en disant qu’un enfant de trois ans est fatigable. Nous avons donc décidé , en amont, de réduire le temps de visite. Nous étions donc sur le parc entre 10h30 et 17h30. Une courte journée pour nous, parents, mais déjà bien assez longue pour Kéo qui était épuisé dès 16h30. Je pense qu’il n’est pas idiot de prévoir un hôtel sur place pour la nuit d’avant si la visite se fait juste en journée ou pour la nuit d’après, si vous voulez profiter du spectacle nocturne. Ainsi, la proximité de l’hôtel permet de faire un break si besoin et pour les enfants encore plus jeunes , il permet de faire la sieste au calme.

Pour conclure, le Futuroscope avec un jeune enfant, c’est très largement faisable. Encore faut-il aimer se balader et ne pas avoir envie de faire absolument toutes les attractions. Un service permettant aux parents de faire les attractions tour à tour (sans que le deuxième parent n’est à faire la queue pour y accéder) a été mis en place.  Une bonne chose pour ceux qui aiment particulièrement une attraction non accessible aux tout petits. Pour les autres, les attractions accessibles sont assez nombreuses pour une petite journée sur le parc et les jeux d’eaux sont vraiment fait pour plaire à tout le monde. Il est aussi très agréable de profiter des zones ombragées le temps d’une pause ou du panorama pour faire de jolies photos.

 

 

 

 

Non classé, Vie de famille

Quatre jours dans le Finistère.

Pendant les vacances de la Toussaint, nous avons décidés de prendre un grand bol d’air marin sur les côtes bretonnes. Nous avons loués une petite maison dans la résidence Néméa de Locmaria Plouzané qui offre une magnifique vue sur la plage de Porsmilin et sur le large. Je suis une amoureuse de l’océan, et, je ne crois pas l’avoir déjà dit ici, mais lorsque j’étais petite (parmi les autres nombreux métiers que j’ai voulu exercer) je voulais devenir océanographe. J’étais attiré par tout ce qui vit aux abords et sous l’océan et je crois qu’aujourd’hui c’est une chose qui me parle encore. D’ailleurs, je prend toujours bien soin de passer le plus de temps possible à la plage. Dès que j’ai un moment de libre , été comme hiver, j’emmène mon fils se balader sur le littoral. La mer, ça a quelque chose de mystérieux et à la fois, c’est tellement apaisant. Je crois que je ne m’en lasserais jamais. Et puis, j’adore aussi découvrir de nouvelles choses, rencontrer des cultures différentes de la mienne et aller photographier des lieux atypiques et pleins de charmes. C’est pourquoi aujourd’hui , je voulais absolument écrire cet article pour pouvoir partager nos quatre jours de balades et de découvertes dans le Finistère Nord.

DSC_0500.jpg

 

Jour 1: Plougonvelin, la Pointe Saint Mathieu et une après midi à la plage. 

La première journée a commencé sous un temps maussade, parfait pour aller au marché dans la ville la plus proche de Locmaria- Plouzané : Plougonvelin. Nous nous sommes garés sur un parking à l’entrée de la ville et avons rejoint le centre par la plage. J’ai beaucoup aimé découvrir de grandes maisons typiquement bretonnes qui ont presque l’air de châteaux de princesse. La ville est dynamique et propose pas mal d’activités même en octobre. Elle est aménagée de façon à ce que les séjours soient confortables et agréables pour les familles (magasins alimentaires regroupés dans le centre, parcs pour enfants, grande piscine, résidences de vacances face à l’océan, petits sentiers …) . La plage est immense et n’a rien à voir avec les petites plages bretonnes que j’ai l’habitude de voir.

DSC_0016.jpg

DSC_0018.jpg

DSC_0017.jpg

DSC_0050.jpg

DSC_0082.jpg

Après avoir longé Plougonvelin par la plage et après avoir profité du marché, nous nous sommes rendus à la pointe Saint Mathieu, réputé pour être très touristique et proposant un patrimoine historique d’exception. Un lieu où se mêlent architecture et histoire. Il s’agit d’une abbaye où logeaient autrefois des moines bénédictins qui a été vendue par l’Etat après la Révolution Française. Aujourd’hui , il ne reste que ce que les hommes et le temps ont réussi à préserver: des ruines majestueuses sur lesquelles veille le phare. On se retrouve complètement suspendu hors du temps dans cette abbaye. Cette pointe offre également une superbe vue sur l’océan.

DSC_0089 (1).jpg

DSC_0106.jpg

IMG_0619.jpg

DSC_0151.jpg

DSC_0164 (1).jpg

DSC_0165.jpg

DSC_0169.jpg

DSC_0194.jpg

DSC_0186.jpg

L’après midi, nous avons profité du temps plus clément et des températures douces pour passer du temps sur la plage de Porsmilin . Cette même plage que l’on peut admirer directement de la résidence.

DSC_0206 (1).jpg

DSC_0213.jpg

DSC_0214.jpg

DSC_0243.jpg

DSC_0285.jpg

DSC_0289.jpg

DSC_0367.jpg

IMG_0649.jpg

IMG_0706.jpg

 

Jour 2 : Locronan

Le deuxième jour, nous nous sommes dirigés vers Locronan, à 1h20 de route de Locmaria-Plouzané. Mes parents avaient entendus parlé lors de leurs dernières vacances de cette petite cité de caractère classée aux Monuments Historiques. Le village encore entièrement pavé, offre à ses visiteurs un tas de boutiques atypiques. De la savonnerie à la bibliothèque celte en passant par les conserveries et les boulangeries aux kouign Amann exquis. Mais le plus impressionnant dans cette cité reste la grande église sur la place principale. Imposante et splendide, elle est accolée à une petite chapelle. Nous avons également découvert une boutique absolument magnifique sur la place principale qui offre un panorama superbe sur les paysages environnants. D’ailleurs , j’y ai fait un achat que je viendrais dévoilé ici dans un look.

DSC_0414.jpg

DSC_0415.jpg

DSC_0416.jpg

DSC_0418.jpg

DSC_0420.jpg

DSC_0423.jpg

DSC_0425.jpg

DSC_0424.jpg

DSC_0430.jpg

DSC_0439.jpg

DSC_0443.jpg

DSC_0445.jpg

DSC_0448.jpg

DSC_0449 (1).jpg

DSC_0454.jpg

DSC_0455 (1).jpg

DSC_0457.jpg

 

Jour 3 : Le Conquet. 

Le troisième jour, nous avons découvert le Conquet. J’ai mis un point d’honneur à aller visiter cette cité maritime puisque j’en entendais parler depuis près de dix ans sans jamais avoir eu l’occasion d’aller la découvrir. Aujourd’hui, c’est chose faite et je ne suis pas déçue. Bien que touristique, elle reste une petite ville pleine de charme et le port est très beau. Elle a un air de ville du bout du monde. Nous avons passé une matinée entière à flâner dans les ruelles avant d’aller nous restaurer dans une crêperie typique de la rue commerçante.

DSC_0469.jpg

DSC_0474.jpg

DSC_0477.jpg

DSC_0481.jpg

DSC_0493.jpg

DSC_0494.jpg

DSC_0497.jpg

DSC_0499.jpg

IMG_0685.jpg

DSC_0512.jpg

DSC_0513.jpg

DSC_0515.jpg

DSC_0518.jpg

 

Jour 4 : Balade matinale sur la plage de Trégana. 

Et le dernier jour, nous avons bouclés nos valises et préparer notre retour avant d’aller faire une dernière virée matinale sur la plage de Trégana que nous avons rejoint à pieds de la plage de Porsmilin en longeant la côte. J’ai adoré prendre des photos ce matin là. Le soleil , légèrement caché par un voile nuageux donnait aux paysages des couleurs de crépuscule alors qu’il n’était que 10h30 du matin. Et même si ce n’est pas ma plage préférée, il faut avouer que, désertée par les touristes , elle offre un très beau décor pour les photos.

img_0714

dsc_0533

dsc_0524

DSC_0522.jpg

 

DSC_0525 (1).jpg

IMG_0718.jpg

 

 

Création / Photographie, Non classé, Vie de famille, Voyages & Sorties

Deux jours en Bretagne.

DSC_0334

Le week end dernier, nous avons passé deux jours en Bretagne chez mon beau frère. Il vit depuis peu à Morlaix dans le Finistère, une ville que je ne connaissais pas du tout. A vrai dire, ça fait quelques années que je prenais soin de ne pas atterrir en Bretagne. Non pas que je déteste fondamentalement cette région, mais étant Normande et connaissant le temps peu clément de ma région, je n’espérais pas mieux de la jolie Bretagne. Pas de chance, nous sommes partis vendredi après midi de chez nous sous un beau ciel bleu et une température avoisinant les 24 degrés et une fois le panneau du Finistère passé, il ne faisait plus que 19 degrés et la pluie faisait son apparition. Les clichés ont donc eu la vie dure! Cependant, les nuages se sont vite dissipés et on a pu profiter d’une petite balade d’une demie heure le soir même. J’avoue avoir été surprise d’aimer Morlaix à ce point. Cette ville qui offre mille possibilités de balades, les maisons aux façades colorées, tous ces escaliers, les pavés et les fleurs, beaucoup de fleurs.

DSC_0001

DSC_0006

DSC_0038

DSC_0028

DSC_0029

DSC_0015

Le lendemain, le temps était au beau fixe. Pas de promenade donc pendant l’après midi puisque nous avons privilégié la détente et le repos sur la plage de Carentec. L’eau était froide mais je ne suis pas très frileuse. Nous étions trois à nous baigner , ma belle soeur, mon fils et moi dans cette eau transparente qui n’a rien à envier à la Méditerranée. Je dois l’avouer, c’était paradisiaque. L’endroit offre différentes possibilités pour tous les budgets: un club Mickey, des promenades en kayak , du fun en jet ski, du bateau ou simplement de la baignade … Et puis, il y avait aussi ces restaurants de bord de plage qui nous ont permis de prendre un délicieux gouter à base de crêpes, de glaces et de Breizh Cola.

DSC_0088

DSC_0042

DSC_0134

DSC_0091 (1)

Et puis, pour clore la journée, ma belle soeur et moi sommes partis en vadrouille pour dénicher de beaux fonds pour nos photos. Nous avons laissé les hommes à la maison et avons vadrouillé pendant plus d’une heure sur les hauteurs de Morlaix. J’ai pu prendre de très jolies photos, mais j’en réserve quelques unes pour un prochain article (bientôt un look sur le blog) . J’ai adoré trouvé des portes de toutes les couleurs et pouvoir être assorties à certains lieux nous à bien fait rire. J’ai eu un véritable coup de coeur pour le monastère des Carmélites, cet édifice si paisible malgré les maisons aux alentours. Et quand la fraicheur du soir est tombée, nous sommes retournées à l’appartement croisant ici et là de petits oiseaux et des maisons fleuries.

DSC_0333

DSC_0239

DSC_0287

DSC_0339

DSC_0341

DSC_0370

DSC_0384

DSC_0388